Wallia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wallia
Titre
Roi des Wisigoths
415418
Prédécesseur Sigéric
Successeur Théodoric Ier
Biographie
Titre complet Roi des Wisigoths
Date de naissance inconnue
Lieu de naissance inconnu
Date de décès 418
Lieu de décès Toulouse
Père Modaharius
Enfant(s) Flavia Valania

Wallia, roi des Wisigoths (415-418), est selon les sources, le fils de Modaharius, un noble wisigoth de haut lignage peut-être lié à la famille sacrée des Balthes, voire le frère d'Athaulf ou bien le fils d'Alaric Ier et de Pédauque.

Biographie[modifier | modifier le code]

En septembre 415, après l'assassinat du roi Sigéric, instigateur du meurtre du roi Athaulf deux semaineq plus tôt, Wallia est porté au pouvoir.

Il épouse une femme noble, sans doute de la famille des Balthes, dont le nom est inconnue; ils ont au moins une fille qui épouse un Suève[1]; il est le grand-père de Ricimer. Une autre de ses filles, Flavia Valiana, épouse Théodoric Ier.

L'invasion de l'Espagne (415-418)[modifier | modifier le code]

Le patrice Constance lui promet une récompense en échange de l'aide des Wisigoths contre les barbares envahissant l'Espagne (Vandales, Suèves et Alains). Il renvoie Galla Placidia en Italie en échange de 600 000 boisseaux de blé fournis par l'Empire romain aux Wisigoths et est reconnu par Rome comme fédéré en Aquitaine. Il est alors chargé de combattre les « Barbares » qui occupaient la péninsule Ibérique, c'est-à-dire les Vandales, vieux ennemis des Goths, les Suèves et quelques clans alains.

En 416, il pénètre en Espagne et bat sévèrement les cavaliers alains qui échappent de peu à l'extermination totale. Les Suèves sont forcés de se replier en Galice tandis que l'une des deux tribus vandales (les Sillings), est durement atteinte : son roi Frédébal est capturé tandis que sa tribu est en partie exterminée et forcée de s'unir aux Vandales Hasdings de la Bétique (Andalousie).

La défense des Gaules[modifier | modifier le code]

Wallia retraverse les Pyrénées en 418, suite à une demande du patrice Constance pour protéger "l'Aquitaine et certaines cités des provinces voisines"[2] des raids saxons. En fait, l'assemblée des Sept Provinces des Gaules Méridionales s'est réunie et a demandé l'aide des Goths. Wallia a accepté leur demande mais a réclamé des otages choisis au sein des grandes familles sénatoriales pour s'assurer la loyauté des gallo-Romains.

Il s'installe à Toulouse[3], avec sa cour, avant de mourir peu de temps après son arrivée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Généaogie et chronologie des Goths, CRDP d'Aquitaine.
  2. Chronique d'Hidace
  3. Renée Mussot-Goulard, Les Goths, Atlantica, Biarritz, 1999