Wali Sanga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la tradition javanaise en Indonésie, rapportée notamment par la Babad Tanah Jawi ou "chronique de Java", les Wali Sanga ou "Neuf Saints", qu'on écrit aussi Wali Songo, sont les premiers propagateurs de l'islam à Java. Le mot "wali" est d'origine arabe et veut dire "ami de Dieu". Le titre de "sunan" qu'ils portent vient du mot javanais susuhunan, lui même formé sur la base suhun, qui peut signifier "honorer"[1].

La tombe de Sunan Gunung Jati à Cirebon

Toujours selon la tradition, plusieurs des Wali Sanga seraient d'origine chinoise : Sunan Ampel ou Bong Swi Ho, son fils Sunan Bonang ou Bong Ang, Sunan Kalijaga ou Gan Si Cang, Sunan Gunungjati et Sunan Giri[2]. Certains d'entre eux auraient vécu à Malacca : Sunan Giri, Sunan Bonang et Sunan Walilanang[3]. D'autres encore seraient d'origine arabe. Les tombes des Wali Sanga sont objet de vénération et le lieu de pèlerinages.

Les Neuf Saints[modifier | modifier le code]

Certaines sources présentent des variantes sur l'identité des Neuf Saints, qui peuvent différer des noms mentionnés dans la Babad Tanah Jawi. On trouve par exemple les noms suivants :

Dans la Babad Tanah Jawi, on trouve encore les noms suivants :

Sources[modifier | modifier le code]

Les sources de la tradition des Wali Sanga sont de trois sortes :

  • Les récits populaires,
  • Des manuscrits conservés dans des palais royaux et considérés comme sacrés,
  • Des articles et livres s'efforçant d'établir une certaine réalité historique.
  1. (en) M.C. Ricklefs, A History of Modern Indonesia since c.1300, 2nd Edition, London, MacMillan,‎ 1991, 2e éd., relié (ISBN 978-0-333-57689-2, LCCN 94102636), pp. 9-10.
  2. (id) Prof. Dr. Slamet Muljana, RUNTUHNYA KERAJAAN HINDU-JAWA DAN TIMBULNYA NEGARA-NEGARA ISLAM DI NUSANTARA, Yogyakarta, LKiS,‎ 2005, 1e éd. (ISBN 978-979-8451-16-4, LCCN 2005406214), p. 86-101.
  3. (en) M.C. Ricklefs, A History of Modern Indonesia since c.1300, 2nd Edition, London, MacMillan,‎ 1991, 2e éd., relié (ISBN 978-0-333-57689-2, LCCN 94102636), p. 10.

Voir aussi[modifier | modifier le code]