Wake-on-LAN

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir WoL et Wake.

Wake on LAN (WoL) est un standard des réseaux Ethernet qui permet à un ordinateur éteint d'être démarré à distance.

Historique[modifier | modifier le code]

AMD et Hewlett-Packard ont codéveloppé la technologie Magic Packet en 1995, les premiers ordinateurs avec une fonction Wake-on-LAN étaient des HP Vectra équipés de contrôleurs réseau AMD PCnet-PCI II[1].

Détails techniques[modifier | modifier le code]

Matériel nécessaire[modifier | modifier le code]

Câble Wake-on-LAN.

La prise en charge du Wake on LAN est implémentée dans la carte-mère de l'ordinateur. Celle-ci doit avoir un connecteur WAKEUP-LINK auquel est branchée la carte réseau via un câble spécial à 3 fils. Cependant, les systèmes respectant le standard[2] couplés avec une carte réseau compatible PCI 2.2 ne nécessitent généralement pas de tels câbles, du fait que l'alimentation nécessaire est relayée par le bus PCI. La plupart des carte-mères récentes intégrant un chipset réseau prennent aussi en charge le WoL.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le réveil est déclenché quand la carte Ethernet de l'ordinateur reçoit un paquet magique qui est une trame de données Ethernet contenant les octets FF FF FF FF FF FF suivis de seize répétitions de l'adresse MAC de la cible, puis d'un mot de passe (si nécessaire) de quatre ou six octets.

Paquet magique[modifier | modifier le code]

Le paquet magique est une trame réseau transmise sur le port 0 (historiquement le port le plus communément utilisé), 7 ou 9 (devenant les ports les plus utilisés). Il peut être envoyé via différents protocoles en mode non-connecté (comme UDP ou IPX) mais généralement c'est UDP qui est utilisé.

Il est possible de lancer un Wake-on-LAN à travers Internet, vers une machine située derrière un routeur NAT, mais ceci sous certaines conditions : le paquet magique doit être un paquet UDP, dont le port utilisé est redirigé vers l'adresse IP de la machine qui doit être réveillée. L'ordinateur étant éteint, il faut alors configurer de manière permanente l'association Adresse MAC/Adresse IP dans la table ARP du routeur (dans le cas contraire, cette association expire dans le routeur au bout de 5 minutes environ, et le paquet magique ne sera pas dirigé vers la machine). Certains routeurs permettent de réveiller une machine du réseau local à travers leur interface web ou via telnet.

Logiciels et sites Web[modifier | modifier le code]

Il existe quelques programmes et sites web permettant d'exploiter cette fonctionnalité. Ci-dessous se trouve une liste non-exhaustive de ces logiciels et sites web.

Sites Web[modifier | modifier le code]

Certains sites Web proposent de réveiller votre ordinateur en envoyant un Magic Packet en ligne, ce qui résout les problèmes de configuration du PC source :

Scripts[modifier | modifier le code]

  • wakeonlan - Script Perl qui permet l'éveil distant d'une machine ou d'un groupe de machines (package apt disponible pour Debian, tourne sur de nombreuses plateformes *nix, Linux, OS X, Windows).

Indépendants de la plate-forme[modifier | modifier le code]

Microsoft Windows[modifier | modifier le code]

  • c501 Wake On Lan est un logiciel simple et gratuit permettant le démarrage de machine à distance.
  • Wake Up (Elguevel) - Outil de Wake On Lan écrit pour la plate-forme .NET.
  • WakeOnLan (Dipisoft) - Gratuiciel français. Existe en version graphique et ligne de commande. Ne requiert pas .NET runtime.
  • Intellipool Network Monitor (Intellipool AB) - Moniteur réseau et serveur permettant de programmer le démarrage à distance d'ordinateurs.

Mac OS X[modifier | modifier le code]

iPhone[modifier | modifier le code]

  • iWol - Application disponible sur l'App-Store afin d'envoyer un paquet magique en wifi ou en 3G depuis l'iPhone.
  • Wake - Application sur l'AppStore qui intègre un scanner réseau (en Wifi) et permet l'envoi d'un paquet magique
  • Mocha WOL - Application gratuite disponible sur l'App-Store qui permet d'envoyer un paquet magique depuis l'iPhone.
  • Awake - Application gratuite très simple, ne demandant que l'adresse MAC du PC à réveiller, et ne fonctionnant qu'en réseau local, et en Wlan avec certains périphériques.

Linux[modifier | modifier le code]

  • wakeonlan - script [pl] développé par José Pedro Oliveira (Paquet disponible dans la distribution Debian )
  • c501 Wake On Lan Un logiciel simple et en Français permettant le démarrage de machine à distance. (Paquet disponible pour Ubuntu/Debian et sources disponibles)
  • gWakeOnLan Un outil avec une interface graphique GTK+ en Français permettant de réveiller une ou plusieurs machines (package apt disponible pour Ubuntu/Debian)
  • etherwake - Permet l'envoi d'un « paquet magique » de réveil à une ou plusieurs machines, possibilité de spécifier une interface, support de la fonction de mot de passe (package apt disponible pour Debian).

Android[modifier | modifier le code]

  • Wake On Lan - Application gratuite disponible sur le Play Store (anciennement l'Android Market) afin d'envoyer un paquet magique en wifi ou en 3G depuis un Smartphone équipé d'Android.
  • Splashtop 2 - Application gratuite disponible sur le Play Store (anciennement l'Android Market) qui permet d'accéder à un ordinateur et d'envoyer un paquet magique en wifi ou en 3G depuis un Smartphone équipé d'Android.

Windows Phone[modifier | modifier le code]

  • Wake my PC - Application gratuite disponible sur le Windows Phone Marketplace permettant d'envoyer un paquet magique sur un réseau local en WiFi, ou à travers internet (WiFi, 3G).
  • VoiceWake - Application gratuite qui permet d'allumer son PC à distance via 3G ou Wifi, et qui en plus propose un service de commande vocale grâce à Cortana.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Next Generation Connectivity Solutions: AMD’s Managed Performance Portfolio
  2. PCI 2.2