Wahballat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vaballath
Usurpateur romain
Empereur de Palmyre
Image illustrative de l'article Wahballat
Pièce à l'effigie de Vaballath
Règne
270 - 273 (~3 ans)
Syrie / Égypte / Cappadoce
Empereur Aurélien
Période Les « Trente Tyrans »
Précédé par Zénobie
Co-usurpé par Zénobie
Suivi de Rattaché à l'Empire romain
Biographie
Nom de naissance Lucius Julius Aurelius Septimius
Vaballathus Athenodorus
Père Odénat
Mère Zénobie

Vaballath ou Wahballat est un roi du royaume de Palmyre. Son nom latin complet était Lucius Julius Aurelius Septimius Vaballathus Athenodorus, en palmyrénien [Wahballat] (la déesse arabe Allat était assimilée à la déesse grecque Athéna. En palmyrénien, Wahballat signifie « don d'Allat », alors qu'en grec Athénodoros signifie « don d'Athéna »). Il était fils du Palmyrénien Odénath et de son épouse Zénobie.

Après l'assassinat de son père en 267, c'est sa mère Septimia Bathzabbai Zénobie qui assume l'autorité d'Odénath, et fait reconnaître après 270 par l'empereur Aurélien son fils Vaballath comme héritier de son père. Malgré son jeune âge, Vaballath se trouve ainsi placé à la tête de l'Orient comme « Roi, Consul, Imperator et Dux Romanorum », ainsi que l'attestent les monnaies et les inscriptions officielles. Bien entendu, c'est Zénobie qui assume le pouvoir.

Après la rupture avec Aurélien en 271, Zénobie proclame Vaballath Auguste et prend elle-même le titre d'Augusta. Défaite par Aurélien l'année suivante, Zénobie est jugée à Émèse et sera condamnée à l'exil à Rome. Il ne paraît pas que Vaballath, trop jeune, ait été jugé lui aussi. il accompagna probablement sa mère à Rome et y fit souche.