Wagon-tombereau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wagon tombereau à bogies, transport de ballast
Wagonnet tombereau,
début XXe siècle

Un wagon-tombereau est un wagon ferroviaire destiné au transport de marchandises en vrac. Ce nom de tombereau lui vient de la caisse qu'il porte. Les wagons-tombereaux appartiennent au type E de la classification UIC.

Histoire[modifier | modifier le code]

Historiquement, les wagons-tombereaux font partie du parc initial de beaucoup de compagnies. De même que les wagons couverts, leur usage est en baisse constante du fait de la diminution des marchandises en vrac. Plus anciennement, l'apparition des wagons trémies, facilitant les opérations de déchargement avait déjà contribué à l'élimination des wagons-tombereaux simples.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Malgré leurs diverses spécialités, les wagons-tombereaux sont constitués de la même manière. Outre le châssis et les organes de traction, ils comportent une « caisse » en bois (ou en métal pour la majorité d'entre eux actuellement). Pour les opérations de manutention, ces wagons sont généralement équipés de portes à double-battant. Les wagons à essieux sont généralement munis d'une porte par face et ceux à bogies, de deux. Tous les tombereaux disposent de crochets permettant de bâcher le wagon ou de fixer un filet pour empêcher que certains objets ne viennent à engager le gabarit de la voie.

Les marchandises transportées sont assez diverses : de la ferraille aux déchets ménagers en passant par les copeaux de bois. Les wagons-tombereaux sont souvent adaptés à la marchandise transportée. Ainsi, les wagons à ballast, comme l'exemplaire présenté en illustration, sont entièrement métalliques et disposent de renforts. Ils sont également relativement bas. Au contraire, les wagons à sciure sont plus hauts et disposent d'un système de bâchage.

Voir aussi[modifier | modifier le code]