Wada Yoshimori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wada Yoshimori est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Wada, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Wada Yoshimori (和田 義盛?) (114724 mai 1213) est un commandant militaire du début de l'époque de Kamakura du Japon. Gokenin du shogunat de Kamakura, il est le premier chef du (bettō) du samurai-dokoro.

Il est fils de Miura Yoshiaki et petit-fils de Sugimoto Yoshimune, ce qui en fait un descendant des Heike[1]. Parmi ses fils on compte Wada Yoshinao, Asahina Yoshihide et Wada Yoshishige[1]. Il a également un neveu, Wada Tanenaga[1].

Il prend part aux combats des bataille de Ichi-no-Tani (1184) et Dannoura (1185) et participe à la campagne contre Kiso Yoshinaka (1184) et Fujiwara Yasuhira (1189).

Comme beaucoup d'autres, lui et sa famille sont victimes de la lutte pour le pouvoir qui suit la mort de Minamoto no Yoritomo, premier shogun de Kamakura. La tension croît entre les shikken Hōjō et Wada et débouche sur une confrontation ouverte quand Wada Yoshinao, Wada Yoshishige et Wada Tanenaga sont accusés de conspiration et arrêtés[1]. Yoshimori, qui est à Kazusa, rentre à Kamakura et parvient à faire libérer deux de ses fils[1]. Tanenaga est cependant retenu et exilé dans la province de Mutsu[1]. La guerre s'ensuit (appelée Wada Kassen (和田合戦?) et en 1213 il est défait et exécuté avec toute sa famille[1]. Les Wada sont traditionnellement censés être enterrés au mont Wadazuka à Kamakura, mais ce n'est qu'une théorie non prouvée née après les fouilles in situ réalisées durant l'ère Meiji[2].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Kusumoto (2002:68)
  2. Kamakura Citizen's Net, Yuigahama