Wa Kamissoko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wa Kamissoko

Naissance 1925
Drapeau du Mali Krina
Décès 1976
Drapeau de la Guinée Dankan Koroni
Activité principale Griot

Wa Kamissoko (Krina, Mali, 1925 - Dankan Koroni, Guinée, 1976) était un griot traditionnaliste malien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une communauté de griots traditionalistes chargés de perpétuer la mémoire de la Bataille de Kirina et de l'Empire du Mali qui y fut fondé, il avait acquis une profonde connaissance de la tradition orale mandingue.

Suite à sa rencontre en avril 1957 avec l'ethnologue malien Youssouf Tata Cissé, les deux hommes se lièrent d'une grande amitié, Wa décidant de devenir le griot attitré de Y. T. Cissé.

Ayant pris conscience de l'érudition de « son » griot, Youssouf Tata Cissé décida d'entreprendre, avec lui, une exploration systématique de la tradition mandingue, à commencer par celle de l'Empire du Mali.

Cette collaboration permit un important approfondissement de la connaissance de l'histoire des grands empires d'Afrique de l'Ouest.

Il participa en janvier 1975 et février 1976 aux colloques sur la tradition orale organisés à Bamako par la Fondation SCOA pour la promotion de la recherche scientifique en Afrique Noire (aujourd'hui, ARSAN) où il fut interrogé sur divers sujets par un panel d'historiens et d'africanistes de toutes origines.

Le nom de Wa Kamissoko a été donné à l'une des salles du palais des congrès de Bamako[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Wa Kamissoko ne savait ni lire ni écrire. Ses récits furent enregistrés par Youssouf Tata Cissé, qui les recoupa, d'une part entre eux, et d'autre part avec ceux d'autres traditionalistes, afin d'en dégager les constantes.

  • La grande geste du Mali, 2000, Karthala-ARSAN (ISBN 2-865337-206-5[à vérifier : ISBN invalide])
  • Soundiata ou la gloire du Mali, 1991, Karthala-ARSAN (ISBN 2-865337-326-6[à vérifier : ISBN invalide]).

Colloques de Bamako[modifier | modifier le code]

  • Actes du premier colloque de Bamako de 1975, 1975, ARSAN ;
  • Actes du deuxième colloque de Bamako de 1976, 1977, ARSAN.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Centre international de conférences de Bamako, « Présentation du CICB », sur http://cicbmali.com (consulté le 2 janvier 2014)

Articles connexes[modifier | modifier le code]