W Movies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image illustrative de l'article W Movies

Création
Propriétaire Corus Entertainment
Format d'image 480i, 1080i
Langue Anglais
Pays Drapeau du Canada Canada
Statut spécialisée nationale
Ancien nom SexTV: The Channel (2001-2010)
Siège social Toronto, Ontario
Site Web wnetwork.com/Movies
Diffusion
Satellite Bell Télé : 333 (SD), 1305 (HD)
Shaw Direct : 634 (SD)
Câble Illico télé numérique : 109 (SD), 709 (HD)
Cogeco : 147 (SD)
Rogers Cable : 326 (SD), 564 (HD)
ADSL Bell Fibe TV : 333 (SD), 1333 (HD)
Aire Drapeau du Canada Canada

W Movies est une chaîne de télévision canadienne spécialisée de catégorie B en langue anglaise destinée aux femmes, appartenant à Corus Entertainment. Elle est la station-sœur de W Network.

Historique[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu une licence auprès du CRTC en juin 2001 pour le service Relationship Television « consacré aux thèmes de l'amour, du romantisme, du mariage, de la sexualité, des stéréotypes sexuels, de la planification des naissances et de la rupture »[1], CHUM Limited a lancé le service SexTV: The Channel le , dérivé de l'émission SexTV produite par Citytv. Elle proposait durant la journée des émissions sur l'amour, la romance, les relations, et des séries. Le soir, des émissions sur le sexe, la sexualité, et de divertissement. La nuit, elle proposait des films softcore sous la bannière Baby Blue Movies.

CTVglobemedia a fait l'acquisition de SexTV lors de son achat de CHUM Limited le . La programmation originale a cessé et a été remplacée par des rediffusions.

En 2009, Corus Entertainment a fait l'acquisition de la chaîne[2], et l'a relancée sous le nom de W Movies le , devenant une station-sœur de W Network ne présentant que des films. Un peu comme MovieTime, elle propose en moyenne 3 ou 4 films par jour diffusés 2 fois ainsi que des émissions de remplissage canadiennes.

La version haute définition de la chaîne a été lancée le .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décision CRTC 2001-304, consulté le 4 juin 2001
  2. Décision de radiodiffusion CRTC 2009-706, consulté le 19 novembre 2009

Lien externe[modifier | modifier le code]