Vrijenban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vrijenban
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Hollande-Méridionale
Géographie
Coordonnées 52° 01′ 05″ N 4° 21′ 47″ E / 52.018056, 4.36305652° 01′ 05″ Nord 4° 21′ 47″ Est / 52.018056, 4.363056  
Histoire
Issue de Delft (1817)
Scindée vers Delft et Pijnacker ()
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale

Voir sur la carte Hollande-Méridionale administrative
City locator 14.svg
Vrijenban

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir sur la carte Pays-Bas administrative
City locator 14.svg
Vrijenban
Carte de Vrijenban.

Vrijenban est une ancienne commune de la Hollande-Méridionale, aujourd'hui quartier de la ville de Delft. Avant de devenir quartier, Vrijenban correspondait à un territoire situé au nord, à l'est et au sud de Delft. Il n'y jamais eu de village du nom de Vrijenban.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre 1812 et 1817, la commune a été rattachée à celle de Delft. En 1826, Vrijenban obtient la partie du territoire de la commune de Hof van Delft située à l'est de la Schie et du Delf(t), à l'occasion d'une réorganisation territoriale. Le , la petite commune de Biesland est rattachée à Vrijenban, puis le , c'est le tour des communes d'Abtsregt et d'Ackersdijk en Vrouwenregt de perdre leur indépendance. Vrijenban arrête d'être une commune indépendante le , quand la commune est en grande partie définitivement rattachée à Delft. Une partie échoit alors également à Pijnacker.

Le quartier actuel est d'une superficie inférieure à l'ancienne commune.

Habitants[modifier | modifier le code]

En 1840, la commune comptait 88 maisons et 979 habitants[1], dont :

  • village de Delfgauw, partie sud : 20 maisons, 322 habitants,
  • Het Koningsveld (faubourg de Delft) : 24 maisons, 278 habitants,
  • polder Biesland : 4 maisons, 20 habitants, et
  • maisons et fermees dispersées : 40 maisons, 359 habitants.

Le , le quartier comptait 9 289 habitants pour 5 280 logements.

Références et sources[modifier | modifier le code]

  1. Alphabetisch register van alle bewoonde oorden des Rijks, Departement van Oorlog, Éd. Erven Doorman, 's-Gravenhage, 1850
  • (nl) Hoven, Frank van den, De Topografische Gids van Nederland, 1997, Éd. Filatop, Amersfoort.