Voyage avec Charley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Voyage avec Charley
Auteur John Steinbeck
Genre Récit de voyage
Version originale
Titre original Travels with Charley: In Search of America
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution originale 1962
Version française
Éditeur Viking
Date de parution 1962
Nombre de pages 288
ISBN 0-14-005320-4

Travels with Charley: In Search of America est un récit de voyage de l’écrivain américain John Steinbeck. Il raconte le road trip de Steinbeck à travers les États-Unis en 1960 en compagnie de son caniche Charley. Steinbeck écrit qu'il a fait ce voyage poussé par le désir de voir son pays sur le plan personnel puisqu'il vivait en écrivant dessus. Son voyage lui a fait posé beaucoup de questions, la principale étant « à quoi ressemblent les américains aujourd'hui (« What are Americans like today? »)? » Cependant il découvrit qu'il s'inquiétait pour la nouvelle Amérique qu'il vit durant ce voyage.

Steinbeck traverse les États-Unis dans un camping-car spécialement fabriqué pour l'occasion qu'il appelle Rocinante d'après le cheval de Don Quichote. Son voyage commence à Long Island, New York et suit approximativement la frontière extérieur des États-Unis, du Maine jusqu'au Nord-Ouest Pacifique, puis vers le Sud dans sa Vallée de la Salinas natale en Californie, à travers le Texas, puis jusqu'au Sud profond pour revenir à New York. Ce voyage fait environ 16 000 kilomètres.

Selon Thom Steinbeck, le fils ainé de l’écrivain, la vrai raison du voyage est que Steinbeck se savait mourant et voulait voir son pays une dernière fois. Le jeune Steinbeck était surpris que sa belle-mère autorise ce voyage ; son état cardiaque fait qu'il aurait pu mourir à tout moment[1]

Dans le roman de Steinbeck Les Pâturages du ciel, un des personnages considère le roman de Stevenson Voyage avec un âne dans les Cévennes comme une des plus grande œuvre de la littérature anglaise et appelle son enfant Robert Louis. Plus tard Steinbeck et sa femme Elaine s’inspirèrent de Stevenson en choisissant le titre Travels With Charley[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« "Steinbeck knew he was dying", Audio interview with Thom Steinbeck »,‎ 13 septembre 2006
  2. Selon Pauline Pearson du National Steinbeck Center (en) (5 juin 1990), "Elaine provided the title Travels With Charley because both Steinbeck and Elaine admired Robert Louis Stevenson's Travels With a Donkey"[1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en)Joseph Dewey, « There Was a Seedy Grandeur about the Man': Rebirth and Recovery in Travels with Charley », Steinbeck Quarterly,‎ (Winter/Spring 1991), p. 22-30 (lire en ligne)
  • (en)Tetsumaro Hayashi, « Steinbeck's America in Travels with Charley », Steinbeck Quarterly,‎ Summer/Fall 1990, p. 88-96 (lire en ligne)
  • (en)Robert S., Jr Hughes, « Steinbeck's Travels with Charley and America and Americans », Steinbeck Quarterly,‎ Summer/Fall 1987, p. 76-88 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :