Voxan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Voxan Motors

alt=Description de l'image Logo_Voxan.svg.
Création 1995
Dates clés 2007 (entrée en bourse)
2009: liquidation judiciaire
2010: rachat par Venturi Automobiles
Personnages clés Jacques Gardette, Gildo Pallanca Pastor
Slogan The way to the future
Siège social Drapeau de Monaco Monaco (Monaco)
Actionnaires Gildo Pallanca Pastor
Activité moto
Produits Voxan Cafe Racer, Voxan Scrambler, Voxan Black Magic, Voxan Charade, Wattman
Société mère Venturi Automobiles
Site web http://www.voxan.com
Capitalisation 12 M€ en 2007
Chiffre d’affaires 1,1 M€ en 2006
Résultat net -1,5 M€ en 2006

Voxan est un constructeur de motos d'origine française connu pour son design atypique et ayant pour moteur un bicylindre en V, ouvert à 72°, de 1 000 cm³.

Jusqu'en 2009, la société était basée à Issoire dans le Puy-de-Dôme.

Le 2 juin 2010 la société monégasque Venturi Automobiles annonce le rachat du nom de la marque qui était en liquidation judiciaire depuis décembre 2009[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Création en 1995 par Jacques Gardette
  • Premiers essais en 1997 et présentation au Mondial du deux roues de Paris
  • Entrée du Groupe Dassault dans le capital de Voxan en 1999 et premières livraisons
  • Avril 2001 : première participation de Voxan en endurance, lors des 24 heures du Mans moto
  • Mise en redressement judiciaire en juin 2001 ; création du Voxan Club de France en novembre 2001
  • Proposition de reprise par le groupe Merker en décembre 2001 et refus par les salariés en avril 2002
  • Participation de la société Guy Couach, dirigée par Didier Cazeaux, au capital en juin 2002. Création de la société Voxan-SCCM (Société de conception et de construction de motocycles). L'entreprise voit le spectre de la faillite s'éloigner.
  • Sortie de nouveaux modèles en 2003.
  • Nombreuses sorties en compétition dans différentes catégories: Protwin, Moto Tour, Tourist Trophy de l'île de Man...
  • Signature d'un partenariat avec Sidam Europe en octobre 2006. Les Voxan seront distribuées dans les concessions du réseau Sidam à l'échelle européenne
  • Entrée en bourse sur le Marché Libre d’Euronext Paris en septembre 2007 (code MLVOX)[2]
  • Fin du partenariat entre Voxan et Sidam Europe[3]
  • Le 29 décembre 2009, le tribunal de commerce de Clermont-Ferrand prononce la liquidation judiciaire de l'entreprise malgré des propositions de reprise de la part de la SODEMO et de la F.I.L. (une société immobilière luxembourgeoise).
  • Rachat du nom par Venturi en juin 2010
  • 2 décembre 2013, présentation de la moto électrique Wattman.

Modèles[modifier | modifier le code]

Les points communs entre tous les modèles de la gamme Voxan sont le look néo-rétro, la suspension arrière avec un amortisseur en position horizontale sous le moteur, ce moteur bicylindre en V à 4 soupapes par cylindre ouvert à 72° alimenté par injection

Le Roadster est le premier modèle de la marque, premières livraisons en 1999. Il est l'œuvre du designer Sacha Lakic. Il est vendu autour de 11 400 €.
Un nouveau modèle apparaît en 2005. Le phare trapézoïdal, qui ne faisait pas l'unanimité bien que donnant à la machine une personnalité immédiatement reconnaissable, est remplacé par un phare rond conventionnel. Il est vendu 11 990 €.

Venu pour épauler le Roadster, le Cafe Racer sort en 2000. Il se veut plus sportif, bien que possédant une mécanique identique, de par son aspect avec une tête de fourche, mais aussi grâce à sa position de conduite en appui les poignets comme sur une sportive. Il est vendu autour de 12 000 €.

Le Scrambler est une alternative avec un look tout chemins. Il est vendu 10 000 €.

Créée en partenariat avec l'entreprise toulousaine Boxer Design, la VB1 (pour Voxan Boxer 1) est le modèle supersport. Elle apparaît en 2001. Fabriquée en quantité limitée, elle était vendue 15 000 €.

Version plus sportive du Scrambler, le Street Scrambler reprend les caractéristiques moteur et les freins du Cafe Racer. Il est vendu 11 990 €.

Issue de la table à dessin de Sacha Lakic, la Black Magic se dit l'héritière des mythiques Norton Manx ou autres Triton. Le moteur développe la même puissance que celui du Cafe Racer. Elle est produite en série limitée et numérotée. Elle est vendue 15 000 €.

"Sur une base de Black Magic, les ingénieurs ont greffé une tête de fourche." C'est ce que l'on a pensé en voyant la Charade pour la première fois au Mondial du deux roues en 2005. Mais les modifications sont plus profondes. Le freinage est amélioré avec l'adoption de disques et d'étriers radiaux Béringer. Quant à l'amortisseur arrière, il a été développé par Bos. Également produite en quantité limitée, elle est vendue 18 990 €.
La Charade fait référence au circuit auto/moto situé dans les volcans surplombant la ville de Clermont-Ferrand.

  • 1200 GTV

La 1200 GTV inaugure une évolution du moteur de 996 cm³. C'est la première routière de la gamme. Le prototypes est présenté au cours du salon de Paris 2007. L'esthétique ne fait pas l'unanimité et est modifiée.

  • Starck Super-Naked

Un Roadster signé Philippe Starck présenté en même temps que la première mouture de la 1200 GTV lors du mondial du deux-roues de 2007. Le projet semble depuis abandonné.

  • Black Classic

La Black Classic est une évolution de la Black Magic. Elle adopte des jantes à rayons, des échappements bas et cinq coloris différents pour le réservoir (gris Silver comme sur la Black Magic, brun Terre de Feu, vert Émeraude, rose Améthyste, bleu Océan). Elle est vendue 16 000 €[4].

  • VX10

La Voxan Nefertiti a été présentée en mai 2009 au journal local auvergnat "La Montagne". Avec un look totalement en rupture avec ce qui se faisait jusqu'alors dans la firme d'Issoire, la nouvelle Voxan a un style moderne, faisant penser à certaines japonaises. En effet, ses formes vives et son double optique à l'avant font vite oublier le style dit "rétro" utilisé jusqu'alors. La rupture n'est pas totale puisque la Nefertiti utilise toujours le moteur bi-cylindre étrenné sur les autres modèles de la gamme, ainsi que la partie-cycle déjà présente sur les tout premiers roadsters de l'ère de Jacques Gardette. Ce "conservatisme" peut être vu comme un avantage quand on sait que les Voxan sont des motos qui depuis longtemps ont fait leur preuves, tant au niveau de la fiabilité que de la tenue de route et de l'agrément de conduite. Elle prend ensuite le nom de VX10.

À noter que deux VX10 d'usine ont immédiatement été engagées en compétition aux mains de Thierry Sol et de Davy Gambino, dont une terminera à la première place du championnat IRC, brillamment pilotée par Thierry Sol.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Reprise par Venturi www.venturi.fr, 2 juin 2010
  2. Voxan Communiqué de presse
  3. Fin du partenariat entre Voxan et Sidam Europe
  4. Fiche technique Black Classic