Vovinam Viet Vo Dao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vovinam Việt Võ Đạo
{{#if:
Les ciseaux volants du Vovinam Viet vo dao
Les ciseaux volants du Vovinam Viet vo dao

Autres noms Viet Vo Dao ou Vovinam
Domaine Percussion, trapping, Grappling, Armes traditionnelles
Pays d’origine Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Vietnam
Fondateur Nguyễn Lộc
Dérive de Arts martiaux traditionnels vietnamiens
Sport olympique Non
Fédération mondiale WVVF

Le Vovinam Viet Vo Dạo est un art martial vietnamien créé à Hà Nội en 1938 par Nguyên Lộc (appelé Le Maître Fondateur). Il est surtout connu pour ses ciseaux acrobatiques très spectaculaires.

  • But : la formation de « l'homme vrai »
  • Sa devise : « Être fort pour être utile »
  • Son salut : « Main d'acier sur le cœur de bonté »
  • Son symbole : le bambou, qui « plie mais ne se rompt pas » image de souplesse et de droiture

Origines[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

En vietnamien, Võ signifie l'art martial. On le retrouve dans les deux termes : Vovinam qui signifie art martial vietnamien et Viet Vo Dao qui signifie la voie (Đạo) de l'art martial vietnamien (ou du peuple vietnamien). Cette apposition de deux noms quasi synonymes peut paraitre incongrue mais il existe une explication assez simple. Jusqu'en 1963, on ne parlait que de Vovinam jusqu'à ce que le conseil des maîtres décide de modifier le nom de Vovinam en donnant plus d'importance à la voie philosophique. Ils changèrent le nom pour Viet Vo Dao mais en hommage au maître fondateur, ils décidèrent de conserver également le nom d'origine. Depuis, partout dans le monde (excepté dans quelques rares pays européens), les deux termes sont indissociables.

En France, le terme Việt Võ Đạo est parfois utilisé de façon erronée par quelques écoles de Võ Cổ Truyền ou pour définir les arts martiaux vietnamiens en général, ce qui est à l'origine de fréquentes confusions.

En théorie, le terme ne devrait être lié qu'au seul style Vovinam. En 1973, lors de la première tentative de création d'une fédération française regroupant les arts martiaux vietnamiens, le Maître Patriarche du Vovinam, Lê Sáng, autorisa les fondateurs à regrouper les différents styles sous le nom générique de Việt Võ Đạo. Depuis, ce terme continue à être utilisé en France pour désigner les styles vietnamiens, malgré l'appel du 8 septembre 1998 du maître Lê Sáng de ne plus dissocier le terme Việt Võ Đạo qui appartient au Vovinam[1].

Naissance du Vovinam Viet Vo Dao[modifier | modifier le code]

Le Maître Fondateur Nguyên Lộc

On estime que le Vovinam Viet Vo Dao est né officiellement en 1945 à Hà Nội. Maître Nguyễn Lộc alors âgé de 33 ans, fait une démonstration et présente le résultat de ses longues années de travail consacrées à codifier et organiser un nouvel art martial censé réunir toutes les techniques d'arts martiaux présentes au Vietnam. D'après ce que l'on sait, il décida assez jeune de partir voyager à travers le pays pour aller à la rencontre de tous les maîtres d'arts martiaux mais aussi de lutte et de boxe afin de s'en inspirer pour créer son propre art martial qui serait une sorte de synthèse de toutes les techniques de combats enseignées au Vietnam depuis l'aube des temps. À l'âge de 26 ans, il commence à enseigner le résultat de cette synthèse à ses premiers élèves dont celui qui deviendra son plus proche disciple et ami, Lê Sáng, à qui il transmettra ses connaissances. Il, décède en 1960, à l'âge de 48 ans, désignant Lê Sáng comme son successeur.

L'après Nguyên Lôc[modifier | modifier le code]

En 1960, avant de s'éteindre à Sài Gòn, le maître Nguyên Lộc, désigne son élève et ami, le maître Lê Sáng comme son successeur. À cette époque, Ngô Đình Diệm qui dirige le pays d'une main de fer, interdit la pratique des arts martiaux sur le territoire vietnamien. Jusqu'en 1964 c'est donc surtout le maître Trần Huy Phong (1938-1997) qui se charge du développement du vovinam en formant dans la clandestinité un grand nombre de maîtres et en continuant à réformer l'enseignement du vovinam (il est par exemple à l'origine du système de grade actuellement utilisé partout dans le monde). En 1964, après la levée de l'interdiction de pratiquer les arts martiaux, Maître Lê Sáng est élu Maître Patriarche, conformément aux derniers souhaits du Maître Fondateur. Il nomme alors maître Trần Huy Phong directeur technique. Ensemble, ils développent fortement le vovinam qui sera même un temps enseigné aux agents de la police de Saïgon.

Le 27 mai 1975, à la fin de la guerre du Vietnam, les deux hommes sont emprisonnés pour des raisons politiques et le vovinam est de nouveau interdit. C'est le début de la diaspora vietnamienne et par voie de conséquence de l'accélération du développement du vovinam à travers le monde alors qu'au Vietnam il n'est plus enseigné que dans la clandestinité. Ce n'est qu'en 1978 qu'il sera de nouveau autorisé. Maître Trần Huy Phong, incarcéré en camp de "rééducation", sera libéré 5 ans plus tard en 1980. Le maître Lê Sáng lui remet alors le titre de troisième Maître Successeur de l’école de Vovinam Viêt Võ Đao. Il porte alors la ceinture blanche et rayée du Maître Patriarche jusqu'à ce qu'en 1988, Maître Lê Sáng soit libéré après 13 années de détention et reprenne sa place au sein du conseil des Maîtres.

Décès de Maître Lê Sáng[modifier | modifier le code]

Le Maître Patriarche Lê Sáng

Le 27 septembre 2010, Maître Lê Sáng décède à Saigon laissant le monde du Vovinam en deuil. Le 30 septembre 2010, tous les grands maîtres se réunissent au Tổ Đường[2], au-delà des clivages et des courants, pour une cérémonie d'adieu. Se pose alors la question de sa succession. À cette époque, il semble déjà admis que le système patriarcal, propre au Vovinam Viet Vo Dao, ne lui survivra pas. La légitimité dont Maître Lê Sáng pouvait se prévaloir en tant qu'ami et disciple du maître fondateur lui a permis de conserver une certaine unité au mouvement Vovinam mais Maître Lê Sáng avait sans doute conscience du fait qu'aucun maître actuel ne serait en mesure d'obtenir le même résultat s'il était nommément désigné comme Maître Patriarche successeur. Se sachant malade, Maître Lê Sáng avait pris soin de régler sa succession et l'une de ses dernières actions fût de nommer aux grades supérieurs, une liste choisie de maîtres, permettant notamment aux Maîtres Sen et Van Chieu, d'accéder au 9e Dang au même moment.

Les grands maîtres vietnamiens[modifier | modifier le code]

Le Président du Conseil des Maîtres, Nguyen Van Chieu

Jusqu'à sa mort, le maître patriarche vécut à Saigon, au To Duong, où reposent les cendres du maître fondateur et où de nombreux pratiquants venant du monde entier continuent à se rendre pour suivre l'enseignement de Maître Sen (9e Dang) et de ses élèves (Maître Quan (4e Dang), Maître Long (4e Dang)...).

L'une des dernières décisions que prit Maître Lê Sáng fût de promouvoir 14 maîtres (dont 10 maîtres vietnamiens) au grade supérieur[3]. Le 15 mai 2010, à l'occasion de la célébration du cinquantième anniversaire de la mort du Maître Fondateur, il permit aux deux grands maîtres les plus gradés au monde, Maître Nguyen Van Chieu et Maître Nguyen Van Sen d'atteindre le 9e dang.

Avec l'abandon du système patriarcal, un nouveau système a été mis en place pour diriger l'école Vovinam Viet Vo Dao : le Conseil des Maîtres[4] dont le maître Nguyen Van Chieu est le Président (Chánh Chưởng Quản Môn phái Vovinam Việt Võ Đạo).

Maître Van Chieu est également directeur technique de l'Association intercontinentale de vovinam viet vo dao (IVVDA), président de la Fédération de Vovinam de Ho Chi Minh Ville (Sai Gon) et vice-président de la Fédération mondiale de vovinam (WVVF). Son centre d'entraînement principal est situé dans le district 8 de la ville et a permis de former de nombreux champions nationaux et internationaux.

Maître Sen quant à lui est resté au To Duong, au district 10, près du maître patriarche dont il fut le secrétaire.

Culture et principes[modifier | modifier le code]

Les 10 principes du Vovinam viet vo dao[modifier | modifier le code]

Il existe 10 principes qui régissent le comportement du pratiquant. Il n'en existe pas de traduction officielle, raison pour laquelle on les retrouve formulés de diverses façons. Si d'un club ou d'une fédération à l'autre les phrases sont légèrement différentes, le sens général de ces phrases est globalement toujours à peu près le même :

  1. Tâcher d’atteindre le plus haut niveau (de l’art martial) afin de servir l’humanité (ou le peuple).
  2. Accumuler loyalement des connaissances sur l’art martial et développer une nouvelle génération de jeunes pratiquants (développer le Vovinam).
  3. Vivre en harmonie avec les autres, respecter ses aînés, aimer ses condisciples et ses élèves (principe de fraternité).
  4. Respecter le code de conduite du Vovinam (la discipline) et placer l’honneur au-dessus de tout.
  5. Respecter les autres arts martiaux, et employer l’art martial uniquement pour se défendre et défendre la justice (principe de légitime défense).
  6. Travailler dur pour l’enrichissement personnel et moral, forger son esprit (travailler pour progresser).
  7. Vivre une vie honnête, modeste, et noble.
  8. Développer la volonté (d'acier) pour vaincre les difficultés, surmonter tous les obstacles (de la vie, de la société).
  9. Développer un jugement sain (lucidité), et agir avec sagesse (et/ou persévérance).
  10. Être modeste, humble et bienveillant, et constamment se remettre en question pour essayer de s'améliorer.

Le võ phục, la tenue du vovinam[modifier | modifier le code]

La tenue officielle du vovinam, le võ phục, est constituée d'une veste et d'un pantalon en toile solide bleu clair. Les võ phục sont généralement moins épais que les kimonos de judo et ressemblent beaucoup aux kimonos du karaté pour ce qui est de la forme. Ils sont généralement fabriqués au Viêt Nam et importés. Le dos peut comporter des broderies plus ou moins sophistiquées représentant des animaux du bestiaire martial (dragons, phénix, tigres) ou des inscriptions brodées sur demande (nom du club, de la fédération du pays). Certains pratiquants portent également un écusson du drapeau de leur pays sur la manche, généralement au niveau du triceps.

Il est également d'usage de porter son prénom sur la poitrine, côté droit, le côté gauche étant réservé à l'écusson du vovinam. Le prénom du pratiquant est brodé sur une étiquette en tissu de la couleur de la ceinture.

Vophuc.gif

L'écusson[modifier | modifier le code]

L'écusson du Vovinam

Élément indissociable du võ phục, l'écusson du Vovinam est cousu sur la veste au niveau de la poitrine, sur le côté gauche. Le fond de l'écusson est toujours jaune (le jaune, couleur de la peau asiatique évoque aussi le peuple vietnamien) et comporte dans sa partie basse le logo du Vovinam. Ce logo de forme ronde représente le yin et yang, (le Âm et le Duong en vietnamien) dans sa version rouge et bleue (celle que l'on retrouve notamment sur le drapeau coréen). Ce symbole, très présent dans les philosophies asiatiques, peut donner lieu à des très nombreuses interprétations et notamment la dualité entre le bien et le mal que l'on retrouve dans les principes fondateurs du Vovinam. La particularité de ce yin et yang est qu'il est en quelque sorte "coupé en deux" par le Vietnam.

Le vovinam à travers le monde[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Deux Maitres ont implanté le Vovinam Viet Vo Dao en France dans les années 1970: Me Trần Nguyên Đao (7e Dang) et Me Suddo Russlan[5] (7e Dang). Tous les deux ont maintenant un nombre important de maîtres, de professeurs et d'élèves sous leur égide. On peut désormais pratiquer le Việt Võ Đạo dans la plupart des grandes villes de France car il s'est propagé avec les mouvements de ses cadres enseignants et dirigeants.

Le Vovinam Viet Vo Dao connait une progression très forte cette dernière décennie. Il arrive à conquérir de nouveaux passionnés tous les ans, ses démonstrations sont très remarquées lors des différents Festivals d'arts martiaux ou des journées caritatives.

Sur le plan réglementaire, les arts martiaux vietnamiens ont eu du mal à s'organiser et surtout à se fédérer. En septembre 2007, le ministère de la jeunesse et des sports a finalement délaissé l'option d'une fédération spécifique et a décidé de confier sa délégation à la Fédération française de karaté[6]. Deux nouvelles branches ont donc été créées au sein de la FFKDA, séparant très clairement le vovinam viet vo dao d'un côté et les arts martiaux vietnamiens traditionnels de l'autre.

Drapeau de la Belgique Belgique[modifier | modifier le code]

La tenue officielle des compétitions combats.

L'Association Belge Francophone (AVVBF), membre de la fédération européenne (EVVF), développe le Vovinam Viet Vo Dao, dont le Président actuel est le Maître Lê Hưu Dai. Il existe de nombreux clubs affiliés à l'AVVBF dont les principaux sont : Université de Liège, Modave, Awans, Blegny, Grâce-Hollogne, Fernelmont, Juprelle, Glons, Hotton, Ferrières, Liège-Vennes... Cependant quatre autres clubs s'assimilant au Vovinam Việt Võ Đạo existent mais font partie d'une fédération qui est alors dirigée par Me Huynh Huu Quy (Bruxelles, Soumagne et Esneux). Pour terminer, le club Hung Dao de Loncin est dirigé par le Me Vo Tan Tien.

L'AVVBF a organisé les championnats d'Europe de Vovinam Việt Võ Đạo en 2006 (les 25 et 26 novembre), prenant la relève de Tenerife qui les avait organisés en 2005. Les championnats d'Europe 2006 furent organisés dans les installations sportives de l'Université de Liège et ont remporté un franc succès avec la présence de 321 participants représentants 12 Nations européennes.

Un championnat de Belgique est organisé tous les deux ans par l'AVVBF. La dernière édition a eu lieu dans la ville de Grâce-Hollogne avec la participation de 150 athlètes représentant 12 clubs sous l'arbitrage de juges de la Fédération Européenne (EVVF). En outre, un championnat de Belgique "junior" est également organisé une année sur deux. L'édition 2013 s'est déroulée dans la ville de Blegny.

Drapeau de la Suisse Suisse[modifier | modifier le code]

L'IVSF, dirigée par le maître Tân Rousset, est chargée, par les fédérations européenne et mondiale, de développer le Vovinam en Suisse.

La Fédération est composée de plusieurs associations dont celles de Genève et de Fribourg. L'IVSF a organisé le Championnat d'Europe de Vovinam 2007 et a sélectionné l'équipe nationale suisse pour chaque compétition internationale depuis 2006.

Drapeau de l’Union européenne Europe[modifier | modifier le code]

Le 26 avril 2010, les dirigeants de la Fédération mondiale de Vovinam, la WVVF présidée par Nguyễn Danh Thái et dont le Maître Chieu est le directeur technique, se sont retrouvés à Paris avec les responsables français de la FFKDA et les responsables nationaux européens et ont décidé de créer la fédération européenne. Le 6 octobre 2013 a eu lieu à Paris, l'assemblée générale de la Fédération européenne de Vovinam Viêt Vo Dao. Gabriel Ionut Nichita, est élu président pour un mandat de quatre ans.

Drapeau des États-Unis USA[modifier | modifier le code]

Le Vovinam s'est implanté aux États-Unis dans les années 1970, notamment via le propre frère du Maître fondateur, Maître Nguyen Dan qui y émigre avec sa famille en 1975. Actuellement, les États-Unis comptent de nombreux clubs mais sa pratique reste relativement marginale en comparaison des sports typiquement américains qui sont pratiqués de façon quasi hégémoniques. Il est d'ailleurs pratiqué de façon quasi exclusive par des américains d'origine vietnamienne. Contrairement à l'Europe où le Vovinam attire des pratiquants de toutes origines, aux États-Unis, le Vovinam reste un loisir relativement communautaire. Cela n'a d'ailleurs sans doute aucun rapport avec la façon dont le Vovinam y est enseigné mais est plus probablement lié à au particularisme des relations inter-ethniques dans les grandes cités de ce pays. Certains sites Internet de clubs américains n'ont d'ailleurs même pas de version en anglais et sont rédigés exclusivement en vietnamien.

Dans le reste du monde[modifier | modifier le code]

Assemblée Générale 2011

La WVVF (World Vovinam Vietvodao Federation) a été créée en 2009 avec le soutien du CIO. La Fédération Mondiale a le mérite d'unir des nations de Vovinam issues de plusieurs courants. Le patron du Vovinam, Nguyen Van Chieu, président du Conseil des maîtres, en est le Vice-Président. Le 28 juillet 2011, à Ho Chi Minh Ville, a eu lieu la 2° assemblée générale de la WVVF avec 21 représentants des nations adhérentes (Inde, Iran, Viêt Nam, Indonésie, Cambodge, Laos, Russie, Belarus, Pologne, Allemagne, Angleterre, Belgique, France, Espagne, Italie, Danemark, Suisse, Algérie, Maroc, Roumanie & Australie).

Plusieurs décisions ont été votées à l'unanimité des membres :

  • le calendrier des championnats du monde (Viêt Nam 2011, France 2013, Algérie 2015)
  • un brevet officiel de juge/arbitre est délivré après formation d'une semaine
  • la WVVF est désormais seule habilitée à décerner les ceintures rouges (à partir de 4° dang)

Composition du comité exécutif de la WVVF

  • Président : Nguyễn Danh Thái, Président du Comité Olympique vietnamien
  • Vice-Président Général : Lê Quốc Ân, Président de la Fédération Vietnamienne
  • Vice-Président Technique : Nguyễn Văn Chiếu, Président du Conseil des Maîtres
  • Vice-Président : Mohammad Nouchi, Président de la Fédération Asiatique
  • Vice-Président : Francis Didier, Président de la Fédération Européenne
  • Vice-Président : Florin Macovei, Directeur Technique Roumanie
  • Vice-Président : Yuri Popov, Directeur Technique Russie

Technique[modifier | modifier le code]

Programme[modifier | modifier le code]

Exemple de saut avec mouvement de ciseaux
De nombreuses armes sont utilisées, dont par exemple la hallebarde

Le Vovinam Viet Vo Dao est un art martial très complet qui comporte une grande variété de techniques :

  • des techniques d'attaque, de self défense, de contre-attaque dont l'apprentissage se fait avec un partenaire ;
  • des chiến lược stratégies de combat ;
  • des positions d'attaque ou de défense, parfois inspirés du bestiaire asiatique (tigre, dragon, serpent...) ;
  • des Quyen qui permettent de revoir seul ses techniques et de les embellir (équivalent des katas japonais ou des poomses coréens) ;
  • des Song Luyen qui sont des combats fictifs (sorte de quyens pratiqués à deux) ;
  • des Đa Luyện, combats chorégraphiés opposant le plus souvent un nombre multiple d'adversaire qui sont généralement réservés aux compétitions et aux démonstrations, contrairement aux Song Luyen qui doivent être présentés lors des passages de grades.

Pieds poings
La partie essentielle du programme, composée de techniques de poings, de pieds, de sabres (tranchants de la main), de coudes, de genoux, de balayages, de blocages, d’assauts, de self défenses, de clés, de contre attaques, de projections…

Positions (Tân)
Les positions sont très importantes au vovinam, les techniques reposant toujours sur un bon placement et un bon déplacement du corps. On retrouve des positions communes à la plupart des arts martiaux telle que la position du cavalier (Trung Binh Tân) mais aussi des positions plus spécifiques comme la position du chat (Chao Ma Tân).

Ciseaux (Don chan)
Une des particularités du Vovinam viet vo dao est le ciseau qui consiste à attaquer un ou plusieurs adversaire(s) en le saisissant ou le percutant avec ses jambes. Techniques aussi bien spectaculaires qu’efficaces, il existe 21 ciseaux au programme. Leur apprentissage est progressif. On commence par des ciseaux aux jambes puis on monte au fur et à mesure que le programme avance.

Lutte (Vat)
La lutte est un ensemble de techniques pratiquées à un niveau confirmé dans le Vovinam viet vo dao, il existe 3 Song Luyen de lutte regroupant 28 techniques.

Armes (Vu khi)
Le programme technique du vovinam viet-vo-dao comporte le maniement d'une quinzaine d'armes, enseigné à partir du grade Huyền Đai. On retrouve notamment : les double couteaux, le sabre, la hache, le bâton, la hallebarde, le pistolet, la baïonnette, la règle, la machette, le sabre large, l’épée, l'éventail et même le parapluie.

Spécificités

  • le dam lao (coup de poing javelot) : coup de poing descendant donné avec le métacarpe rappelant le swing de la boxe anglaise ;
  • le da canh (coup de pied gifle) : coup de pied haut donné avec la face externe du pied et visant une face latérale du visage
  • les don chan (ciseaux, voir plus haut) : techniques acrobatiques effectuées avec les deux jambes afin de percuter, étrangler ou mettre au sol un adversaire

Les grades[modifier | modifier le code]

Les grades officiels[modifier | modifier le code]

Vovinam
Structure des grades
Nom de la ceinture
(Tên đai)
Débutant
(Tự vệ)
Pratiquant
(Nhập môn)
Pratiquant confirmé
(Lam đai)
Professeur
(Hoàng đai)
Maître
(Hồng đai)
Maître patriarche
(fonction actuellement non-attribuée) (Bạch đai)
Titre
(Danh xưng)
Võ sinh Môn sinh Hướng dẫn viên Huấn luyện viên Võ sư Chưởng môn
Ceinture
(Đai)
Light blue vovinam belt.svg Blue vovinam belt.svg Blue vovinam belt 1stripe.svg

Blue vovinam belt 2stripe.svg

Blue vovinam belt 3stripe.svg
Judo yellow belt.svg

Judo black belt.svg
Yellow vovinam belt 1stripe.svg

Yellow vovinam belt 2stripe.svg

Yellow vovinam belt 3stripe.svg
Yellow red vovinam belt.svg Red vovinam belt 1stripe.svg

Red vovinam belt 2stripe.svg

Red vovinam belt 3stripe.svg

Red vovinam belt 4stripe.svg

Red vovinam belt 5stripe.svg

Red vovinam belt 6stripe.svg
Multicolor vovinam grandmaster belt.svg


Ceinture bleu clair
Ceinture bleu clair

Comme dans de nombreux arts martiaux, le grade de chaque pratiquant est reconnaissable par la couleur de sa ceinture.

Vovinam azzurro 16x16.gif Niveau débutant (Tự Vệ) : La première ceinture portée est bleu clair, elle est généralement plus claire que la tenue (le Vo Phuc).


Ceinture bleu troisième cap
Ceinture bleue 3e cap

Vovinam blu 16x16.gif Pratiquant (Nhập Môn)  : assez rapidement, une fois les bases acquises, le débutant se voit remettre par ses professeurs (ou à la suite d'un passage de grade) une ceinture bleue plus foncée et plus large (sur laquelle est généralement brodée Vovinam Viet Vo Dao en jaune).

Vovinam blu 16x16.gif Pratiquant confirmé (Lam Đai) : pendant quelques années, la couleur de la ceinture ne va plus changer mais à chaque nouveau cap franchi le pratiquant confirmé reçoit une nouvelle ceinture bleu foncé sur laquelle sont cousues (ou collées) une, puis deux, puis enfin trois barrettes jaunes. Il faut généralement 3 années de pratique pour obtenir sa dernière barrette jaune (3e cap). Symboliquement, le jaune représente la peau et on dit souvent qu'à chaque barrette jaune qu'on appose sur sa ceinture, le Vovinam entre un peu plus dans la peau du pratiquant.


Vovinam giallo 16x16.gif Professeur assistant (Huyền Đai) et Professeur (Hoàng Đai) : au bout de 4 à 5 ans, le Lam Đai passe sa ceinture jaune. Cette ceinture cependant n'est pas tout à fait l'équivalent de la ceinture noire des arts martiaux japonais. Dans ces arts martiaux, la ceinture noire correspond au 1er dan alors qu'en vovinam les dang (équivalent vietnamien des dan) ne sont remis qu'à partir du grade suivant. Après la ceinture jaune sans barrette, le professeur assistant passe ses premiers dang. Jusqu'au 3e, la ceinture qu'il porte est jaune car il a désormais le vovinam dans la peau. À chaque dang obtenu, on rajoute une barrette rouge symbolisant le vovinam qui rentre dans son sang.


Ceinture maître aspirant 4e dang
Maître aspirant 4e dang

Vovinam maitre aspi 16x16.gif Maître aspirant (Chuẩn Hồng Đai)  : à partir du 4e dang, le pratiquant du vovinam peut être appelé "maître" bien qu'au quatrième dang il ne soit encore qu'aspirant maître. Il porte une ceinture rouge cerclée de jaune sans barrette.


Ceinture rouge de maître 8e dang
Maître 8e dang

Vovinam rosso 16x16.gif Maître (Hồng Đai)  : à partir du 5e dang, le maître porte une ceinture rouge avec des barrettes blanches. Le vovinam entre dans ses os. La ceinture peut comporter de 1 (5e dang) à 6 barrettes (10e dang).

Les grades d'extinction[modifier | modifier le code]

La ceinture noire[modifier | modifier le code]
Ceinture noire
Ceinture noire

Vovinam nero 16x16.gif À la fin des années 90, la ceinture noire a été instaurée pour remplacer la ceinture jaune sans barrette. Cette démarche avait pour but de mieux identifier les instructeurs de Vovinam en s'alignant sur les systèmes de grades japonais et coréens devenus très populaires. Le 01 janvier 2012, la ceinture noire est officiellement abolie par le conseil des maîtres[7].

Il n'y a cependant jamais eu de réel consensus autour de cette ceinture. Certains clubs ont toujours refusé de l'adopter et ont continué à remettre des ceintures jaunes sans barrettes. D'autres, continuent à l'heure actuelle à remettre cette ceinture malgré l'abrogation. Cela ne remet cependant pas du tout en cause le niveau des pratiquants qui ont un niveau de formation équivalent puisqu'ils sont Huyền Đai dans les deux cas.

La ceinture blanche rayée[modifier | modifier le code]
Maître Patriarche Ceinture
Maître Patriarche Ceinture

Vovinam bianco 16x16.gif Il existe enfin une dernière ceinture, qu'ont portée les maîtres patriarches. Cette ceinture blanche comporte des lignes de chacune des autres couleurs utilisées dans la codification des grades (bleu, jaune, rouge d'abord, puis ajout de la ligne noire). Actuellement, cette ceinture n'est plus utilisée. En effet, après le décès de Maître Lê Sáng et la fin du système patriarcal qui dominait jusqu'alors, l'utilisation de cette ceinture est devenue impossible.

Les grades pour enfants[modifier | modifier le code]

Certains clubs utilisent un système de ceinture spécifique pour les enfants. Normalement, il ne peuvent recevoir leur ceinture bleu foncé qu'à partir d'un certain âge. Ils conservent donc jusque là leur ceinture bleu clair mais reçoivent à chaque passage de grade une barrette bleu foncé. D'autres optent pour des systèmes de codifications inspirés des arts martiaux japonais (orange, verte, etc.).

Quelques Maîtres[modifier | modifier le code]

Maîtres 9e dang (ceinture rouge avec 5 barrettes) (les deux seuls à ce jour)

    • Maître Nguyễn Văn Chiếu [8]
    • Maître Nguyễn Văn Sen [8]

Maîtres 8e dang (ceinture rouge avec 4 barrettes)

    • Maître Nguyễn Văn Vang [8]
    • Maître Trần Văn Mỹ [8]
    • Maître Nguyễn Chánh Tứ [8]

Quelques Maîtres 7e dang (ceinture rouge avec 3 barrettes)

    • Maître Diệp Khôi [8]
    • Maître Lương Thuận Vui (États-Unis)
    • Maître Trang Phước Đức (France)
    • Maître Trần Nguyên Đao (France)
    • Maître Suddoruslan (France)
    • Maître Nguyên Dien (France)
    • Maître Nguyên Tien Hoi (Allemagne)

Quelques Maîtres 6e dang (ceinture rouge avec 2 barrettes)

    • Maître Võ Văn Tuấn [8]
    • Maître Garofalo Michele (Italie) [9]
    • Maître Nguyễn Tôn Khoa [8]
    • Maître Mai Văn Hiệp [8]
    • Maître Vũ Đức Thọ [8]
    • Maître Nguyễn Hồng Quì [10]
    • Maître Cam Binh Nguyen (États-Unis)
    • Maître Catalde Sforza (France)

Cette liste ne peut évidemment pas être exhaustive, ne serait-ce que parce que pour de nombreux pratiquants, leur maître mériterait d'être cité parmi les plus grands maîtres mais cette notion est par essence très subjective. De plus, l'un des principes fondateurs du vovinam est justement d'œuvrer tout au long de sa vie au développement du vovinam, ce qui signifie que d'une certaine façon, tous les maîtres qui pratiquent cet art martial ont eu un rôle déterminant dans la propagation de cette discipline. Il est impossible de leur rendre hommage à tous en les citant ici.

Les représentants nationaux de la fédération européenne[11]

Les membres créateurs de la Fédération Européenne
  • Grande-Bretagne : Inst. François Berrier
    • Roumanie : Maître Florin Macovei
    • Belgique : Maître Huu Dai Lê
    • Espagne : Maître Pedro Gonzales
    • Pologne : Maître Ryszard Joswiak
    • Belarus : Inst. Sharenda Siarhei
    • Danemark : Inst.Ngoc Thanh Tran
    • France : Maître Sudo
    • Allemagne : Maître Dietmar Thom
    • Suisse : Maître Tân Rousset
    • Italie : Maître Michele Garofalo

Le Conseil des Maîtres de la fédération européenne (élection du 1 mai 2014)

    • Maître Michele Garofalo
    • Maître Sudo
    • Maître Dai Chieu Tran

Quelques Maîtres membres de la Fédération Européenne : Maître Thanh Nam Pham (Allemagne), Maître Sergio Mora (Espagne), Maître Miguel Ángel Díaz Luis (Espagne), Maître Juan Cid Argilles (Espagne), Maître Vittorio Cera (Italie), Maître Claudio Zilio (Italie), Maître Alessio Champier (Italie), Maître Leonardo Rotunno (Italie), Maître Giuseppe Pollastro (Italie), Maître Oliver Lauria (Belgique), Maître Philippe Knuts (Belgique), ...

Vidéos thématiques[modifier | modifier le code]

Lexique[modifier | modifier le code]

Les cours sont généralement donnés dans la langue du pays où se déroulent les cours mais comme dans la plupart des arts martiaux, certains rituels, tels que le salut, se font en vietnamien. Il est également quasi incontournable de savoir compter en vietnamien car beaucoup de techniques codifiées ne portent pas de nom particulier mais sont numérotées (techniques d'assaut 5 à 10, 11 à 20, coup de coude numéro 3, song luyen 2 etc.)

Le salut Le salut se fait en trois temps

  • Prêt  : nghiêm
  • Prêt à saluer  : nghiêm lễ
  • Salut  : lễ

Quelques mots ou expressions à connaître lorsqu'on pratique le vovinam

  • tenue  : võ phục
  • ceinture  : đai lưng
  • rosace  : liên hoa
  • patriarche  : chương môn
  • enseignant  : võ sư
  • pratiquant  : võ sinh
  • prêt  : chuẩn bị
  • garde  : thế thu
  • arrêtez  : thôi
  • debout  : đứng
  • commencez  : bắt đầu
  • assis  : ngồi
  • négatif  : Âm
  • dương  : positif
  • devant, avant  : trước
  • derrière, arrière : sau

Techniques de base

  • Đấm  : coup de poing
  • Đá  : coup de pied
  • Chém  : sabre (tranchant de la main)
  • Gạt  : blocage
  • Chỏ  : coup de coude
  • Gối  : coup de genou

Coups de poing (Đấm)

  • Đấm thang  : Coup de poing direct
  • Đấm moc  : Coup de poing crochet
  • Đấm lao  : Coup de poing javelot
  • Đấm muc  : Coup de poing uppercut
  • Đấm thâp  : Coup de poing direct bas
  • Đấm bật  : Coup de poing marteau
  • Đấm phạt ngang  : Coup de poing retour

Coups de pied (Đá)

  • Coup de pied direct : Đá thang
  • Coup de pied circulaire : Đá tat
  • Coup de pied latéral : Đá dap
  • Coup de pied revers : Đá canh
  • Coup de pied crochet : Đá moc
  • Coup de pied retourné (circulaire) : Đá lái
  • Coup de pied retourné latéral : Đá dap lái

Compter

  • 1 = Một
  • 2 = Hai
  • 3 = Ba
  • 4 = Bốn
  • 5 = Năm
  • 6 = Sáu
  • 7 = Bẩy ou Bảy (accent du sud)
  • 8 = Tám
  • 9 = Chín ou Chin (accent du sud)
  • 10 = Mười

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source: Extrait de l'interview réalisée par Budo International, dans la ville de Saigon au Viêt Nam, le 8 septembre 1998
    Budo International : En tant que Patriarche du Việt Võ Đạo, que pensez-vous de ces maîtres qui ont créé en Europe des styles de "Viet Vo Dao" quand leurs écoles sont en réalité d'origine chinoise?
    Lê Sáng : Il faut distinguer deux choses: les faits réels et historiques et les inventions récentes. Autrement dit, si certaines personnes utilisent le mot "Viet Vo Dao" pour nommer un style en Occident, il ne peuvent changer le fait que Viet Vo Dao est un terme unique et inséparable du Vovinam. Il n'existe qu'un Viet Vo Dao et c'est le Vovinam Viet Vo Dao. Le sens de Vovinam, c'est "art martial vietnamien", cela se réfère à notre école sur le plan technique. Le Viet Vo Dao signifie "la voie de l'art martial vietnamien" et se réfère à la philosophie du Vovinam.
    B.I. : Pensez-vous que le fait que le public soit trompé à ce sujet puisse endommager l'image du Vovinam Viet Vo Dao?
    L.S. : Il peut y avoir confusion pour les gens qui ne connaissent pas les arts martiaux vietnamiens, mais je pense que c'est une question d'information. Les écoles d'arts martiaux vietnamiens, au Vietnam, sont très nombreuses, il y en a plus de cent, mais elles sont toutes très petites. En revanche, il n'y a qu'une école de Viet Vo Dao et c'est le Vovinam Viet Vo Dao, le style le plus important et le plus répandu. Les petites écoles ont exploité en Occident le nom de Viet Vo Dao en tant que nom générique. Le public ignorant doit savoir que le Viet Vo Dao est le concept philosophique du Vovinam, l'école qui modernisa le Vo, le synthétisa et améliora son efficacité. C'est pour cela qu'il s'est développé.
  2. Récit de la cérémonie sur le site Vovinamvdd.com consulté en ligne le 9 octobre 2010
  3. http://vovinamvvd.com/modules.php?name=News&op=viewst&sid=2138 Site de l'IVR
  4. La liste du Conseil des Maîtres en vietnamien
  5. Interview de E.Charlot «Souple comme le bambou sur pied, ferme comme le bambou coupé» dans le magazine Officiel Karaté n°26 [lire en ligne]
  6. Courrier du 11 octobre 2007 « adressé par le ministère à la FFKDA »
  7. Circulaire contraignante du 10 novembre 2011 « adressé par le Directeur de l'Ecole Vovinam Viêt Vo Dao »
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Proclamation de grades - classe 2010 [1]
  9. Proclamation de grades - classe 2010 [2]
  10. Proclamation de grades - classe 2012 [3]
  11. Liste complète des membres de l'EVVF

Liens externes[modifier | modifier le code]

associées