Voltigeurs de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Voltigeurs de Québec
Affiche de recrutement du régiment des Voltigeurs lors de la Première Guerre mondiale
Affiche de recrutement du régiment des Voltigeurs lors de la Première Guerre mondiale

Période 7 mars 1862 – Toujours actif
Pays Drapeau du Canada Canada
Allégeance Forces canadiennes
Branche Armée canadienne
Type Infanterie
Fait partie de 35e Groupe-brigade du Canada
Devise Force a Superbe, Mercy a Foible (« Violence aux forts et pitié au faibles »)
Guerres Campagne du Nord-Ouest
Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Commandant Lieutenant-colonel Richard Bélanger, CD

Les Voltigeurs de Québec sont un régiment de carabiniers constitué en 1862, le plus ancien régiment canadien-français. Il s'agit d'une unité d'infanterie légère de réserve de l'Armée de terre des Forces canadiennes. Le régiment était basé au manège militaire de Québec jusqu'à celui-ci soit ravagé par le feu le 4 avril 2008.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Voltigeurs de Québec participent à la répression du soulèvement métis aussi appelé rébellion du Nord-Ouest de 1885 mené par Louis Riel. Durant cette campagne, les Voltigeurs sont cantonnés dans la région de Calgary en Alberta afin d'y garder la paix. Le bataillon ne participe à aucun combat, mais assure un contact cordial avec la population locale, en particulier avec les Pieds-Noirs. D'ailleurs, de retour à Québec, les officiers du régiment s’opposent même à la pendaison de Louis Riel tout comme la population francophone.

Les Voltigeurs sont appelés sous les drapeaux pour défendre le Canada contre les raids féniens et plusieurs de ses membres se portent volontaires pour le contingent canadien qui participe à la guerre des Boers. Lors des deux guerres mondiales, les Voltigeurs sont d’abord assignés à des tâches de protection dans la région de Québec, mais la plupart finissent tôt ou tard par traverser l’Atlantique. Lors de la Première Guerre mondiale, il est le seul régiment de la milice mobilisé en entier au Québec. Ses membres sont présents dans tous les bataillons canadiens-français du Corps expéditionnaire, mais ils combattent surtout avec les 14e et 22e bataillons, avec lesquels ils remportent de nombreux honneurs de bataille. Le régiment est cependant dissout lors de la Seconde Guerre mondiale afin de renflouer les rangs des autres régiments canadiens-français au front. Les Voltigeurs contribuent ainsi au succès du Royal 22e Régiment en Italie et des régiments de la Chaudière et de Maisonneuve ainsi que des Fusiliers Mont-Royal dans le Nord-Ouest de l’Europe.

Les Voltigeurs participent aux missions de l’ONU et de l’OTAN depuis la Corée en 1950. Sur une base volontaire, une centaine de soldats servent dans l’un de ces endroits : Afghanistan, Bosnie-Herzégovine, Chypre, Corée, Croatie, Égypte, Golan, Haïti et ex-Yougoslavie. En plus de ces missions, les Voltigeurs offrent leur support aux autorités civiles. C'est le cas lors de la crise du verglas de 1998 au Québec où plus d'une centaine de voltigeurs se sont mobilisés en moins de douze heures pour venir en aide aux sinistrés.

Honneurs de bataille[modifier | modifier le code]

Traditions[modifier | modifier le code]

La devise régimentaire est Force A Superbe, Mercy A Foible qui signifie « Force au puissant et pitié au faible » en vieux français.

Distinction honorifique[modifier | modifier le code]

La badge du Royal 22e Régiment de la seconde Guerre Mondiale. Autorisée pour commémorer la contribution inestimable des Voltigeurs de Québec au Royal 22e Régiment lors de la campagne d'Italie. Ceci n'est cependant pas encore peint sur les couleurs régimentaires.

Affiliations[modifier | modifier le code]

Le régiment est affilié aux unités suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]