Volkswagen Lupo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Volkswagen Lupo
Volkswagen Lupo

Marque Drapeau : Allemagne Volkswagen
Années de production 1998 - 2005
Production 800 000 exemplaires
Classe Mini citadine
Usine(s) d’assemblage Forest (Drapeau de la Belgique Belgique)
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence:
1.0 50 ch
1.4 60/75/100/101/105 ch
1.6 GTI 125 ch

Gazole:
1.2 TDI 3L 61 ch
1.4 TDI 75 ch
1.7 SDI 60 ch
Transmission Traction
Poids et performances
Poids à vide De 855 à 985 kg
Émission de CO2 De 81[1] à 163[2] g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 3 portes
Châssis Seat Arosa
Suspensions Indépendantes / Essieu de torsion
Dimensions
Longueur 3530 mm
Largeur 1640 mm
Hauteur 1460 mm
Empattement 2323 mm
Volume du coffre De 130 à 830 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Aucun Volkswagen Fox Suivant

La Volkswagen Lupo est un véhicule automobile citadin du constructeur allemand Volkswagen commercialisé d'octobre 1998 à 2005. Elle est le clone de la Seat Arosa, apparue un an plus tôt. Elle était fabriquée dans l'usine de Forest en Belgique.

Description[modifier | modifier le code]

La Volkswagen Lupo est une petite citadine qui a été commercialisée un an après la Seat Arosa en octobre 1998 et qui est censée concurrencer la Renault Twingo. Identique à l'Arosa sur les plans technique et esthétique à quelques détails près, elle ne s'en différenciait que sur le plan tarifaire. À son lancement, elle était proposée dans deux versions essence (1.0 de 50 ch, 1.4 de 60 ch) et un diesel SDI de 60 ch. Ces trois motorisations semblables à celles de l'Arosa et peu puissantes condamnent la Lupo à rester en milieu urbain. Un 1.4 16V de 75 ch et un TDI de même puissance viennent compléter la gamme en juillet 1999 ce qui lui permet enfin de pouvoir sortir sereinement de son usage exclusivement urbain.

Comme toute bonne mini citadine, c'est une stricte 4 places disposant d'un coffre qu'on ne peut que qualifier d'anecdotique (130 dm3). Contrairement à sa principale rivale la Twingo, elle ne disposait pas d'une banquette arrière coulissante mais pouvait néanmoins recevoir sans supplément de prix une banquette arrière 3 places aux places pour le moins étriquées.

En septembre 2000, la Lupo perd son avantage esthétique sur l'Arosa lors du restylage de cette dernière qui adopte une face avant beaucoup plus expressive et la même planche de bord que la VW. Contrairement à la Seat, la Lupo ne sera jamais restylée et sa face avant sera même reprise dans le design de la Polo IV dans sa phase « 1 ». Les seules retouches esthétiques apportées sont mineures et n'ont porté que sur de nouvelles selleries et le remplacement des appuie-têtes pleins par des appuie-têtes ajourés afin d'améliorer la visibilité.

Sa production a cessé en 2005 au bénéfice de la Fox, moins chère et fabriquée au Brésil.

Gamme[modifier | modifier le code]

Gamme principale[modifier | modifier le code]

La gamme principale était constituée de quatre finitions auxquelles sont venus s'ajouter au fil de sa carrière les Lupo 3 L, TDI et GTI.

  • Lupo : finition d'entrée de gamme qui ne proposait qu'un équipement minimal à savoir la direction assistée, l'anti-démarrage, les vitres électriques avant ainsi que le double airbag frontal ;
  • Confort : ce deuxième degrés de finition n'ajoute que les phares anti-brouillards à la dotation d'origine ;
  • Pack ;
  • Sport : l'équipement de cette finition s'étoffe enfin en proposant en plus que précédemment la climatisation manuelle, un volant gainé de cuir, des jantes alliage de 14 pouces, l'ABS et une alarme. De plus, la puissance du moteur est portée à 100CV. Cette version est très reconnaissable par sa sortie d'échappement centrale au niveau du pare-choc arrière (un peu comme la GTI, sauf que la sortie est unique au lieu d'être double) ;
  • Carat : cette finition qui ne restera qu'un court temps dans la gamme française ne se différenciait de la finition Sport que par un intérieur en cuir et par la motorisation 75 ch (donc sans la sortie d'échappement centrale). Même sur cette finition haut de gamme, l'autoradio reste encore en option.
Lupo Confort Pack Sport Carat 3 L TDI GTI
1.0 50
1.4 60
1.4 75
1.4 75 BA
1.4 100
1.6 125
1.7 SDI 60
1.2 TDI 61
1.4 TDI 75


Lupo 3 L TDI[modifier | modifier le code]

Lupo 3L TDI

En 1999 sort la Lupo 3 L TDI de 61 ch qui est la première voiture à ne consommer (selon son constructeur) seulement /3 l/100km de moyenne, soit un rejet de 81 g/km de CO2 dans l'atmosphère. En théorie, son réservoir de 34 litres lui permettrait d'effectuer plus de 1 000 km avec un plein.

Pour arriver à ce résultat, la Lupo a subi une cure d'amincissement à commencer par l'équipement qui se retrouve réduit aux airbags frontaux. Les équipements de confort sont sacrifiés sur l'autel du poids : pas de direction assistée, ni de vitres électriques, ni de climatisation. Elle subit un allègement au niveau de la carrosserie : capot, portières et hayon sont en aluminium. Le châssis suit le même traitement : tambours de freins, suspensions et berceau moteur sont en alliage léger. Sous le capot, elle reçoit un moteur spécifique puisqu'il s'agit du 1.2 TDI utilisant en grande partie aluminium et magnésium. Très léger (100 kg[3]) et moderne lors de sa sortie, ce bloc compte trois cylindres alimentés par injecteurs-pompes et gavés par un turbo Garrett à géométrie variable.

Extérieurement, la Lupo 3 L TDI se reconnaît à l'absence de protections latérales, à ses roues de 14 pouces en alliage léger, à l'inscription "3 L TDI" à l'arrière et surtout à sa face avant spécifique améliorant son aérodynamisme. À l'intérieur, outre la structure des sièges en alliage léger, on trouve une inédite boîte robotisée 5 rapports, un volant spécifique en magnésium, un économètre (remplaçant la jauge de température) et un bouton « ECO ». Celui-ci active le système Start&Stop ainsi qu'une gestion des rapports adaptée à une conduite économe.

Ces solutions coûteuses lui font afficher un prix de vente exorbitant qui ruinera sa carrière : 14 960 € en France. D'autant que sa consommation théorique annoncée ne s'obtient qu'au prix d'un agrément de conduite sévèrement dégradé. sans quoi sa consommation réelle flirte plus avec les 5l/100 km en conduite normale[4]. Ses ventes seront plus qu'anecdotiques.

La Lupo 3 L TDI se classe (avec l'Audi A2 1.2 TDI), en Belgique, en catégorie A en ce qui concerne les émissions de CO2.

Lupo GTI[modifier | modifier le code]

Lupo GTI

Fin 2000 sort le modèle sportif de la Lupo. À 17 480 , elle est un modèle rare et unique, il ne se vendra environ que 200 exemplaires en France mais ce chiffre est sans doute sous-évalué, Volkswagen ne souhaitant pas communiquer de chiffres de vente.

Elle a été commercialisée en coloris métallisé rouge, gris clair, noir et plus rarement en gris anthracite et en bleu.

Esthétiquement, cette GTI se distingue par des détails extérieurs : boucliers, jantes en alliage léger 15" Bathurst chaussées de pneus taille basse Dunlop en 205/45R15, châssis rabaissé de 20 millimètres, double sortie d'échappement centrale en aluminium chromé, seuils et arches de roues élargis, rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrant, 4 freins à disques avec des étriers peints en rouge, phares bi-xénon, becquet de lunette arrière. Elle est également équipée de l'ESP, de l'ABS avec répartiteur électronique de freinage EBV, et d'un riche équipement intérieur. En 2002, un magazine allemand l'élit « GTI de l'année ».

La carrosserie reçoit capot, hayon et portières allégés de la Lupo 3 L TDI, permettant à la Lupo GTI d'afficher un poids de 980 kg. Sous le capot, on trouve le 1.6 16v affichant 125 ch pour un couple de 152 Nm à 3 000 tr/min. Ainsi, la Lupo GTI effectue le 0-100 km/h en 8,3 secondes et atteint la vitesse maximale de 205 km/h.

Le moteur 1.6 16V étant conçu à l'origine pour des véhicules de gabarit supérieur, la batterie n'a plus sa place sous le capot et se voit donc renvoyée à l'arrière du véhicule, sous le tapis de coffre. Faute de place, la roue de secours est remplacée par un kit anti-crevaison.

À partir de 2002, la Lupo GTI est commercialisée avec une boîte 6 vitesses.

Séries limitées[modifier | modifier le code]

  • OXFORD : disponible uniquement en Vert Cèdre, sigle "Oxford" sur le hayon. Vendue avec sac à main et parapluie assorti. Moteur 1.4 et 1.7 SDi.
  • CAMBRIDGE : basée sur la finition Confort, cette série ajoute : la peinture "Gris Reflet", jantes alliage "Suzuka", baguettes latérales peintes, feux arrière fumés, volant sport et un sac assorti aux couleurs des sièges. Série limitée à 500 exemplaires.
  • COLLEGE : disponible en Noir, Gris argent métallisé, Vert Fresco métallisé, Blanc Candy et Bleu Jazz perlé. Sellerie intérieure spécifique gris/bleu avec motifs exclusifs.
  • PRINCETON : basée sur la finition Base, cette série ajoute : sellerie spécifique "Air", autoradio Alpha 4HP, pommeau de vitesse avec inscription "Princeton". Série limitée à 453 exemplaires.
  • KENSINGTON : 100€ de moins que la version de base. Cependant, l'équipement est enrichi de quelques détails. Moteur 1.4 60cv et 1.7 SDi.
  • GT : disponible avec toutes les motorisations (sauf 1.0 et SDI), cette série ajoute : sellerie spécifique en tissu "Jim", volant gainé cuir, autoradio CD "Beta", levier de vitesse gainé cuir avec pastille "GT", sièges avant sport, jantes en alliage 14" "Sepang".

Motorisations[modifier | modifier le code]

Moteur Type Suralimentation Cylindrée Puissance Couple Boîte Vitesse
max.
CV
Moteurs Essence
1.0 4 cylindres en ligne - 8S - 997 cm3 50 ch à 5000 tr/min 8,6 mkg à 3250 tr/min BM5 147 km/h 4
1.4 1390 cm3 60 ch à 4700 tr/min 11,6 mkg à 3000 tr/min 160 km/h
4 cylindres en ligne - 16S 75 ch à 5000 tr/min 12,6 mkg à 3800 tr/min [5] 172 km/h 5
BA4 168 km/h
100 ch à 6000 tr/min 12,9 mkg à 4400 tr/min BM5 188 km/h 6
1.6[6] 1598 cm3 125 ch à 6500 tr/min 15,2 mkg à 2200 tr/min 205 km/h 8
Moteurs Diesel
1.7 SDI 4 cylindres en ligne - 8S - 1716 cm3 60 ch à 4200 tr/min 11,5 mkg à 2200 tr/min BM5 157 km/h 4
1.2 TDI 3 cylindres en ligne - 6S 1 Turbo + Intercooler
Injecteurs-pompes
1191 cm3 61 ch à 4000 tr/min 14,0 mkg à 1900 tr/min BA5 165 km/h 3
1.4 TDI 1422 cm3 75 ch à 4000 tr/min 19,5 mkg à 2200 tr/min BM5 170 km/h 4

Coloris[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Nom Remarques
Peintures unies
Blanc Candy
Bleu Jazz
Bleu Soft
Jaune
Noir
Rouge Flash
Vert Cèdre
Vert Fantasia
Peintures métalisées
Gris Argent
Reflet d'Argent
Vert
Vert Fresco

La Lupo Cup[modifier | modifier le code]

La Lupo Cup était une course de compétition automobile de Lupo modifiées par le préparateur de Volkswagen, et organisée par l'automobile club allemand l'ADAC, et se déroulait en Allemagne. a Lupo Cup a eu beaucoup de succès avant d'être interrompue, en 2003. Un modèle de Lupo était disponible chez VW pour disputer cette compétition : il s'agissait d'une Lupo GTi avec mécanique d'origine mais vendue sans ses équipements de conforts (insolants, garnitures de portes, etc.) et sans sièges arrière. Le propriétaire n'avait plus qu'à effectuer la préparation ad hoc. Le châssis étant dépourvu de numéro de série, la voiture n'était pas immatriculable donc inutilisable sur route ouverte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Pour certains modèles 3L TDI d'après l'Ademe. Il pourrait y avoir des modèles émettant moins de CO2.
  2. Pour certains modèles SPORT 16V d'après l'Ademe. Il pourrait y avoir des modèles émettant plus de CO2.
  3. « Essai souvenir de la Volkswagen Lupo TDI 3 Litres, feue l'européenne la plus sobre », sur http://www.moteurnature.com/ (consulté le 28 février 2014).
  4. Essai de la Volkswagen Lupo 3L TDI
  5. Manuel Utilisateur: Lupo - Technische Daten französich 6.98 991.551.LUT.40
  6. Certains exemplaires sont dotés d'une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports