Voleur (classe de personnage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Voleur (homonymie).

Le voleur est une classe de personnage couramment employée dans les jeux de rôle.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'édition originale de Donjons et Dragons comportait trois classes de personnage (guerrier, magicien et prêtre)[1]. La classe de voleur ne faisait donc pas partie de l'édition initiale, bien qu'il soit fait mention d'un quartier des voleurs parmi les lieux « indispensables » en ville[2]. Une première version du voleur en tant que classe de personnage fut publiée par Gary Gygax, en juin 1974, dans le fanzine The Great Plains Game Players Newsletter n° 9, d'après une idée de Gary Schweitzer[3]. Il apparait de manière officielle avec la publication du premier supplément, Greyhawk, en 1975[4].

Le voleur deviendra par la suite l'une des quatre classes fondamentales : il apparait dans les diverses éditions de Donjons & Dragons rédigées successivement par Eric J. Holmes[5] (1977), Tom Moldvay[6] (1981) et Frank Mentzer[7] (1983), ainsi que dans les règles avancées[8]. Dans la seconde édition des règles avancées, le voleur est inclus, aux côtés du barde, dans la catégorie des rogues[9], traduits en français par « roublards »[10]. Dans la troisième édition, il est lui-même rebaptisé roublard, le barde constituant une classe séparée[11], nom qu'il conserve dans la quatrième édition. L'origine du terme « roublard » remonte à 1975 : Ken St. Andre en fit l'une des trois classes de base du second jeu de rôle publié, Tunnels & Trolls[12].

Les références littéraires sur lesquelles sont fondées les premiers jeux de rôle font explicitement référence au voleur : Bilbo est recruté comme cambrioleur dans Le Hobbit[13] ; Conan commence sa carrière d'aventurier comme voleur, notamment dans la nouvelle The Tower of the Elephant[14] ; Fafhrd et le Souricier Gris font profession de voleurs dans les nouvelles de Fritz Leiber, trois références citées dans Donjons et Dragons[15].

Description[modifier | modifier le code]

Les compétences originelles du voleur sont le désamorçage des pièges, le crochetage des serrures, la capacité de se mouvoir silencieusement et de se cacher dans les ombres, l'escalade, l'écoute des bruits suspects, le pickpocket, et le coup de poignard dans le dos[16]. Cette dernière capacité, backstab en anglais, fournit le titre d'un magazine français de jeu de rôles, Backstab, publié de 1996 à 2005.

Autres versions du Voleur[modifier | modifier le code]

Le voleur est présent dans de nombreux jeux vidéo.

Dans la saga MP3 « le Donjon de Naheulbeuk » qui caricature les diverses classes de personnages des jeux de rôles, un « voleur » est présent.

Fire Emblem[modifier | modifier le code]

Dans Fire Emblem, le voleur appartient est l'une des deux classes qui peut employer les rossignols pour ouvrir les portes. Leur arme est habituellement l'épée, mais dans Fire Emblem: Path of Radiance, ils se servent également de couteaux. Ils peuvent aussi voler des objets des unités ennemies, à l'exception des armes, bâtons et sorts. Ils peuvent évoluer en guerrier ou en assassin.

Nightprowler[modifier | modifier le code]

Le jeu de rôles Nightprowler (qui est français, contrairement à ce que son titre peut laisser croire) propose de ne jouer que des voleurs, séparés en plusieurs types.

Autres jeux[modifier | modifier le code]

Autres jeux dans lesquels on trouve la classe de voleur :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gary Gygax et Dave Anderson, Dungeons & Dragons, I : Men & Magic, Tactical Studies Rules, 1974.
  2. Gary Gygax et Dave Anderson, Dungeons & Dragons, III : The Underworld & Wilderness Adventures, Tactical Studies Rules, 1974.
  3. Gary Gygax, The Great Plains Game Players Newsletter n° 9, juin 1974.
  4. Gary Gygax et Robert J. Kuntz, Supplement I : Greyhawk, 1975, TSR.
  5. John Eric Holmes, Dungeons & Dragons, TSR, 1977.
  6. Tom Moldvay, Dungeons & Dragons, TSR, 1981.
  7. Frank Mentzer, Dungeons & Dragons, TSR, 1983.
  8. Gary Gygax, Advanced Dungeons & Dragons, Players Handbook, TSR, 1978.
  9. David Zeb Cook, Advanced Dungeons & Dragons 2nd edition, Players Handbook, TSR, 1989
  10. David Zeb Cook, Dungeons & Dragons 2ème édition, Manuel des joueurs, TSR / Transecom, 1989
  11. Cook, Monte; Skip Williams, Jonathan Tweet, Dungeons & Dragons 2nd edition, Players Handbook, Wizards of the Coast, 2000.
  12. Ken St. Andre, Tunnels & Trolls, Flying Buffalo, 1975.
  13. John Ronald Reuel Tolkien, The Hobbit. There and Back Again, George Allen & Unwin, Ltd., 1937
  14. Robert E. Howard, The Tower of the Elephant, Weird Tales, 1933.
  15. Gary Gygax et Dave Anderson, Dungeons & Dragons, Tactical Studies Rules, 1974.
  16. Gary Gygax et Robert J. Kuntz, Supplement I : Greyhawk, 1975, TSR.