Volcano (South Park)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'épisode de South Park. Pour les autres significations, voir Volcano.
Volcano
Épisode de South Park
Titre original Volcano
Numéro d'épisode Saison 1
Épisode 3
Code de production 103
Réalisation non crédité
Scénario Trey Parker et Matt Stone
Diffusion originale
Diffusion en français
Chronologie
Précédent Muscle Plus 4000 Une promenade complètement folle avec Al Super Gay Suivant
Liste des épisodes de South Park
Saison 1 de South Park

Volcano est le troisième épisode de la première saison de la série télévisée d'animation américaine South Park. Il est diffusé pour la première fois le 27 août 1997 aux États-Unis, sur la chaîne de télévision Comedy Central. Dans l'épisode, Stan, Kyle, Cartman et Kenny partent chasser avec Jimbo, l'oncle de Stan, et Ned, son meilleur ami. Au cours de cette aventure, Stan se sent frustré par son incapacité à tirer sur un animal, tandis que Cartman essaye d'effrayer les autres avec l'histoire d'une créature extraordinaire nommée Kukrapok. Pendant ce temps, le groupe ignore que le volcan voisin est sur ​​le point d'entrer en éruption.

L'épisode a été écrit par les coscénaristes de la série Trey Parker et Matt Stone et a été classé TV-MA aux États-Unis[N 1]. Il a été inspiré par les films catastrophe Volcano et Le Pic de Dante, qui ont fortement déplu à Parker et Stone.

Un des thèmes de l'intrigue est la quantité démesurée de gibier abattu (et inutilisé) à l'occasion d'une partie de chasse, que les deux réalisateurs connaissent à travers leur enfance dans le Colorado. Stone a hésité à traiter ce thème, redoutant des réactions hostiles du lobby des chasseurs, mais Parker, inspiré par le sujet, a insisté pour le traiter dans l'épisode.

Volcano est le troisième épisode de la série, mais a été diffusé en tant que deuxième de la saison. L'animation par ordinateur du volcan a été grandement améliorée par rapport aux premiers épisodes ; Parker et Stone ont été particulièrement satisfaits de la lave, prévue pour ressembler à du papier cartonné de couleur orange.

Volcano a reçu des critiques globalement positives et a été nommé en 1997 dans la catégorie « Épisode de série télévisée » aux Environmental Media Awards. Un peu plus d'un million de téléspectateurs ont regardé l'épisode, selon les estimations de l'Échelle de Nielsen.

C'est dans cet épisode que Ned et Randy font leur première apparition dans la série. Ce dernier, qui est le géologue de la ville, n'apparaît comme le père de Stan que dans les épisodes ultérieurs. L'épisode a marqué l'une des deux seules apparitions de Kukrapok, personnage populaire mineur qui apparaît dans les jeux vidéo South Park 10 : The Game et South Park Rally.

L'épisode parodie Duck and Cover, avec des vidéos éducatives qui conseillent de se cacher sous les tables en cas d'explosion nucléaire.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jimbo, l'oncle de Stan, et son vieux copain de la guerre du Viêt Nam, Ned, emmènent Stan, Kenny, Kyle et Cartman chasser dans les montagnes. Dès leur arrivée, Jimbo explique aux garçons comment chasser : lorsqu'ils voient un animal, ils doivent crier « Mon Dieu, il fonce droit sur nous[trad 1] ! » avant de l'abattre, ceci afin de contourner les lois écologistes en prétextant avoir tué la bête « en légitime défense ». Incapable de tirer sur un être vivant, Stan se montre horrifié par la chasse. Kenny, quant à lui, se révèle très doué, ce qui impressionne Jimbo. Pendant ce temps, Randy, le géologue de South Park, découvre que le mont Evanston, le volcan sur lequel les garçons sont partis chasser, est sur le point d'entrer en éruption. Il en fait part au maire McDaniels, qui décide d'alerter les médias.

Durant la nuit, Cartman raconte l'histoire de Kukrapok, une créature effroyable qui vit dans la montagne, avec une branche de céleri à la place de sa main gauche et une jambe « en Patrick Duffy ». Le lendemain, Jimbo emmène Kenny à la pêche, et fait de lui son « neveu honoraire », ce qui blesse l'amour-propre de Stan. Cartman décide de se déguiser en Kukrapok, pour convaincre les autres de l'existence de cette créature, et de les effrayer par la même occasion. Dans ce but, il s'éloigne de ses compagnons. Le croyant disparu, les autres partent à sa recherche. Peu de temps après, ils aperçoivent Cartman déguisé en Kukrapok et commencent à le prendre pour cible. Après l'avoir rattrapé au pied de la montagne, Stan tente de lui tirer dessus pour se racheter aux yeux de son oncle. Mais il est incapable de le faire, et ses hésitations laissent à Cartman le temps d'enlever son costume. Pendant ce temps, à South Park, les habitants décident de creuser une tranchée afin de détourner la lave de la ville.

Soudain, le volcan entre en éruption. Les garçons tentent de s'enfuir — Kenny manque de mourir brûlé par une boule de feu — mais se retrouvent piégés de l'autre côté de la tranchée. C'est alors que, à la surprise générale — et surtout à celle de Cartman —, apparaît le véritable Kukrapok, qui sauve Jimbo, Ned et les garçons, en fabriquant une nacelle à l'aide d'un tronc d'arbre. La lave s'écoule ensuite à travers la tranchée et détruit Denver à cause des mauvais calculs du géologue. On apprend que Kenny s'en est sorti. Tout le monde remercie Kukrapok, mais Stan, dans le but de se racheter aux yeux de son oncle, tire une balle sur la créature qui vient de les sauver. Malheureusement pour Stan, Jimbo n'est pas vraiment impressionné : plutôt contrarié, il dit au garçon qu'il sera toujours son neveu, mais qu'« il y a des trucs qu'on peut tuer, et d'autres qu'on n'a pas le droit de tuer ». Stan ne comprend pas, puisque, un peu plus tôt dans l'épisode, Jimbo a lui-même essayé de tuer Kukrapok. Ned, brusquement pris de dégoût pour les armes à feu, se débarrasse de son fusil, lequel en tombant, tue accidentellement Kenny. Les garçons décident finalement d'arrêter de chasser et de rester à la maison pour regarder des dessins animés.

Production[modifier | modifier le code]

Les cocréateurs de South Park Trey Parker et Matt Stone ont écrit et réalisé Volcano.

Volcano a été écrit et réalisé par les cocréateurs de la série Trey Parker et Matt Stone. L'épisode a été inspiré aux films catastrophe d'Hollywood liés au volcanisme, tels que Le Pic de Dante (1997) et Volcano (1997), sortis à l'époque où Parker et Stone écrivaient le script ; et ils ont réfléchi quel était, entre ces deux, le plus mauvais. Stone a dit : « Si vous regardez cet épisode et puis qu'ensuite vous allez regarder le film Volcano, vous verrez que [l'épisode] fait plus de sens [trad 2] »[1]. Debbie Liebling, productrice de South Park au moment de la diffusion de Volcano, a déclaré que le volcan en éruption dans l'épisode a aidé à établir le cadre d'un lieu où « tout peut arriver[trad 3] »[2]. Bien que Stone et Parker ont reconnu qu'un volcan ne pouvait pas réellement éclater dans cette ville du Colorado, ils ont estimé qu'ils avaient quand même le droit d'en créer un dans l'épisode, car celui du film Volcano était situé à Los Angeles. Stone a dit que « s'ils pouvaient le faire, nous aussi[trad 4] ». De même, les deux hommes ont reconnu que le tunnel construit dans l'épisode ne saurait pas détourner la lave, mais ils l'ont inclus parce que Parker a déclaré que dans « n'importe quel film aujourd'hui, c'est essentiellement là où ils sont bêtes[trad 5] »[1].

Pour l'intrigue, avec cette grande quantité de chasse, les réalisateurs se sont inspirés de leur jeunesse, lorsqu'ils ont grandi dans le Colorado. Aucun des deux hommes n'étaient des chasseurs ; Parker a déclaré que Stone a hésité à propos des répercussions à propos de la chasse, mais lui était décidé et ses souvenirs reposaient sur son passé et celui de son père, qui, ce dernier, détestait l'idée de tuer un animal, même si le grand-père de Parker, identique à Jimbo, était très enthousiaste à ce propos. Parker dit qu'il se sent, dans la plupart des épisodes de la première saison, examiné comme un sujet tabou dès 1997, mais sera moins controversé cinq ans plus tard car Volcano est une exception. Depuis, l'épisode concerne les enfants buvant de la bière et menace les personnes armées au cours de balades pour chasser. Parker a déclaré qu'il ne pensait pas que Comedy Central allait diffuser la suite de la fusillade de Columbine en 1999. Parker a déclaré qu'« à l'époque, c'était juste une sorte d'humour [quand] les enfants [ont désigné] du doigt les armes des uns et des autres, mais ce ne l'est plus maintenant[trad 6] »[1].

Les animateurs de South Park ont passé les quatre premiers épisodes de la série à essayer de perfectionner l'animation des personnages[3]. Parker et Stone ont senti, par Volcano — qui a été produit après Muscle Plus 4000 —, la texture s'améliorer, ainsi que les petits détails comme les lignes de contour des yeux des personnages. Alors que l'épisode pilote, Cartman a une sonde anale, a été animé avec du papier cartonné, les épisodes suivants ont été faits à l'ordinateur. Néanmoins, Parker et Stone voulaient par exemple garder l'aspect brut du papier cartonné ; ils ont expressément demandé le ciel de nuit dans cet épisode, qui ressemblé à un morceau de papier noir avec des trous pré-découpés pour former des étoiles, comme il le fut dans l'épisode pilote. Stone et Parker étaient particulièrement fiers de l'animation de la lave, qui selon eux a pris des heures pour être perfectionné, mais ils ont reconnu que la lave ressemblait finalement à du papier cartonné orange. La boule de lave jaillissant du volcan et qui a presque tué Kenny a été directement inspirée du film Volcano[1]. Parker et Stone se sont présentés avec le personnage Kukrapok lors d'une conversation fortuite avec Debbie Liebling, la productrice exécutive de Comedy Central. Lors de leur rencontre, ils ont simplement commencé à dessiner le personnage et décidé une branche de cèleri à la place de la main gauche de Kukrapok et une jambe en « Patrick Duffy », sans raison particulière[1]. Kukrapok est également apparu dans La Ville au bord de l'éternité, le 7e épisode de la deuxième saison[4]. Kukrapok se révèle être un personnage réel, plutôt que d'une histoire ridicule, et a été le premier exemple d'une caractéristique commune avec le personnage de Cartman, dans lequel ce dernier dit des choses scandaleuses et totalement irréalistes qui se révèlent être vraies. Stone a annoncé qu'« il a plus souvent raison qu'il ne se trompe[trad 7] »[1].

L'épisode Volcano a été en production lorsque South Park a débuté le 13 août 1997. Les cadres de Comedy Central ne s'opposaient pas à la plupart du contenu de l'épisode mais voulaient que la scène durant laquelle Kyle pète tout en parlant à Stan soit enlevée, notamment parce que l'absence de réaction des autres personnages à la suite du pet ne produisait pas d'effet comique. Parker et Stone ont insisté pour que ce passage reste dans l'épisode car ils ont jugé au contraire que c'est l'absence de toute réaction qui était drôle. Au cours des gros plans sur le visage de Cartman qui raconte l'histoire de Kukrapok, les flammes de l'incendie s'arrêtent de bouger. Parker et Stone ont remarqué cette erreur après que l'épisode a été filmé, mais ils n'ont pas eu assez de temps pour revenir en arrière afin de le corriger avant la date de diffusion ; il fut donc laissé dans cet état. Un chat est apparu dans le fond d'une des scènes en plein air, conçu pour ressembler au chat de Parker, nommé Jake. La scène dans laquelle Ned prend feu a été basée sur une expérience de Parker réalisée au cours d'un voyage en camping dans le Colorado, où il avait essayé de faire un « feu à l'indienne[trad 8] », dans lequel on verse de l'essence afin de créer de grandes flammes. Bien que personne n'ait pris feu, Parker a déclaré que cette expérience était ratée et avait failli brûler toute la forêt. Après avoir terminé l'épisode, Parker et Stone se sont rendus compte que Volcano était environ deux minutes plus court que la longueur du temps nécessaire pour l'épisode. Afin d'ajouter du temps à l'épisode, Parker et Stone ont inséré la scène où Ned chante la chanson Kumbaya autour du feu, ainsi que le long arrêt sur image de Chef et du maire McDaniels, qui apprenaient l'imminente éruption du volcan[1].

En plus de Kukrapok, Volcano a été la première apparition des personnages récurrents Randy Marsh et Ned Gerblanski. Randy a été identifié comme le géologue de South Park[1], et ce n'est que dans l'épisode Un éléphant fait l'amour à un cochon qu'il est tout d'abord présenté comme le père de Stan[1],[5]. Parker donna sa voix à Randy, et a déclaré que la conception, la voix et la personnalité du personnage étaient basées sur la vie réelle de son père, qui travaille pour l'Institut d'études géologiques des États-Unis. Parker a dit que son père était très calme, dans la vie réelle, d'où la réaction détendue de Randy lorsqu'il apprend que le volcan est en éruption — pendant qu'il sirote un café —, et c'est « comme ça que [son] père [aurait réagi en ne faisant] quoi que ce soit[trad 9] ». Le look de Ned était basé sur un dessin de Parker fait en école secondaire[N 2], bien que le personnage n'avait pas de larynx, à l'origine. Sa voix a été inspirée de celle d'une serveuse dans un KFC à Boulder, dans le Colorado, où Parker et Stone se rendaient souvent lorsqu'ils fréquentaient l'université du Colorado à Boulder. Les deux anciens étudiants ont dit que s'ils retournaient l'entendre, sa voix était tellement grave que cela leur ferait perdre l'appétit si elle prenait leur commande. Stone et Parker ont eu du mal à créer la bonne voix pour le personnage ; ils ont même essayé de mettre le microphone directement sur la gorge, à l'emplacement du larynx, mais ont finalement décidé que la meilleure façon de créer la voix du personnage était avec une simulation d'une voix naturelle[1].

Volcano est sorti aux côtés de cinq autres épisodes dans un coffret de trois DVD le 5 mai 1998, marquant la première disponibilité en vidéo de South Park en magasin. L'épisode a été publié sur le premier volume avec Cartman a une sonde anale, mais aussi d'autres épisodes exclusifs comme Un éléphant fait l'amour à un cochon, La Mort, Muscle Plus 4000 et Une promenade complètement folle avec Al Super Gay[6]. La première saison complète de South Park est sortie le 12 novembre 2002, dans un coffret DVD avec les treize épisodes, y compris Volcano[7]. Parker et Stone ont enregistré des pistes de commentaires pour chaque épisode, mais les pistes n'ont pas été incluses dans les DVD en raison de « normes » et de problèmes avec certaines déclarations. Ils ont refusé d'autoriser les pistes à être édité ou censuré, qu'ils ont publiés sur un CD séparément[3],[8].

Références culturelles et impact[modifier | modifier le code]

L'épisode est en partie inspiré du court métrage Duck and Cover.

L'épisode inclut un film de sensibilisation fictif, Lava and You, qui affirme que la lave passera de façon inoffensive sur la tête des victimes potentielles, pourvu qu'elles se la protègent avec les bras. Ce film a été inspiré des Duck and Cover, films des années 1950 et 1960 dans lesquels les enfants recevaient l'ordre de se cacher sous les tables ou de s'adosser contre les murs dans le cas d'une attaque nucléaire[9],[1]. Parker et Stone trouvaient ces méthodes terriblement simplistes et ne croyaient pas qu'elles aideraient dans l'hypothèse d'une telle attaque. Jimbo et Ned sont décrits comme des vétérans de la guerre du Viêt Nam, qui a opposé le Nord-Viêt Nam et le Sud-Viêt Nam de 1959 à 1975 ; Cartman, qui était beaucoup trop jeune pour partir à la guerre, prétend avoir des flashbacks d'expériences dans cette guerre. Patrick Duffy, acteur américain connu pour ses rôles dans les séries télévisées Dallas et Notre belle famille, apparaît dans l'épisode comme étant la jambe de Kukrapok. Matt Stone prétend qu'il n'y avait aucune raison particulière pour choisir la jambe de Patrick Duffy, qu'il n'était qu'un acteur comme les autres. « Il est juste très ennuyeux. D'ailleurs, comment peut-on être fan de Patrick Duffy [trad 10]? »[1].

La scène où Kukrapok met une étoile en haut d'un arbre est une référence à une scène similaire de l'émission spéciale de 1964 appelée Rudolph the Red-Nosed Reindeer, dans laquelle l'abominable homme des neiges met une étoile de Noël au sommet d'un grand arbre. Mont Evanston, la montagne de fiction dans Volcano, a été nommée ainsi d'après le mont Evans et le Front Range, situés dans la région des montagnes Rocheuses, dans le comté de Clear Creek au Colorado. Le canyon Nichols, cité dans l'épisode, a été nommé d'après Kirt Nichols, un ami de Trey Parker[1]. Jimbo accuse le Parti démocrate de passer excessivement les lois restrictives sur les chasseurs et les propriétaires d'armes[9]. En apprenant aux enfants qu'ils sont en danger à cause d'un volcan, le maire McDaniels cherche à obtenir de la publicité, en contactant les journaux télévisés Entertainment Tonight et Inside Edition[10],[11].

Plusieurs répliques de Volcano sont devenues particulièrement populaires parmi les fans de South Park, dont cette phrase de Jimbo : « Mon Dieu, il fonce droit sur nous[trad 1] ! »[9],[12], ainsi que ces répliques de Cartman : « Les démocrates ils nous emmerdent[trad 11]! »[13] et « Les dessins animés ça troue le cul[trad 12]! », cette dernière étant apparue sur des t-shirts[14]. Malgré le petit rôle de Kukrapok joué dans la série, il est devenu un personnage mineur populaire de South Park[15], et apparaît dans les jeux vidéo South Park 10 : The Game et South Park Rally[16]. La chanson Hot Lava, interprétée par Chef, a été incluse en 1998 dans la bande son de Chef Aid: The South Park Album[17].

Accueil[modifier | modifier le code]

Volcano a été diffusé pour la première fois le 27 août 1997 aux États-Unis sur Comedy Central[18],[19], et a été classé TV-MA[N 1],[20]. Cet épisode a, comme ses prédécesseurs, été vu par un peu plus d'un million de téléspectateurs, conformément aux estimations de l'Échelle de Nielsen. Il a été considéré comme l'un des programmes les plus distribués par câble aux États-Unis, à cette époque[21]. En 1997, l'Environmental Media Association a nommé l'épisode dans la catégorie « Épisode de série télévisée » aux Environmental Media Awards[22], mais le prix a été remporté par Les Simpson[23], pour l'épisode Le Vieil Homme et Lisa[24].

Volcano a reçu des critiques globalement positives. Le critique Matt Roush du quotidien USA Today a fait l'éloge de cet épisode, et en particulier de la parodie de Duck and Cover[11]. The Advertiser a déclaré que l'épisode était « outrageusement obscène » et « hystériquement drôle »[25]. Le critique Tom Shales du The Washington Post a considéré que cet épisode était aussi drôle que Muscle Plus 4000, le précédent[26]. Peter Hawes de l'hebdomadaire The Sunday Star-Times a déclaré que l'épisode était excessivement drôle et intelligent. Il a dit qu'« une fois encore, le psyché national américain a été solidement capturé par une série dessinée crue[trad 13] »[9]. Il a aimé la façon dont les adultes ont été représentés, moins sensibles que les enfants, mais aussi la parodie de Duck and Cover : « C'est terriblement drôle, car c'est mot-à-mot une récréation du film dément avec les bombes atomiques, créé et distribué en 1952 par le gouvernement américain, qui n'a jamais cru que cela fonctionnerait[trad 14] »[9]. Le Daily Record a fait l'éloge, lui aussi, de l'épisode et l'a décrit comme « l'humour loyal ». Il a dit : « qu'on aime ou qu'on déteste, on ne peut ignorer cette série d'animation pour adultes qui mord plus qu'elle n'aboie[trad 15] »[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b TV-MA signifie que l'épisode est spécialement conçu pour être visualisé par des adultes et peut ne pas convenir aux enfants de moins de 17 ans.
  2. C'est-à-dire, dans le vrai terme, dans une high school.

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. a et b « It's coming right for us ! »
  2. « If you watch this episode and then go watch Volcano , this makes more sense than Volcano does. »
  3. « Anything can happen. »
  4. « If they could do it, we could. »
  5. « Any movie today, that's basically how dumb they are. »
  6. « Back then, it was just sort of funny, kids pointing guns at each other, and it's just not so funny now. »
  7. « He's right more often than he's wrong. »
  8. « Trick Indian Fire »
  9. « [...] about how my dad would react to anything. »
  10. « He's just super bland. Like, how could you possibly be a fan of Patrick Duffy ? »
  11. « Democrats piss me off ! »
  12. « Cartoons Kick Ass ! »
  13. « Once again, the US national psyche is imperishably captured by a crude cartoon. »
  14. « It is terrifyingly funny, for it is a word-for-word recreation of the insane Atom-bomb Safety film, created and distributed in 1952 by the US government, who never for a second thought it would work. »
  15. « Love it or loathe it, you can't ignore the adult animation series whose bite is worse than its bark. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (en) Trey Parker, Matt Stone (coscénaristes), 2002, Saison 1 de South Park — Audio Commentary for Volcano [CD], Sunset Strategic Marketing, Comedy Central
  2. (en) Shane Danielsen, « That's not all, folks », The Australian,‎ 29 décembre 1997
  3. a et b (en) Douglas Pratt, Doug Pratt's DVD : Movies, Television, Music, Art, Adult, and More !, vol. 1, Harbor Electronic Publishing,‎ novembre 2004, 1373 p. (ISBN 1932916008 et 9781932916003), p. 1123
  4. (en) Trey Parker, Matt Stone, Nancy Pimental (coscénaristes), 17 juin 1998, Saison 2 de South ParkLa Ville au bord de l'éternité (7e épisode), Comedy Central
  5. (en) Trey Parker, Matt Stone, Dan Sterling (coscénaristes), 10 septembre 1997, Saison 1 de South ParkUn éléphant fait l'amour à un cochon (5e épisode), Comedy Central
  6. (en) Comedy Central, South Park dans un coffret de trois DVD, sorti le 26 mars 1998, réalisé par Trey Parker et Matt Stone, Business Wire
  7. (en) Terry Lawson, « 4-disc « Rings » could take up a whole weekend », Detroit Free Press,‎ 12 novembre 2002
  8. (en) Rob Owen, « South Park warped and worthy », Pittsburgh Post-Gazette,‎ 22 novembre 2002
  9. a, b, c, d et e (en) Peter Hawes, « In which I finally discovered the Park », The Sunday Star-Times,‎ 18 juillet 1999
  10. (en) Karin Grennan, « Going down to South Park : The most talked about 30 minutes on television are also the most offensive, but fans like it that way », Ventura County Star,‎ 13 février 1998
  11. a et b (en) Matt Roush, « Critic's Corner », USA Today,‎ 20 août 1997
  12. (en) Maria Lethbridge, « Dozy Parkers such a scream ; Video view ; Film », News of the World,‎ 26 mars 2000
  13. (en) Brian Lowry, « Par's attack of the Puppet People », Variety,‎ 18 octobre 2004
  14. (en) Helen Martin, « Why I back Jack's uniform approach », Edinburgh Evening News,‎ 25 juin 2001
  15. (en) Jon Casimir, « Kidnapped », The Sydney Morning Herald,‎ 25 juillet 1998
  16. (en) Comedy Central Mobile et RealNetworks, « Launch South Park 10 : The Game », Press Financial Wire,‎ 28 mars 2007
  17. (en) Chris Vognar, « Brats entertainment ; South Park' creators potty hardy on Comedy Central show », The Dallas Morning News,‎ 1er février 1998
  18. (en) Dates des premières diffusions des épisodes de South Park sur www.epguides.com. Consulté le 25 janvier 2013.
  19. (en) South Park : Volcano sur www.tvrage.com. Consulté le 25 janvier 2013.
  20. (en) Allan Johnson, « South Park : A Sick Cartoon Show With A Sweet Side », Chicago Tribune,‎ 19 novembre 1997 (lire en ligne)
  21. (en) Toni Johnson-Woods, Blame Canada : South Park and Popular Culture, New York, Continuum International Publishing Group,‎ 2007 (ISBN 0-8264-1730-2), p. 6-8
  22. (en) Jim Minge, « Was Slow Service an Anomaly, or a Problem Unaddressed ? », Omaha World-Herald,‎ 9 octobre 1997
  23. (en) Dana Harris, « EMA honors for Home, Travolta », The Hollywood Reporter,‎ 4 novembre 1997
  24. (en) Judy Martinez, « Environmental Media Award Nominations In ; Home Improvement Singled Out », City News Service,‎ 30 septembre 1997
  25. (en) « Adult cartoon with attitude », The Advertiser,‎ 31 décembre 1997
  26. (en) Tom Shales, « South Park Falls Flatulent », The Washington Post,‎ 13 août 1997
  27. (en) « Babes need laughs, not good looks ; Yesterday's view — Babes in the Wood, ITV », Daily Record,‎ 24 juillet 1998

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]