Vol 797 Air Canada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 797 Air Canada
Caractéristiques de l'accident
Date 2 juin 1983
Type Incendie en vol
Site Aéroport international de Cincinnati-Northern Kentucky
Passagers 41
Membres d'équipage 5
Morts 23
Blessés 16
Survivants 23
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil McDonnell Douglas DC-9
Compagnie Air Canada
Nº d'identification C-FTLU
Localisation
Coordonnées 39° 02′ 56″ N 84° 40′ 04″ O / 39.0489, -84.667839° 02′ 56″ Nord 84° 40′ 04″ Ouest / 39.0489, -84.6678  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Vol  797 Air Canada

Le vol 797 Air Canada était un vol entre Dallas au Texas et Montréal, via Toronto au Canada.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le McDonnell Douglas DC-9 qui assurait ce vol le 2 juin 1983 a subi un incendie en plein vol. Dans le cockpit, les pilotes remarquent que les disjoncteurs des toilettes sautent ; quelques minutes plus tard des passagers perçoivent une odeur de plastique brûlé en provenance justement des toilettes. L'un des stewards utilise un extincteur, la légère fumée se dissipe alors. Cependant le problème n'est pas résolu, une fumée plus dense apparait et plusieurs systèmes tombent en panne. Les passagers sont alors déplacés vers l'avant de l'appareil et l'équipage doit atterrir d'urgence sur l'Aéroport international de Cincinnati-Northern Kentucky. Le pilote parvient à poser l'appareil mais une fumée sombre et suffocante s'est propagée à grande vitesse dans tout l'avion. Il est impossible de s'orienter et donc de trouver les sorties de secours. 90 secondes après l'atterrissage, le DC-9 prend feu tuant les passagers encore prisonniers du fuselage, 23 personnes périssent. Parmi les victimes figure Stan Rogers, musicien folklorique canadien.

Enquête et causes de l'accident[modifier | modifier le code]

L'enquête du NTSB n'a pas déterminé l'origine de l'incendie, cependant un court-circuit ou un arc électrique paraissent les plus probables. L'investigation a permis d'expliquer l'embrasement de l'appareil au sol. En effet, l'ouverture des sorties de secours a alimenté la cabine en oxygène provoquant son embrasement.

Enfin, cet accident va contribuer à un bond en avant dans la sécurité aérienne. Les détecteurs de fumée vont devenir obligatoires ainsi que le marquage au sol lumineux indiquant les sorties de secours. Une meilleure formation du personnel de cabine face aux incendies, et la standardisation des procédures explicatives d'ouvertures des portes de secours aux passagers.

Médias[modifier | modifier le code]

L'accident est raconté dans un épisode de la série documentaire Mayday : Alerte maximum (aussi connue sous le nom Air Crash Investigation).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]