Vol 548 Sabena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 548 Sabena
Le Boeing 707 OO-SJB peu après sa réception par la Sabena en 1960.
Le Boeing 707 OO-SJB peu après sa réception par la Sabena en 1960.
Caractéristiques de l'accident
Date 15 février 1961
Phase atterrissage
Type panne mécanique
Site Berg près de Bruxelles, Drapeau de la Belgique Belgique
Passagers 63
Membres d'équipage 11
Morts 75 (dont une personne au sol)
Survivants 0
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Boeing 707
Compagnie Sabena
Nº d'identification OO-SJB
Localisation
Coordonnées 50° 56′ 01″ N 4° 32′ 10″ E / 50.933672, 4.53602250° 56′ 01″ Nord 4° 32′ 10″ Est / 50.933672, 4.536022  

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Vol 548 Sabena

Le vol 548 de la Sabena du 15 février 1961 était un vol effectué par un Boeing 707 de la compagnie belge Sabena, effectuant une liaison entre l'aéroport international de New York (rebaptisé aéroport international John-F.-Kennedy depuis 1963) et l'aéroport de Bruxelles. L'avion s'est écrasé près de Berg, pendant l'approche de l'atterrissage. Les 74 personnes à bord ont été tuées, ainsi qu'une personne sur le terrain. L'accident a été le premier accident mortel impliquant un Boeing 707 en service régulier de voyageurs[1].

Parmi les morts figure l'ensemble de la délégation de patinage artistique des États-Unis, qui était en route pour les championnats du monde de 1961 à Prague en Tchécoslovaquie.

Crash[modifier | modifier le code]

Il n'y avait aucune indication de problèmes à bord de l'avion, jusqu'à ce qu'il s'approche de l'aéroport de Bruxelles. Selon des témoins oculaires, le Boeing 707 attendait qu'un petit avion dégage la piste pour pouvoir atterrir, il a alors commencé à monter puis s'est écrasé tout à coup dans un champ près du hameau de Berg (commune de Kampenhout, Brabant flamand). L'épave éclatée s'est enflammée et toutes les personnes à bord ont été tuées sur le coup. Il y avait 63 passagers et 11 membres d'équipages. Un agriculteur qui travaillait dans les champs a également été tué par une pièce en aluminium de l'avion, et un autre agriculteur a eu la jambe amputée à cause des débris. Le Roi Baudouin et son épouse, la reine Fabiola se sont rendus sur les lieux de la catastrophe et ont apporté réconfort aux familles des agriculteurs morts ou blessés.

La cause exacte de l'accident n'a jamais été déterminée au-delà de tout doute raisonnable, mais les enquêteurs ont suspecté une défaillance du mécanisme de réglage du stabilisateur.

Le président américain John Fitzgerald Kennedy a publié une déclaration de condoléances de la Maison-Blanche. Il a été personnellement touché par la catastrophe, car l'un des patineurs tués dans le crash, Dudley Richards, était un ami personnel et aussi de son frère Edward Moore Kennedy. Ils avaient passé certains étés ensemble à Hyannis dans l'État du Massachusetts.

Victimes[modifier | modifier le code]

Sur les 63 passagers, il y avait 18 athlètes américains de l'équipe de patinage artistique, ainsi que 16 personnes les accompagnant (membres de leurs familles, entraîneurs ou responsables de la délégation).

Patineurs individuels :

01- Gregory Kelley
02- Bradley Lord
03- Rhode Lee Michelson
04- Laurence Owen
05- Douglas Ramsay
06- Stephanie Westerfeld

Patineurs de Couples :

07- Ila Ray Hadley
08- Ray Hadley, Jr.
09- Laurie Jean Hickox
10- William Holmes Hickox
11- Maribel Owen
12- Dudley Shaw Richards

Patineurs de danse sur glace :

13- Roger Campbell
14- Dona Lee Carrier
15- Robert Dineen
16- Patricia Dineen
17- Larry Pierce
18- Diane Carol Sherbloom

Entraîneurs et officiels :

19- Alvah "Linda" Hadley (mère et entraîneur de Ila Ray Hadley et Ray Hadley, Jr.)
20- William Kipp (entraîneur)
21- Deane McMinn (chef de l'équipe)
22- Maribel Vinson (entraîneur et mère de Laurence et Maribel Owen)
23- Daniel "Danny" Ryan (entraîneur)
24- Edi Scholdan (entraîneur)
25- William Swallender (entraîneur)

Juges et arbitres :

26- Harold Hartshorne (juge)
27- Edward LeMaire (juge)
28- Walter S. Powell (arbitre)

Familles des membres de l'équipe :

29- Ann Campbell (mère du patineur Roger Campbell)
30- Louisa Hartshorne (épouse du juge Harold Hartshorne)
31- Nathalie Kelley (sœur du patineur Gregory Kelley)
32- Richard LeMaire (fils du juge Edward LeMaire)
33- James Scholdan (fils de l'entraîneur Edi Scholdan)
34- Sharon Westerfeld (sœur de la patineuse Stephanie Westerfeld)

Autres passagers :

35- Julian Baginski
36- Pierre Balteau
37- Germaine Verbruggen
38- Jean Verbruggen (Rédacteur en chef de la revue SABENA)
39- père Otmar Boesch
40- Alexander Dayton
41- Mercellin Deprince
42- Iris Duke
43- Linda Foster
44- Dorice Herring
45- Maurice Herring
46- Jacob Hershkowicz
47- Harold Kellett
48- Juanita Lemoine
49- Howard Lillie
50- Vanessa Maes
51- Victor Maes
52- Francisco Medina
53- Herbert Myers
54- Franz Offergelt
55- Margaret Pozzuolo
56- Jacqueline Robinson
57- Richard Robinson
58- Robert Raulier
59- Max Silberstein
60- Martin Soria
61- PFC Robert Stopp
62- Dominique Vernier
63- George Young

Équipage :

64- Pierre van den Busche
65- Marcel DeMayer
66- Lucien Eduwaere
67- Paul De Vos
68- Jean Kint
69- Louis Lambrechts
70- Jacqueline Rombaut
71- Jean Roy
72- Jacqueline Trullemans
73- Henri Vernimmen
74- Robert Voleppe

Personne au sol :

75- Theo De Laet, agriculteur

Conséquences[modifier | modifier le code]

Pour les championnats du monde de 1961[modifier | modifier le code]

L'accident a provoqué un grand émoi dans le monde sportif, et le comité exécutif de l'ISU a décidé d'annuler les championnats du monde prévus à Prague en Tchécoslovaquie. Ils avaient déjà été précédemment annulés entre 1915 et 1921 à cause de la Première Guerre mondiale puis entre 1940 et 1946 à cause du second conflit mondial. Mais c'est la première fois que les championnats du monde sont annulés par un événement autre qu'une guerre. Les championnats du monde 1961 sont les derniers à avoir été annulés et les seuls en temps de paix.

Un an plus tard, la capitale tchécoslovaque organisera tout de même les championnats du monde de 1962.

Les championnats du monde 2011, initialement prévus à Tokyo, ont failli être également annulés à cause du séisme et du tsunami survenus en mars 2011 au Japon. Ils ont finalement été reportés un mois plus tard à Moscou en Russie[2].

Pour le patinage artistique américain[modifier | modifier le code]

Par le nombre de victimes, entraîneurs et athlètes, l'accident a porté un coup terrible au patinage artistique américain qui jouissait d'une position dominante dans les années 1950. Bien que Scott Allen ait remporté une médaille de bronze aux Jeux olympiques d'hiver de 1964 à Innsbruck, les États-Unis ne retrouveront le plus haut niveau mondial qu'avec Peggy Fleming (triple championne du monde de 1966 à 1968 et championne olympique en 1968) et Timothy Wood (double champion du monde en 1969 et 1970). L'accident a également été indirectement responsable de la mise en place d'entraîneurs étrangers aux États-Unis, tels que l'italien Carlo Fassi ou le britannique John Nicks.

Le 23 février 1961, le président de la fédération américaine de patinage artistique, Franck Ritter Shumway, en poste depuis moins de deux mois à la date de l'accident, décide de créer le Fonds USFSA (United States Figure Skating Association) en mémoire des victimes de l'accident du vol 548 Sabena. Beaucoup de ces victimes étaient de jeunes espoirs de l'équipe nationale américaine, regroupées ensemble pour la première fois après le retrait de plusieurs champions américains après les Jeux olympiques d'hiver de 1960 à Squaw Valley. Le Fonds, qui existe toujours, est utilisé pour soutenir la formation des jeunes patineurs prometteurs à travers tout le pays.

Commémorations ultérieures[modifier | modifier le code]

À l'occasion du 40e anniversaire de la tragédie, le 10 février 2001, une stèle commémorative a été inaugurée au hameau de Berg au coin de la rue Lemmeken 26-23 et de la rue Dijk[3]

En février 2011 une séance commémorative a rassemblé près de 200 personnes autour de ce monument : des proches des victimes, des habitants voisins, une délégation venue des États-Unis ainsi que le bourgmestre de Kampenhout et l'ambassadeur des États-Unis à Bruxelles[4].

Le film RISE a été produit à l'initiative de de la fédération américaine de Patinage artistique (U.S. Figure Skating) pour honorer la mémoire des patineurs et commémorer le 50e anniversaire de l'accident[5]. RISE a été tourné en 2010 et fut projeté une seule fois dans de nombreuses salles des États-Unis, le 17 février 2011, jour du cinquantième anniversaire de l'accident. Une deuxième projection a eu lieu le 7 mars 2011[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Trois Boeing 707 s'étaient précédemment écrasés au cours de formations ou de vols d'essai
  2. Les championnats du monde de patinage artistique auront lieu à Moscou
  3. Lemmekenstraat en Dijkstraat
  4. Presse belge. www.flying-zone.be/reportages/2011/2_rep_2011_berg.phpEn cache
  5. a et b http://www.rise1961.com/about-the-film/
  • Kevin Cleynhens, Sabena 548, de laatste vlucht van Juliet Bravo Éditions Hangar Flying, no 2, 2011, ISBN 978-90-81501-61-3, 96 pp.
  • Film : Rise; Can the end of one dream give rise to another ? Ten Mayflower Productions 2011.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]