Vol 427 USAir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 427 USAir
Image illustrative de l'article Vol 427 USAir
Caractéristiques de l'accident
Date 8 septembre 1994
Phase approche
Type Défaut du gouvernail
Site Comté de Beaver (Pennsylvanie)
Passagers 127
Membres d'équipage 5
Morts 132
Blessés 0
Survivants 0
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Boeing 737
Compagnie USAir
Localisation
Coordonnées 40° 36′ 14″ N 80° 18′ 37″ O / 40.60393, -80.3102640° 36′ 14″ Nord 80° 18′ 37″ Ouest / 40.60393, -80.31026  

Géolocalisation sur la carte : Pennsylvanie

(Voir situation sur carte : Pennsylvanie)
Vol 427 USAir

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Vol 427 USAir

Le vol 427 USAir était un vol entre Chicago dans l'Illinois et Palm Beach, via Pittsburgh aux États-Unis.

Enquête et causes de l'accident[modifier | modifier le code]

Alors que le Boeing 737 est en phase d'approche sur l'aéroport de Pittsburgh, il vire brusquement sur sa gauche, peu après avoir croisé la traînée d'un autre avion. Les pilotes[1] ne parviennent pas à redresser l'appareil, qui s'écrase à la verticale une vingtaine de secondes plus tard. Les 127 passagers et 5 membres d'équipage sont tués sur le coup. L'enquête est confiée au NTSB. Rapidement, un lien est établi entre cet accident et celui du Vol 585 United Airlines survenu presque 4 ans plus tôt et dont la cause était restée mystérieuse. Les deux accidents concernent le Boeing 737, appareil très répandu dans le monde, ce qui augmente la pression sur les enquêteurs. Comme pour le vol 585, la gouverne de direction s'est brutalement et sans raison apparente mise en butée. Là encore, l'enquête ne parvient pas à mettre en évidence la raison d'un tel dysfonctionnement.

Finalement, c'est un autre incident qui va permettre d'éclaircir l'enquête. Le 9 juin 1996, le Boeing 737 du vol 517 Eastwind Airlines va connaître une avarie semblable aux vols 585 et 427. Cette fois, les pilotes arrivent à se poser. Le NTSB dispose de l'avion entier et des rapports des pilotes. L'enquête va enfin révéler la cause des accidents précédents. Le servo-valve du gouvernail a montré des faiblesses lors de brutaux changements de températures, bloquant le mécanisme du gouvernail et même dans certains cas inversant son système de fonctionnement. À la suite de cette découverte, on apprit aux pilotes à gérer ce genre de situation et les pièces incriminées furent modifiées afin de résister aux chocs de température.

Médias[modifier | modifier le code]

L'accident est raconté dans un épisode de la série documentaire Mayday : Alerte maximum (aussi connue sous le nom Air Crash Investigation).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commandant de bord Peter Germano et copilote Chuck Emmett

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]