Vol 405 USAir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 405 USAir
Zone du crash sur une photographie plus récente
Zone du crash sur une photographie plus récente
Caractéristiques de l'accident
Date 22 mars 1992
Phase Décollage
Type Givrage, Mauvaises procédures de dégivrage, Erreur de pilotage, Retards non prévus
Site Aéroport de LaGuardia, New York, États-Unis
Passagers 47
Membres d'équipage 4
Morts 27 (25 passagers + 2 membres d'équipage)
Blessés 21
Survivants 24 (22 passagers + 2 membres d'équipage)
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Fokker F28
Compagnie USAir
Nº d'identification N485US
Localisation
Coordonnées 40° 46′ 16″ N 73° 51′ 17″ O / 40.770989, -73.854853 ()40° 46′ 16″ Nord 73° 51′ 17″ Ouest / 40.770989, -73.854853 ()  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Vol 405 USAir

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
Vol 405 USAir
Le crash

Le vol 405 USAir était un vol commercial de passagers entre l'aéroport de LaGuardia de New York et Cleveland, aux États-Unis. Le 22 mars 1992, un Fokker F28 immatriculé N485US de la compagnie USAir — future US Airways —, faisant ce trajet, s'est écrasé par mauvais temps dans la Flushing Bay à New York, peu après son décollage de LaGuardia. Le train d'atterrissage a décollé de la piste, mais l'avion n'a pas réussi à prendre de l'altitude, survolant le sol de seulement quelques mètres. L'avion a ensuite dévié de la piste et a heurté plusieurs obstacles avant de s'immobiliser dans la baie, juste après la fin de la piste. Sur les 51 personnes à bord, 27 ont été tuées dans l'accident, y compris le commandant et un membre de l'équipage de cabine.

L'enquête qui suivit a révélé qu'en raison d'une erreur de pilotage, de l'inadéquation des procédures de dégivrage à LaGuardia et de plusieurs longs retards, une grande quantité de glace s'était accumulée sur les ailes et le fuselage de l'avion. Cette glace a perturbé le flux d'air, augmentant la traînée et réduisant la portance, ce qui a empêché l'avion de s'élever hors de la piste. Le Conseil national de la sécurité des transports (NTSB) a conclu que l'équipage n'était pas au courant de la quantité de glace qui s'était accumulée après les retards causés par un encombrement des pistes au sol. Le rapport explique également le fait que l'avion avait commencé son décollage trop tôt et à une vitesse inférieure à la norme, ce qui sera considéré comme un facteur contributif à l'accident.

Les enquêteurs ont également constaté que les procédures de dégivrage à LaGuardia n'étaient pas aux normes. Bien que l'avion ait eu un délai de 35 minutes, ils ont constaté que le liquide de dégivrage utilisé à l'aéroport et par la majorité des compagnies aériennes à travers les États-Unis, n'était efficace que seulement pour quinze minutes. L'accident a conduit à un certain nombre d'études sur l'effet de la glace sur les aéronefs et à plusieurs recommandations sur les techniques de prévention.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]