Vol 163 Saudia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 163 Saudia
Lockheed L-1011 TriStar similaire à celui qui s'est écrasé
Lockheed L-1011 TriStar similaire à celui qui s'est écrasé
Caractéristiques de l'accident
Date 19 août 1980
Type Incendie en vol
Site Riyad, Arabie saoudite
Passagers 287
Membres d'équipage 14
Morts 301 (tous)
Survivants 0
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Lockheed L-1011 TriStar
Compagnie Saudia
Nº d'identification HZ-AHK
Coordonnées 24° 42′ 42″ N 46° 43′ 37″ E / 24.711666666667, 46.72694444444424° 42′ 42″ Nord 46° 43′ 37″ Est / 24.711666666667, 46.726944444444  

Géolocalisation sur la carte : Arabie saoudite

(Voir situation sur carte : Arabie saoudite)
Vol 163 Saudia

Le vol 163 de la compagnie Saudia Arabian Airlines était un vol passagers régulier de Saudia qui prit feu après le décollage de l'aéroport international de Riyad (maintenant base aérienne) à destination de Jeddah en Arabie saoudite, le mardi 19 août 1980.

Tous les 287 passagers et 14 membres d'équipage à bord de ce Lockheed L-1011 TriStar immatriculé HZ-AHK, sont morts après que l'avion fit un atterrissage forcé derrière l'aéroport de Riyad.

À l'époque, cet incident était le deuxième désastre le plus mortel dans l'histoire de l'aviation impliquant un seul avion, après le vol Turkish Airlines 981. C'était aussi le troisième désastre aérien le plus mortel en général après le désastre de l'aéroport de Tenerife en 1977 et le vol Turkish Airlines 981. C'était le plus meurtrier de l'aviation saoudienne et le plus meurtrier impliquant un Lockheed L-1011 n'importe où dans le monde.

Déroulement de l'accident[modifier | modifier le code]

Le vol 163 décolla de Riyadh à 18h08 (heure GMT). Sept minutes après le décollage, une alarme de fumée retentit dans le cockpit. Pendant quatre minutes, les pilotes cherchèrent à vérifier l'alarme. Pendant ce temps, l'incendie dans la soute C3 progresse et atteint les commandes du moteur 2. Le commandant déclara une urgence et demanda un retour à Riyadh. Il coupa ensuite le moteur 2. Le TriStar atterrit puis sortit de la piste pour aller sur le taxiway. Les secours étaient stationnés 400 mètres plus loin, ce qui difficilita la tâche. Mais, pour une raison inconnue, le pilote ordonne de ne pas évacuer l'avion. Quand le commandant se décide enfin, il est trop tard. L'avion se transforme en une boule de feu et les 301 passagers et membres d'équipage périrent carbonisés.

Enquête et causes de l'accident[modifier | modifier le code]

L'enquête fut menée par le NTSB et des enquêteurs arabes. Petit à petit, ils reconstituèrent l'enchaînement des événements : l'incendie démarra dans la soute C3, puis détruit les commandes du moteur 2, et enfin, sur le tarmac, il s'introduit dans la cabine passagers, asphyxiant les 301 personnes à bord.

Malgré de nombreux efforts, on ne sait toujours pas avec certitude ce qui a provoqué l'incendie. Les conclusions de l'enquête est que la cause possible du sinistre est l'embarquement de deux bonbonnes de Butane, presque vides.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]