Vojislav Mihailović

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Vojislav Mihailović (en serbe cyrillique : Војислав Михаиловић ; né le 3 septembre 1951 à Belgrade) est un homme politique serbe. Il a été président du Mouvement démocratique serbe du renouveau, un parti politique monarchiste. Il a été maire de Belgrade et président de la République de Serbie par intérim.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vojislav Mihailović est le petit-fils du général tchetnik Draža Mihailović, qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, joua un rôle important dans la résistance contre l'occupant nazi.

Vojislav Mihailović étudie à la Faculté de droit de l'université de Belgrade. Membre du Mouvement serbe du renouveau, il est élu député au Parlement de Serbie, dont il est un des vice-présidents de 1993 à 1997, puis, une nouvelle fois, de 1997 à 2000[1]. Du 1er janvier 1999 au 5 octobre 2000, il est président de l'Assemblée de la ville de Belgrade et maire de la capitale serbe[2].

En février 2004, il est élu premier vice-président de l'Assemblée nationale de Serbie. Le 3 mars, il exerce brièvement l'intérim de président de l'Assemblée et de la République avant d'être remplacé dès le lendemain par Predrag Marković.

En 2005, suite à des désaccords politiques avec Vuk Drašković, le chef du Mouvement serbe du renouveau, il quitte le parti et créé le Mouvement démocratique serbe du renouveau. Aux élections législatives serbes de 2007, ce nouveau parti se présente sur la liste Parti démocratique de Serbie-Nouvelle Serbie conduite par Vojislav Koštunica, ce qui lui vaut deux sièges au Parlement, dont un pour Vojislav Mihailović[3]. Aux élections législatives anticipées de 2008, Mihailović soutient à nouveau Koštunica.

Vojislav Mihailović est marié et père de deux enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]