Voiture-couchettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Voiture (homonymie).

Une voiture-couchettes est une voiture de chemin de fer conçue pour transporter des voyageurs assis la journée et allongés après déploiement des couchettes. Elle ne doit pas être confondue avec le wagon-lits, ce dernier offrant de vrais lits et un vrai service au voyageur.

Les voitures-couchettes permettent de voyager de jour et de nuit. Elles sont équipées de compartiments préservant l'intimité des voyageurs, certains étant réservés aux dames ou aux familles.

Voiture couchette métallique Est A5/2c5/2B5c5 repeinte en livrée couchettes bleu et gris béton de 1978. Modèle réduit produit par Roco.
L'intérieur d'un compartiment couchette européen typique, avec les lits déployés pour la configuration de nuit.

Historique[modifier | modifier le code]

La première voiture-couchette apparaît en 1897 sur le réseau Ouest. Elle était à l'époque réservée à la première classe. En 1922 une voiture mixte 2ème & 3ème classe est introduite sur la ligne Paris - Brest du réseau Ouest-État. À partir des années trente, le service s'est généralisé.

Les voitures-couchettes ont connu leur apogée dans les années 1950 à 1980, le voyage de nuit étant souvent préféré, pour les longs trajets, au voyage de jour qui faisait perdre trop de temps. Avec l'arrivée des trains à grande vitesse, cette préférence s'est inversée. De nombreux trains de nuit ont disparu dans les années 1990 — les services couchettes de la SNCF ne représentent aujourd'hui même plus un quart de ce qu'ils étaient dans les années 1970 — et il a fallu imaginer des trains plus confortables pour retenir la clientèle, le réseau allemand y parvenant mieux. À l'étranger, les couchettes ne sont proposées, à de rares exceptions, qu'en version seconde classe. Au Royaume-Uni, il n'existe pas de couchettes du tout, mais uniquement des voitures-lits, généralement à prix moins élevés que sur le Continent.

Actuellement[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

En France, à bord des Intercités de nuit (ex-Lunéa, les trains-couchettes du service intérieur) on trouve des compartiments de 1ère classe (une à quatre couchettes maximum par compartiment) et de 2ème classe (six par compartiment).

La nouvelle formule « L'espace privatif 1ère classe » permet de réserver le compartiment entier pour soi tout seul, ou pour deux ou trois personnes, ceci pour tenter de pallier la disparition, en service intérieur, des voitures-lits. Le montant du supplément à acquitter dépend du nombre de personnes occupant le compartiment (70, 50 ou 40 euros). En 2ème classe, il est également possible de réserver le compartiment entier dès que l'on voyage à quatre personnes, pour un supplément de 45 euros[1].

Dans les deux classes, outre une couette, un nécessaire de nuit (bouchons d'oreilles, masque de sommeil, mini-trousse de toilette, bouteille d'eau) est gracieusement distribué. Enfin, une tisanerie, une nurserie et un point d'accueil sont à la disposition des voyageurs.

Les voitures-couchettes[modifier | modifier le code]

Réseau SNCF[modifier | modifier le code]

Voitures DEV AO
La SNCF a commandé 140 voitures-couchettes B9c9 DEV AO courtes entre 1946 et 1954, puis 310 B10c10 DEV AO longues de 1954 et 1956 ainsi que 40 A4c4B5c5 mixtes 1ère & 2ème classe en 1958[2]. Leur réforme a commencé à partir de 1990 et s'est achevée par la vente d'occasion (notamment en Afrique) ou la destruction.
Voitures UIC
Sur les 1327 voitures UIC, 623 — près de la moitié — étaient des voitures-couchettes. De 1964 à 1974, la SNCF a réceptionné 78 voitures B9c9x à toit normal, 370 B9c9x et 275 A4c4B5c5x à toit surélevé[2]. Leur réforme a commencé progressivement à partir de 1990 et les dernières voitures de cette série viennent d'être radiées, avec, pour certaines, une vente d'occasion à l'étranger (Roumanie, Serbie et Monténégro)
Voitures Corail
De 1976 à 1987, la SNCF a réceptionné 475 voitures Vu dont 105 A9c9ux de première classe et 50 AcBcux transformables 1ère/2ème classe[2]. Il faut aussi ajouter les 20 voitures B12u « cabine 8 » de 1985-1986. Elles disposent de 12 compartiments de 8 places semi-allongées permettant un accueil de grande capacité pour les groupes. D'après un document gouvernemental[3], il y a aussi des B7c7ux et des B10c10ux, toutes mises en service en 1977 et 1978.
Modèle réduit de voiture-couchettes 1ère classe Vu A9c9ux par Roco.

Réseau SNCB[modifier | modifier le code]

La SNCB a disposé des voitures-couchettes suivantes :

Réseau NS[modifier | modifier le code]

Les NS disposent des voitures-couchettes suivantes :

Réseau des CFF[modifier | modifier le code]

Les voitures couchettes des CFF étaient[4] des voitures :

  • de type UIC-X : Bcm 51 85 50-70 à 10 compartiments commerciaux + 1 de service.
  • de type UIC-Z1 (climatisées) : Bcm 61 85 50-70 à 10 compartiments commerciaux + 1 de service.

Réseau de la DB[modifier | modifier le code]

Voiture d'agence UIC-X Bcm254.
Voiture longue Bctm256.

Les voitures couchettes de la DB sont des voitures :

  • de type UIC-X (26.4 m) :
    • Bcm241 à 11 compartiments commerciaux + 1 de service,
    • Bcm251, voitures d'agence avec jupe,
    • Bcmk255 , ex Bcm241 équipées d'une cuisine,
    • Bcm242 à 6 compartiments normaux + 4 dédoublés + 1 de service,
    • Bcm252 puis Bcm254, voitures d'agence avec jupe qui disposent de 4 compartiments doubles
    • Bcm243, Bocmh244, Bcm246 puis Bvcmz248.x, Bvcmbz249.1 à 10 compartiments commerciaux + 1 de service
  • de voitures longues (27.5 m) de type Bctm256, Bctmh257 puis Bocmh244, à 3 compartiments doubles en position centrale + 7 normaux + 1 de service.

Réseau des ÖBB[modifier | modifier le code]

Voiture-couchettes ÖBB Bcmz à 9 compartiments commerciaux et 4 cabinets de toilette.

Les voitures couchettes des ÖBB sont des voitures :

  • apparentées aux Bcm 51 85 50-70 suisses :
    • 30 Bcmz 51 81 50-70 000 à 029, 1976, à 10 compartiments à 4 ou 6 couchettes, + 1 pour le service et 2 cabinets de toilettes, construites par Jenbacher Werke AG, Jenbach, Tirol;
    • 60 Bcmz 51 81 59-70 000 à 059, 1981-1982, à 9 compartiments de 6 couchettes, + 1 pour le service et 4 cabinets de toilettes, même constructeur.
  • apparentées aux Bmz 21-91.1 ÖBB :
    • 10 Bcmz 59-91.1
    • 20 Bcmz 59-91.2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site internet de Corail Lunea
  2. a, b et c Voitures métallisées ou métalliques françaises.
  3. Convention 2011-2013 relative à l'exploitation des Trains d'Équilibre du Territoire, annexe 5, page 87
  4. « Les CFF vendent leurs 20 voitures-couchettes à RAlpin. », sur www.cff.ch,‎ 2010 (consulté en 2014-01-21)

Articles connexes[modifier | modifier le code]