Vocabulaire de la danse classique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le vocabulaire de la danse classique comprend les termes et expressions utilisés en danse classique (voir bibliographie ci-dessous). Cet art utilise différents pas, attitudes, positions, mouvements et expressions codifiés, dont on trouvera ci-après la description.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A[modifier | modifier le code]

  • Adage (voir ce mot):mouvement lent
  • Arabesque (voir ce mot) (Cf photo d'une arabesque cambrée dans la galerie située en fin d'article).
  • Assemblé : l'assemblé est un saut qui part d'un pied et arrive sur deux. On part de la cinquième ou troisième position, on effectue un dégagé (en avant, de côté ou en arrière) et on saute. Pendant le saut les deux jambes se rejoignent à la verticale. On termine le saut sur un plié en cinquième.
  • Attitude (Cf photo d'une attitude dans la galerie située en fin d'article) : l'attitude est une position où le danseur a une jambe pliée en l'air assez haut. L'attitude peut être devant, à la seconde (de côté) ou en arrière. On passe de l'attitude derrière à l'arabesque en tendant la jambe qui est en l'air. À noter qu'il existe deux types d'attitudes : à la russe (le talon de la jambe en l'air se trouve placé plus haut que le genou de cette même jambe) et à la française (le talon est aligné sur la position du genou).

[haut de page]

B[modifier | modifier le code]

  • Balancé : changement de jambe d'appui par le balancement du corps de gauche à droite (ou de droite à gauche) ou d'avant en arrière (ou d'arrière en avant).
  • Ballonné : saut qui part de coupé derrière, on pose le pied de derrière en sautant tandis que la jambe de devant se tend puis revient en coupé lorsqu'on touche à nouveau le sol, ou (deuxième façon) on part de pointé derrière, pendant le saut on lance la jambe en avant et, en atterrissant, on replie la jambe en mouvement.
  • Barre : exercices effectués en s'appuyant d'une main à une barre horizontale.
  • Ballotté : saut sur place d'un pied sur l'autre et d'avant en arrière, composé de battements alternativement développés.
  • Basque (pas de) : pas qui peut se faire en avant ou en arrière et qui permet de se déplacer. Il part de la cinquième ou troisième. On dégage le pied de devant ou de derrière (par exemple le pied droit) sur plié pour faire un quart de rond de jambe. On change alors le poids du corps pour passer sur le pied qui était dégagé (droit) en changeant de direction. Puis on effectue un temps lié en passant par la première. On termine en fermant en cinquième.
  • Basque (saut de) : saut de la famille des jetés, déplacé et rotatif.
  • Battement : on part de la cinquième ou troisième position et on lance la jambe à l'avant, sur le côté ou à l'arrière. Le battement se termine par la cinquième position des jambes. À la différence du grand battement, le battement simple ou petit battement est plus léger, il ne monte pas aussi haut que le grand battement.
  • Battement (grand) : un battement peux s'effectuer en croix ; un grand battement consiste à lancer la jambe tendue à 90 degrés ou davantage. Un grand battement se termine par une cinquième ou troisième position des jambes.
  • Batterie : on appelle batterie les mouvements des jambes qui s'entrechoquent une ou plusieurs fois pendant que l'on est en l'air lors de sauts.
  • Battu (pas) :
  • Biche (pas de) : le pas de biche consiste à faire comme un pas chassé, mais de face et avec de l'élan.
  • Bourrée (pas de) : pas en trois temps qui permet un changement de pied simple avec un léger déplacement latéral. L'un des premiers appris à l'élève. Il en existe divers types : simple, dessous, dessus, dessus et dessous...
Voir aussi la description du pas de bourrée au XVIIIe siècle.
  • Bourrée bateau (pas de) : pas partant sur une jambe pliée, l'autre dégagée derrière en quatrième ouverte ; le pied de derrière pique derrière celui de devant, celui-ci pique en quatrième ouverte et le pied de derrière se pose à plat derrière le droit qui dégage en quatrième devant ouverte. On refait ensuite le mouvement à l'inverse, donnant ainsi une impression de balancement.
  • Brisé : le brisé consiste à lancer une jambe à 15 cm du sol (ex. : jambe droite) et à sauter avec l'autre jambe en croisant les 2 jambes en l'air (d'abord droite devant puis gauche devant en l'air) et en retombant en cinquième position comme au départ (droite derrière).

[haut de page]

C[modifier | modifier le code]

  • Cabriole : on parle de cabriole dès lors qu'un temps levé est battu. Une jambe part en l'air, la deuxième la rejoint et la frappe avant de se reposer au sol.
  • Changement de pied : saut de la famille des soubresauts, qui part des 2 pieds et arrive sur 2. Pendant le saut on change le pied de devant.
  • Chat (saut de) : le danseur part d'un plié. Au cours de sa phase d'ascension, il plie et étend rapidement chacun de ses genoux en portant ses hanches vers l'extérieur du corps. A un moment donné, ses deux pieds se trouveront en l'air, l'un au-dessus de l'autre, au même moment. Le danseur paraît suspendu dans les airs. Le contact avec le sol doit être parfaitement programmé en raison des risques de blessure. Le danseur plie les genoux et touche le sol sur la pointe des pieds. Il déroule alors son extrémité en direction du talon.
  • Chassé (pas) : un pas chassé (ou simplement « chassé ») est souvent utilisé dans la danse classique ou moderne. C'est un pas simple qui peut aussi servir à prendre de l'élan (par exemple pour un grand jeté). On effectue un pas chassé (après un dégagé par exemple) en « chassant » le pied de devant grâce à l'autre pied, tout en avançant. Un pas chassé s'effectue en général en quatrième (c'est-à-dire vers l'avant) ou à la seconde.
  • Cheval (pas de) : le pas de cheval est un saut qui se déplace. On se place en attitude devant (jambe droite par exemple) et on saute en changeant de jambe. La jambe qui était au sol (gauche dans l'exemple) va alors en attitude devant. Et ainsi de suite.
  • Contretemps : il part en cinquième. Le pied de derrière coupe, la jambe de devant est la jambe de terre pour l'équilibre qui s'ensuit, la jambe montée en équilibre glisse le long de la cuisse, et pose en seconde et devient la jambe de terre pour le deuxième équilibre. La jambe montée en équilibre ferme en cinquième devant.
  • Coryphée : quatrième échelon dans la hiérarchie du Ballet de l'Opéra de Paris.
  • Coupé : le coupé est l'action, à partir de la cinquième ou troisième, de plier les deux jambes, levant légèrement celle de derrière pour tendre la pointe derrière la cheville de la jambe de terre.

[haut de page]

D[modifier | modifier le code]

  • Déboulé : enchaînement de tours rapides passant par la première et la cinquième position sur demi-pointe.
  • Dégagé : un dégagé est l'action de tendre une jambe en pointant le pied.
  • Demi-contretemps : commence par un retiré à petite hauteur suivi d'un glissé en avant, comme dans un contretemps normal. La différence est qu'on ne change pas de jambe mais on utilise celle déjà devant (ou derrière si on fait un demi-contretemps en arrière) pour réaliser le contretemps.
  • Demi-plié : un demi-plié peut s'exécuter dans toutes les positions ; il consiste à plier les jambes sans soulever les talons (le grand-plié consiste à descendre plus bas et à décoller les talons)
  • Demi-pointes (voir ce mot).
  • Détourné : rotation sur 2 pieds, en cinquième position, du côté de la jambe arrière.
  • Développé : mouvement consistant à tendre une jambe en partant d'un retiré et en passant par une attitude. Un développé peut se finir en arabesque (lorsque la jambe levée est derrière), en seconde position (lorsque celle-ci est sur le côté) ou en quatrième (quand elle est devant).

[haut de page]

E[modifier | modifier le code]

  • Écart (grand) : le grand écart part d'un fendu puis on tend la jambe de devant pour arriver à une ligne droite au sol formée par les jambes (le grand écart peut être facial ou latéral c'est-à-dire en quatrième ou à la seconde).
  • Échappé : saut qui s'effectue en deux temps. Départ en cinquième position, on saute en gardant les jambes serrées (comme un soubresaut) puis en redescendant on les ouvre à la seconde ou en quatrième. Pour refermer il suffit de faire la démarche à l'envers et de changer le pied à l'arrivée. On peut l'utiliser comme un changement de pieds. Si ce mouvement est effectué sur pointes, il ne sera pas (ou très peu) sauté : le départ se fait pieds plats, puis l'on doit écarter les jambes de façon à se retrouver en seconde ou en quatrième relevé sur pointes.
  • Échappé battu  : on commence en cinquième ou troisième position, on saute et on atterrit en seconde position (plié), puis on saute encore une fois en introduisant une batterie (voir entrechat) et on finit en cinquième ou troisième.
  • Emboîté : emboîter est une manière de dire que les deux pointes sont tendues et serrées l'une contre l'autre. Possibilité d'en faire un déplacement - dans ce cas, le danseur sur pointes passe ses jambes l'une devant l'autre tout en les gardant tendues.
  • En dedans : se dit d'un tour. Le tour se prépare en grande quatrième, la jambe de devant étant pliée et celle de derrière tendue. Il peut être légèrement fouetté.
  • En dehors : se dit d'un tour. Le tour parti en quatrième, la jambe de devant devient la jambe de terre.
  • Entrechat : soubresaut ou changement de pied battu.
  • Entrechat quatre (voir ce mot).
  • Enveloppé : pas auxiliaire qui sert d'élan pour imprimer au corps une impulsion qui le fait tourner. C'est l'action enveloppante d'une jambe, exécutée vigoureusement, qui donne au corps l'élan pour le faire tourner (Grazioso Cecchetti).
  • Étoile : premier échelon dans la hiérarchie du Ballet de l'Opéra de Paris.

[haut de page]

F[modifier | modifier le code]

  • Flic-flac : le flic-flac est un pas issu de la danse folklorique et de caractère, qui part d'un dégagé à la seconde, on ferme en cinquième (devant ou derrière) puis coupé, fermé en cinquième, jeté à la seconde, fermé en cinquième (devant si on avait fermé derrière la première fois, derrière dans l'autre cas), puis coupé. Si on ferme devant en premier le flic-flac est en dehors, sinon il est en dedans.
  • Fondu : pas se terminant comme un développé (une jambe tendue à une hauteur variable) mais qui doit se faire en partant les deux jambes pliées et en les tendant ensuite en une fois.
  • Fouetté : il y a différentes sortes de fouettés :
    • les fouettés en dedans et en dehors
    • les fouettés sautés
    • les fouettés sur pointes ou demi-pointes :
      • on pique sur la jambe droite (par exemple), on lève la jambe gauche devant et on tourne sur la pointe (demi-pointe) en laissant la jambe gauche tendue en l'air ; on finit donc en arabesque sur pointe (ou demi-pointe)
      • sous forme de pirouette : on fait une pirouette puis on développe la jambe droite (ou gauche) devant et on plie la jambe de terre. La jambe en l'air fait un rond de jambe jusque de côté puis replie et refait une pirouette, et ainsi de suite.
On peut faire des fouettés doubles, c'est-à-dire avec deux pirouettes entre le rond de jambe.

[haut de page]

G[modifier | modifier le code]

  • Gargouillade : c'est un saut de chat où l'on part du côté du pied de devant et où l'on change de pied. Au XVIIIe siècle, la Camargo était réputée pour ses « gargouillades ».
  • Glissade : au départ de la cinquième position, elle consiste en un dégagé, suivi d'un transfert de poids du corps sur la jambe qui a dégagé, l'autre refermant en cinquième. Le dégagé peut se faire en partant de devant ou de derrière – à la seconde ou en quatrième –, en fermant devant ou derrière. Il existe donc des glissages « dessus-dessus » (le pied de devant dégageant restant devant), « dessous-dessus » (le pied de derrière terminant devant), « dessous-dessous » (le pied de derrière dégageant restant derrière) et « dessus-dessous » (le pied de devant terminant derrière). Le mouvement se fait glissé comme l'indique son nom, et non sauté...
  • Glissé (pas) : une jambe s'écarte de l'autre tout en faisant glisser le pied à terre pendant tout le parcours.
  • Grand pas et Grand pas d'action : voir Grand pas.

[haut de page]

H[modifier | modifier le code]

[haut de page]

I[modifier | modifier le code]

[haut de page]

J[modifier | modifier le code]

Une danseuse réalise un grand jeté.
  • Jeté : le jeté est un saut commencé sur une jambe et fini sur l'autre (contrairement au « sissonne » commencée sur deux pieds et finie sur un, ou à l'« assemblé » commencé sur un pied et fini sur les deux). Il existe différentes formes de jetés.
  • Jeté (grand) : le grand jeté est un saut vers l'avant en faisant le grand écart. En prenant de l'élan (quelques pas chassés ou glissades quatrième) on fait le grand écart, mais au milieu du saut.
  • Jeté (pas de bourrée) : il part de la cinquième position. On dégage derrière, on détourne, on chasse en quatrième, le pied de derrière passe en fouetté devant, et prend la place du pied de terre en sautant. Le pas finit en arabesque, qui pose, et la couronne des bras descend en un cambré.
  • Jeté-battu :
  • Justaucorps : tunique de danse

[haut de page]

L[modifier | modifier le code]

[haut de page]

M[modifier | modifier le code]

  • Manège : le manège est un parcours circulaire autour de la scène. Les pas peuvent être des tours piqués mais aussi des enchaînements de grands sauts et pas de liaisons (par exemple glissade - grand jeté). Les manèges peuvent se faire seul ou à plusieurs.
  • Mazurka (pas de)
  • Menée : une menée est un enchaînement de pas effectués sur pointes. À partir de la cinquième position sur pointes, on avance du côté de la jambe de devant en pliant et tendant rapidement les jambes. C'est la jambe de derrière qui fait avancer en « poussant » celle de devant, ce qui donne cette impression de légèreté comme si on effleurait seulement le sol.

[haut de page]

N[modifier | modifier le code]

[haut de page]

O[modifier | modifier le code]

[haut de page]

P[modifier | modifier le code]

  • Pas de deux : moment au cours d'un ballet où deux danseurs exécutent un long duo.
  • Passepied : voir ce mot.
  • Penché : ensemble de ports de bras (ex : devant, de côté).
  • Piqué : déplacement qui part d'une position pieds à plat pour arriver à une position sur pointes.
  • Piqué tourné : à partir de la cinquième, dégager, piquer, ramener l'autre pied dessus et tourner, puis refermer en cinquième.
  • Pirouette : la pirouette consiste en un tour relevé qui, à partir d’une position sur les deux pieds, se fait sur un seul pied élevé sur demi-pointe ou sur pointes. On parle de pirouette lorsque la rotation est de 360 degrés.
  • Plié : mouvement d'échauffement qui s'effectue en pliant les jambes en dehors.
  • Plié (grand) : action de plier les deux jambes en dehors jusqu'au sol.
  • Pointes : voir ce mot.
  • Polonaise (pas de)
  • Port de bras : le port de bras est, comme l'indique son nom, un porté, c'est-à-dire qu'on soutient l'action des bras et qu'on reste dans la position où on est pour les déplacer harmonieusement (voir la vidéo).
  • Position : placements des pieds des danseurs (première, seconde, troisième, quatrième, cinquième, sixième)
  • Premier danseur : deuxième échelon dans la hiérarchie du Ballet de l'Opéra de Paris.

[haut de page]

Q[modifier | modifier le code]

[haut de page]

R[modifier | modifier le code]

  • Rat : voir petit rat.
  • Retiré : placement du pied au genou ou à la cheville avec la jambe pliée en dehors.
  • Relevé : montée sur demi-pointes ou pointes. Il existe des relevés sur 2 pieds ou sur 1 pied.
  • Révérence : dégagé plié devant ou sur le côté avec port de bras à la seconde. Pas de salut. Il existe bien d'autres révérences.
  • Rond de jambe : le rond de jambe (ou rond-de-jambe) à terre part d'une position fixe, les 2 pieds au sol, puis il suffit de pointer devant soi et de « dessiner » un demi-cercle vers l'extérieur en passant bien par une seconde en arrière. En l'air, soit on fait pareil qu'au sol en levant la jambe, soit on développe la seconde puis on fait des cercles (plutôt aplatis) avec la jambe, dans un sens ou dans l'autre.
  • Royal  : un « royal » est un saut. Il commence en cinquième devant et se croise en avant pour atterrir en retiré derrière. C'est un entrechat trois sur lequel on retombe sur un pied. On prétend qu'il a été inventé par Louis XIV, d'où son nom.

[haut de page]

S[modifier | modifier le code]

  • Saut de basque : saut de la famille des jetés, déplacé et rotatif.
  • Saut de biche : saut comme le grand jeté, sauf que la jambe avant est pliée et ramenée sous la cuisse.
  • Saut de chat : le saut de chat consiste en un saut sur le côté, en levant les genoux à hauteur de la poitrine, les deux jambes pliées, et qui se termine en quatrième ou cinquième position.
  • Saut de l'ange : soubresaut déplacé.
  • Sissonne : le sissonne est un saut : 2 pieds propulsent et 1 pied permet de se recevoir. On distingue notamment :
    • sissonne retiré : plier, sauter avec les jambes serrées, se recevoir sur une jambe l'autre étant « coupé ».
    • sissonne arabesque : plier, sauter en avançant en position d'« arabesque », se recevoir en arabesque, puis fermer.
  • Soubresaut : saut vertical qui part de 2 pieds pour arriver sur 2.
  • Sujet : troisième échelon dans la hiérarchie du Ballet de l'Opéra de Paris.
  • Surrection : action courte consistant à marquer le temps en se mettant sur la pointe des pieds.

[haut de page]

T[modifier | modifier le code]

  • Temps de flèche : changement de poids d'une jambe sur l'autre.
  • Temps levé : saut qui part d'un pied pour arriver sur le même.
  • Temps lié : c'est un dégagé plié de la cinquième à la quatrième où le poids du corps change de jambe.
  • Tour : rotation en appui sur un seul pied.
  • Tour en l'air : il s'agit d'un pas le plus souvent effectué par les hommes. c'est un soubresaut ou un changement de pied qui tourne en l'air.
  • Tour en dedans : au lieu de faire un tour normal en quatrième position, on se place en grande quatrième puis on tourne sur la jambe de devant toujours du côté du public (en dedans).
  • Tour fouetté :
  • Tour piqué : le tour piqué se fait en principe en manège ou en diagonale. C'est un tour « en dedans », car on tourne vers la jambe d'appui, mais il existe aussi des tours piqués « en dehors ».
  • Tutu : voir ce mot.

[haut de page]

U[modifier | modifier le code]

[haut de page]

V[modifier | modifier le code]

  • Valse (pas de) : s'effectue en trois temps comme la valse.
  • Variation : chorégraphie dansée par une seule personne, en solo.

[haut de page]

Galerie[modifier | modifier le code]

[haut de page]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Geneviève Guillot et Germaine Prudhommeau, Grammaire de la danse classique. Paris, Hachette, 1969.
  • Jacqueline Challet-Haas, Manuel pratique de danse classique. Paris, Amphora, 1979.
  • Jacqueline Challet-Haas, Terminologie de la danse classique. Paris, Amphora, 1987.