Vladimirs Petrovs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Petrov et Vladimir Petrov.

Vladimirs Petrovs

Naissance 27 septembre 1907
Riga, Lettonie
Décès 26 août 1943 (à 35 ans)
Kotlas, Russie
Nationalité Drapeau de Lettonie Letton
Drapeau Soviétique
Profession Joueur d'échecs

Vladimirs Petrovs ou Vladimir Petrov (né le 27 septembre 1907 à Riga, mort le 26 août 1943 à Kotlas) est un maître d'échecs letton.

Champion de Lettonie[modifier | modifier le code]

Bien qu'il ait appris le jeu assez tard, à l'âge de 13 ans, Petrovs fit des progrès rapides. En 1926, à 19 ans, il remportait le championnat de Riga et finit troisième au championnat de Lettonie. Il se classe 2e-5e, derrière Isakas Vistaneckis, au premier championnat des pays baltes à Klaipėda en 1931. En match, il remporte un match contre Movsas Feigins (+4 –1 =3) en 1931, puis l'année suivante il bat Vladas Mikenas (+2 –0 =1) en 1932 et perd de justesse un match contre Rudolf Spielmann (+1 -2 =5) en 1934.

Dans le championnat de Lettonie, Petrovs se classe premier ex æquo avec Fricis Apšenieks en 1934 et remporte seul le championnat en 1935 et 1937. Il est également premier au tournoi de Helsinki 1936. En 1937, il est vainqueur à Kemeri, ex æquo avec Samuel Reshevsky et Salo Flohr, devant Alexandre Alekhine, Paul Keres, Endre Steiner, Xavier Tartakover, Reuben Fine, Gideon Stahlberg. Ceci constitue son résultat le plus remarquable en tournoi. Plus tard, la même année, il finit dernier à Semmering. En 1938, il est 3e-5e à Lodz, derrière Vasja Pirc et Tartakover, et termine troisième à Margate 1938, derrière Alekhine et Rudolf Spielmann, battant Alekhine lors de leur partie. En 1939, Petrovs se classe 8e sur 16 à Kemeri-Riga, et gagne à Rosario, devant Erich Eliskases et Mikenas[1].

Olympiades avec la Lettonie[modifier | modifier le code]

Petrovs a défendu les couleurs de la Lettonie aux cours de sept Olympiades d'échecs de 1928 à 1939. Il a aussi participé à l'Olympiade non-officielle de Munich en 1936.

Il remporte deux médailles individuelles : l'or en 1931 et le bronze en 1939. Il réalise une performance remarquable à Buenos Aires au premier échiquier : il reste invaincu après avoir affronté Alexandre Alekhine, José Raúl Capablanca, le jeune Paul Keres et remporte des victoires contre Vladas Mikenas, Roberto Grau, Tartakover, and Moshe Czerniak.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

En 1940, l'URSS annexe la Lettonie. Petrovs finit 10e sur 20 au championnat d'URSS en 1940, 3e à Riga en 1941 et 2e dans plusieurs forts tournois : Moscou 1941, derrière Isaac Mazl ; Moscou 1942, derrière Igor Bondarevski et Sverdlovsk 1942 derrière Viacheslav Ragozine.

Quand l'Allemagne nazie envahit l'Union soviétique le 22 juin 1941, Petrovs ne peut plus rejoindre sa famille en Lettonie et demeure donc en Russie où il est arrêté le 31 août 1942 en raison de l'article 58 du code pénal de la RSFSR pour avoir critiqué les conditions de vie en Lettonie après l'annexion soviétique de 1940. Petrovs est condamné à dix ans de camp de travail. On apprit en 1989 qu'il était mort à Kotlas le 26 août 1943 d'une inflammation pulmonaire.

Patries remarquables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Andris Fride, Vladimirs Petrovs: A chessplayer's story from greatness to the gulags, Caissa Editions