Vladimir Kouzitchkine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vladimir Andreïevitch Kouzitchkine (en russe : Владимир Андреевич Кузичкин), né en 1947, était un agent du KGB soviétique, qui fit défection à la station de Téhéran (Iran) du Secret Intelligence Service britannique en 1982.

Il publia ses mémoires dans une traduction anglaise en 1990, sous le titre Inside the KGB: my life in Soviet espionage [À l'intérieur du KGB : ma vie dans l'espionnage soviétique]. Contrairement à l'image d'omnipotence et d'efficacité du KGB véhiculée jusque-là en Occident, le livre de Kouzitchkine montre une institution minée par tous les maux de la société soviétique : bureaucratie, népotisme et corruption [1]. L'ouvrage décrit par ailleurs en détail l'action du KGB et Iran, où Kouzitchkine était en poste, et la situation politique dans ce pays.

La défection de Kouzitchkine était d'abord motivée par sa haine du système soviétique et non par une quelconque admiration de l'Occident. Il se décrit lui-même comme un patriote russe [2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vladimir Kuzichkin, Inside the KGB My Life in Soviet Espionage (préface de Frederick Forsyth, traduction de Thomas B. Beattie), Pantheon, 1990.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maxim Kniazkov, « Inside the KGB: Myth and Reality - Book Review », Washington Monthly, avril 1991 [1]
  2. Lettre de Vladimir Kouzitchkine, « Inside the K.G.B. », The New York Times, 21 juillet 1991 [2].