Vladimir Jovanović

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jovanović.
Vladimir Jovanović

Vladimir Jovanović (en serbe cyrillique : Владимир Јовановић), né le 28 septembre 1833 à Šabac et mort le 3 mars 1922 à Belgrade), est un homme politique, économiste et journaliste serbe. Il fut ministre des Finances de son pays.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vladimir Jovanović fit en Allemagne des études d'économie et d’agronomie. Il fut ensuite professeur d’économie à la Grande école de Belgrade, qui plus tard allait devenir l’université de Belgrade.

Sur le plan politique, il fut membre du Parti libéral, ce qui le conduisit à quitter la Serbie en 1860.

En 1865, il commença à publier le journal franco-serbe "Слобода - La liberté". En 1866, à Pest, il fut un des organisateurs du Parti libéral serbe. Il se donna comme but d'obtenir la liberté politique en Serbie.

En 1869, il fut suspecté d'avoir participé à l’assassinat du Michel III Obrenović mais il fut disculpé.

En 1872, Vladimir Jovanović rentra en Serbie. Il fut alors élu député à l'Assemblée nationale. Il fut également ministre des Finances de 1876 à 1880.

Vladimir Jovanović était un penseur libéral. Il était favorable à la liberté individuelle, à la libération nationale ; il était conscient du rôle de l’éducation. Jovanović fut influencé par John Stuart Mill et par le système parlementaire britannique

Vladimir Jovanović écrivit des articles pour les journaux. Il traduisit en serbe Wilhelm Roscher et John Stuart Mill. Il écrivit aussi Les Serbes et la mission de la Serbie dans l’Europe d’Orient (Paris, 1870), The emancipation of the Serbian nation (1873). Son œuvre majeure est un Dictionnaire politique (1872).

Son fils était Slobodan Jovanović, l'un des meilleurs juristes et historiens serbes du XIXe siècle.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Politički rečnik (Dictionnaire Politique), Novi Sad & Belgrade, vol. I-IV, 1870-1873.
  • Za slobodu i narod (Pour la liberté et le peuple), Novi Sad 1868.
  • Uspomene (Mémoires), ed. par V. Krestić, BIGZ, Belgrade 1988.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gale Stokes, Legitimacy through Liberalism. Vladimir Jovanović and the Transformation of Serbian Politics, University of Washington press, Seattle & London 1975, XVI-279 p.
  • Dušan T. Bataković, "Vladimir Jovanović: apostol liberalizma u Srbiji”, in: J. Trkulja - D. Popović (eds.), Liberalna misao u Srbiji. Prilozi istoriji liberalizma od kraja 18. do sredine 20. veka, CUPS, Beograd 2001, p. 141-172.