Vladimir Guerrero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guerrero (homonymie).
Pix.gif Vladimir Guerrero Baseball pictogram.svg
Vladimir Guerrero and Bobby Abreu on July 23, 2011 Cropped.jpg
Agent libre
Frappeur désigné / Champ droit
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
19 septembre 1996
Dernier match
28 septembre 2011
Statistiques de joueur (1996-2011)
Matchs 2147
Coups sûrs 2590
Coups de circuit 449
Points 1328
Points produits 1496
Moyenne au bâton ,318
Équipes

Vladimir Alvino Guerrero (né le 9 février 1975 à Nizao Bani en République dominicaine) est un voltigeur de droite et frappeur désigné des Ligues majeures de baseball Vladimir était le Chouchou de la foule au Stade olympique de Montréal.

Il a joué pour les Expos de Montréal (1996-2003), les Angels de Los Angeles d'Anaheim (2004-2009), les Rangers du Texas (2010) et les Orioles de Baltimore (2011).

Vladimir Guerrero a été élu joueur par excellence de la Ligue américaine en 2004, a gagné huit Bâtons d'argent, un prix Edgar Martinez, en plus d'être invité neuf fois au match des étoiles et de détenir plusieurs records de franchise des défunts Expos de Montréal. Il est le meilleur frappeur de coups sûrs parmi tous les joueurs du baseball majeur nés en République dominicaine[1].

Guerrero a des surnoms comme Vlad, Vladdy, Vladiator, Vlad the Impaler ou même Big Daddy Vladdy[citation nécessaire].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Vladimir est reconnu dans le baseball Majeur comme un frappeur de puissance qui récolte une forte moyenne au bâton. Cette dernière a atteint ,300 et plus à chaque année de 1997 à 2010, sauf en 2009, où elle fut de ,295. Excellent coureur en première moitié de carrière, il a atteint un sommet personnel de 40 buts volés en 2002.

Il aime également s'élancer sur des lancers qui sont hors de la zone des prises.

Vlad est un très bon frappeur contre les lanceurs gauchers.

Expos de Montréal[modifier | modifier le code]

Recruté à titre d'agent libre non repêché, Vladimir Guerrero signe son premier contrat le 1er mars 1993 avec les Expos de Montréal.

C'est le 19 septembre 1996 qu'il débute sa carrière dans les ligues majeures contre les Braves d'Atlanta. Quelques jours après ses débuts, il frappe son premier coup de circuit contre le releveur Mark Wohlers des Braves.

Après une saison recrue 1997 où il est souvent blessé (il manque 72 parties), ce qui inquiète considérablement l'état-major des Expos, Guerrero revient en force en 1998 en frappant pas moins de 38 circuits, un record pour la formation. La marque d'équipe précédente (36 circuits) avait été établie deux saisons plus tôt par Henry Rodríguez. Il améliore cette performance avec 42 longues balles en 1999, avant d'établir le record définitif de circuits en une saison par un joueur des Expos avec 44 en 2000.

Vladimir Guerrero est un des meilleurs joueurs à avoir évolué pour l'équipe montréalaise. Avec 3 points produits à Philadelphie le 1er octobre 1999, il égale puis pulvérise le record des Expos de 123 points produits en une saison établi par Tim Wallach en 1987. Vlad ajoute six points produits le lendemain, toujours contre les Phillies, et avec 10 points produits dans les trois dernières parties de l'année[2], il complète la saison avec 131 points produits, qui demeure le record des Expos de Montréal pour une saison. Plus tôt dans la saison 1999, Guerrero avait connu une séquence de 31 matchs consécutifs avec au moins un coup sûr, un record des Expos qui n'a jamais été battu.

Dans l'une de ses dernières parties dans l'uniforme montréalais, le 14 septembre 2003 au Stade olympique de Montréal, Guerrero réussit un carrousel, c'est-à-dire un simple, un double, un triple et un circuit dans le même match, lors d'une victoire de 7-3 des Expos sur les Mets de New York[3]. Il est le sixième et dernier joueur de l'histoire de l'équipe à accomplir l'exploit.

Le Dominicain établira quelques sommets offensifs pour l'équipe (dont les circuits avec 44 en une saison et 234 dans l'uniforme des Expos de Montréal.), gagnera trois Bâtons d'argent et participera à quatre parties d'étoiles pendant ses huit années à Montréal.

Vladimir était le Chouchou de la foule au Stade olympique de Montréal.

Il était aussi réputé pour sa personnalité réservée, amplifiée par sa mauvaise maîtrise de la langue anglaise qui lui faisait généralement éviter les interviews. Le joueur vedette se sentait à l'aise à Montréal au milieu de plusieurs autres joueurs parlant sa langue maternelle, l'espagnol, et recourait habituellement aux services de l'instructeur Manny Acta, un autre hispanophone, comme interprète[4].

Angels de Los Angeles[modifier | modifier le code]

Guerrero s'élance pour les Angels en 2005.

Le 12 janvier 2004, Vladimir Guerrero prend la direction de la Californie où il signera un lucratif contrat chez les Angels de Los Angeles. Dès sa première saison avec la formation de la ligue américaine, il épatera la galerie au point de remporter le titre de joueur le plus utile à son équipe en vertu d'une moyenne de .337 avec 39 circuits et 126 points produits.

En plus de remporter un titre aussi prestigieux, il aidera sa formation à participer aux séries de division de 2004 et de 2005. Lors de cette dernière saison, il a même conduit son équipe à la série de championnat contre les White Sox de Chicago.

Vlad est aussi très aimé de ses nouveaux partisans à Anaheim. Il n'est pas rare de voir des spectateurs porter un chandail ou une chemise de baseball portant, Guerrero 27.

En mars 2009, dans une interview accordée au journaliste Tim Brown de Yahoo! Sports, Guerrero révèle qu'il est âgé de 34 ans, et non de 33 ans[5] tel que mentionné dans les dossiers officiels du baseball majeur ainsi que dans le guide de presse des Angels. Le joueur, à l'instar de plusieurs autres jeunes athlètes d'Amérique latine, avait plusieurs années auparavant menti sur son année de naissance (1976 plutôt que 1975) dans l'espoir d'augmenter ses chances de décrocher un contrat avec une équipe professionnelle d'Amérique du Nord.

Rangers du Texas[modifier | modifier le code]

Vladimir Guerrero en 2010 avec Texas.

Le 11 janvier 2010, Vladimir Guerrero signe un contrat d'un an pour 5,5 millions de dollars plus une année d'option avec les Rangers du Texas[6]. Il joue dans presque toutes les parties de son équipe durant la saison, n'étant laissé de côté que dix fois en saison régulière. Dans le rôle de frappeur désigné, il contribue grandement aux succès des Rangers avec sa meilleure saison en trois ans : il frappe pour ,300 avec 178 coups sûrs, dont 29 circuits. Il se classe quatrième pour les produits dans la Ligue américaine avec 115. À la mi-saison, il est invité au match des étoiles pour la première fois depuis 2007, ajoutant une neuvième sélection à son palmarès.

Guerrero déçoit cependant beaucoup en séries d'après-saison, particulièrement en Série mondiale, où il ne frappe que pour ,071 de moyenne, avec un seul coup sûr en 14 présences au bâton face aux Giants de San Francisco. Après avoir connu des ennuis au champ extérieur lors du premier match disputé sur le terrain des représentants de la Ligue nationale, où la règle du frappeur désigné n'est pas utilisée, il est laissé de côté par Ron Washington dans la deuxième rencontre de la série finale.

Le 3 novembre 2010, les Rangers annoncent qu'ils n'exerceront pas leur option sur le contrat de Guerrero pour la saison de baseball 2011. En refusant de payer un salaire pour 2011 qui aurait été de 9 millions de dollars, l'équipe texane paie un dédommagement de un million qui fait du vétéran un agent libre[7].

En 2010, Guerrero remporte le Bâton d'argent remis par la Ligue américaine à son meilleur frappeur désigné. Il s'agit de son huitième Bâton d'argent en carrière, après en avoir remporté sept à la position de voltigeur[8]. Il gagne aussi le prix Edgar Martinez, remis au meilleur frappeur désigné du baseball majeur[9].

Orioles de Baltimore[modifier | modifier le code]

Guerrero en 2011 avec les Orioles de Baltimore.

Au début février 2011, Guerrero accepte une offre de huit millions de dollars pour une saison avec les Orioles de Baltimore. L'entente est officielle le 18 février[10].

Le 26 septembre, Guerrero frappe contre le lanceur Josh Beckett des Red Sox de Boston son 2 587e coup sûr en carrière, ce qui lui permet de prendre le premier rang des meilleurs frappeurs de coups sûrs nés en République dominicaine. Il bat le record de Julio Franco, qui avait eu besoin de 2 527 parties jouées et 8 677 présences officielles au bâton, comparativement à 2 143 matchs et 8 135 présences au bâton pour Guerrero, pour obtenir 2 586 coups sûrs[1].

Guerrero frappe 13 circuits, produit 63 points et frappe dans une moyenne de ,290 en 145 parties pour les Orioles en 2011.

Blue Jays de Toronto[modifier | modifier le code]

Guerrero est sans contrat au début de la saison 2012. Le 10 mai, il signe un contrat des ligues mineures avec les Blue Jays de Toronto[11]. Après 12 parties dans les mineures avec Las Vegas dans la Ligue de la côte du Pacifique, Guerrero, déçu de ne pas avoir été rappelé par les Blue Jays, quitte le club et est libéré de son contrat[12].

Retraite[modifier | modifier le code]

Vladimir Guerrero annonce officiellement le 14 septembre 2013 qu'il prend sa retraite sportive[13].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Participations au match des étoiles[modifier | modifier le code]

Bâton d'argent[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Vladimir Guerrero provient d'une famille de neuf enfants[16]. Il est élevé par sa mère et des cousins à Don Gregorio en République dominicaine[17]. Son frère Wilton Guerrero, né en 1974, a joué dans le baseball majeur de 1996 à 2004, dont trois saisons (1998 à 2000) aux côtés de Vladimir chez les Expos de Montréal. Son cousin Cristian Guerrero[18] est un voltigeur de baseball qui évolue en ligues mineures de 1999 à 2007[19].

En 2012, une poursuite pour pension alimentaire intentée contre Vladimir Guerrero dévoile que le joueur de baseball est père de huit enfants, nés de cinq mères différentes[16].

En 2005, Guerrero donne 50 000 dollars aux victimes de l'ouragan Katrina aux États-Unis[17]. Il fonde lors de ses années chez les Angels le Vlad's Pad, par le biais duquel il offre pour chaque match local de l'équipe à Anaheim un total de 127 billets gratuits qui sont remis à des organisations s'occupant des jeunes[17]. Comme membre des Expos en 2001 et des Angels en 2007 il est finaliste au prix Roberto Clemente[17], qui souligne les efforts humanitaires ou charitables des membres des Ligues majeures.

Statistiques en carrière[modifier | modifier le code]

Vlad avec les Angels
   
Saison Équipe Ligue PJ AB PC CS 2B 3B CC PP BV PTV BB RB MOY PSB PUI
1996 Expos de Montréal NL 9 27 2 5 0 0 1 1 0 0 0 3 .185 .185 .296
1997 Expos de Montréal NL 90 325 44 98 22 2 11 40 3 4 19 39 .302 .350 .483
1998 Expos de Montréal NL 159 623 108 202 37 7 38 109 11 9 42 95 .324 .371 .589
1999 Expos de Montréal NL 160 610 102 193 37 5 42 131 14 7 55 62 .316 .378 .600
2000 Expos de Montréal NL 154 571 101 197 28 11 44 123 9 10 58 74 .345 .410 .664
2001 Expos de Montréal NL 159 599 107 184 45 4 34 108 37 16 60 88 .307 .377 .566
2002 Expos de Montréal NL 161 614 106 206 37 2 39 111 40 20 34 70 .336 .471 .593
2003 Expos de Montréal NL 112 394 71 130 20 3 25 79 9 5 63 53 .330 .426 .586
2004 Anaheim Angels AL 156 612 124 206 39 2 39 126 15 3 52 74 .337 .391 .598
2005 Los Angeles Angels AL 141 520 95 165 29 2 32 108 13 1 61 48 .317 .394 .565
2006 Los Angeles Angels AL 156 607 92 200 34 1 33 116 15 5 50 68 .329 .382 .552
2007 Los Angeles Angels AL 150 574 89 186 45 1 27 127 2 3 71 62 .324 .403 .557
2008 Los Angeles Angels AL 143 541 85 164 31 3 27 91 5 3 51 77 .303 .365 .521
2009 Los Angeles Angels AL 100 383 59 113 16 1 15 50 2 1 19 56 .295 .334 .460
Totaux carrière 1850 7000 1185 2249 420 44 407 1318 175 87 685 869 .321 .386 .568

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Vlad tops Dominican players' hit list on single, Brittany Ghiroli / MLB.com, 26 septembre 2011.
  2. Vladimir Guerrero 1999 Batting Gamelogs, baseball-reference.com.
  3. (en) NL notebook: Guerrero takes ride on 'Le Carrousel', The Seattle Times, 15 septembre 2003.
  4. The Last Run?, Albert Chen, Sports Illustrated, 8 septembre 2003.
  5. Vladimir Guerrero is a year older than listed, Mike DiGiovanna, Los Angeles Times, 7 mars 2009.
  6. Guerrero joins Rangers' lineup, T.R. Sullivan / MLB.com, 11 janvier 2010.
  7. Rangers decline to pick up option on Guerrero, T.R. Sullivan / MLB.com, 3 novembre 2010.
  8. Silver Slugger winners not your usual suspects, Sunil Joshi / MLB.com, 11 novembre 2010.
  9. Guerrero reçoit le prix Edgar Martinez, Agence QMI, 24 novembre 2010.
  10. Guerrero déménage, Radio-Canada, 18 février 2011.
  11. Vladimir Guerrero signe un contrat des ligues mineures avec les Blue Jays, La Presse canadienne, 10 mai 2012.
  12. (en) Toronto Blue Jays cut loose Vladimir Guerrero, Michael Traikos, Postmedia, 12 juin 2012.
  13. (en) Remembering Vladimir Guerrero: Last Montreal Expos star retires from baseball, Israel Fehr, Yahoo!, 16 septembre 2013.
  14. (en) Have we seen the last of Vladimir Guerrero?, David Schoenfield, ESPN, 18 janvier 2012.
  15. Road to the Big Leagues, Internet Movie Database.
  16. a et b (en) Baseball star fathers EIGHT children by FIVE different women... and they cost him $25,000 a month, Daily Mail, 11 juin 2012.
  17. a, b, c et d (en) Donations put Vlad on Clemente ballot, Jayson Addcox / MLB.com, 5 septembre 2007.
  18. (en) Name is blessing, curse, Todd Jacobson, The Free Lance–Star, 29 mai 2005.
  19. (en) Statistiques de Cristian Guerrero, baseball-reference.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :