Vladimír Mečiar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vladimír Mečiar
Image illustrative de l'article Vladimír Mečiar
Fonctions
1er et 3e Président du gouvernement slovaque
Président Michal Kováč
Successeur Jozef Moravčík
Président Michal Kováč
Prédécesseur Jozef Moravčík
Successeur Mikuláš Dzurinda
Président de la République slovaque
(par intérim)
1er janvier
Président du gouvernement Lui-même
Prédécesseur Štefan Tiso (indirectement)
Successeur Michal Kováč
2 mars
Président du gouvernement Lui-même
Prédécesseur Michal Kováč
Successeur Rudolf Schuster
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Zvolen
Nationalité slovaque
Parti politique Parti populaire - Mouvement pour une Slovaquie démocratique

Vladimír Mečiar
Président du gouvernement slovaque

Vladimír Mečiar (* à Zvolen) est un homme politique slovaque. Mečiar commence sa carrière politique au sein de la jeunesse communiste et est membre du Parti communiste de Tchécoslovaquie à partir de 1962. Suite au printemps de Prague, durant lequel il prit position contre l'invasion, il fut exclu du Parti. Il parvint cependant à obtenir un diplôme de droit en enseignement à distance et devient juriste au sein d'une entreprise, poste qu'il occupera jusqu'en 1990.

Au moment de la Révolution de velours, il prend part activement aux manifestations et intègre dès le début le mouvement "Public contre la violence" (VPN). Dès janvier 1990, il devient ministre de l'intérieur de la république autonome de Slovaquie et en juin 1990 le premier président du gouvernement de la république autonome élu démocratiquement. Suite à des divergences de points de vue au sein du parti majoritaire, il est renversé le et remplacé par Ján Čarnogurský. Mečiar perd son assise sur le mouvement du "Public contre la violence" et crée le "Mouvement pour une Slovaquie démocratique" (HZDS, depuis 2000 Parti populaire - HZDS), dont il est à la tête depuis 1991.

En , le HZDS remportee l'élection législative et Mečiar redevient le président du gouvernement. Les pourparlers engagés avec Václav Klaus, le vainqueur des élections dans la partie tchèque du pays, mènent à la partition de la Tchécoslovaquie en deux États indépendants à compter du  : la République tchèque et la Slovaquie. Il est élu Premier ministre, pour quatre ans, en novembre 1994. C'est au cours de cette période qu'il met en place les aspects les plus controversés et autoritaires de sa politique, qui ont pour effet d'isoler la Slovaquie du reste de l'Europe. C'est en grande partie pour cette raison que la Slovaquie n'intègre l'OTAN qu'en 2004, à la différence de son voisin tchèque que l'organisation compte dans ses rangs dès mars 1999. Une entrée de la Slovaquie dans l'Union européenne ou dans l'OTAN est demeurée pendant longtemps impensable, bien que Mečiar lui-même ait toujours voulu y parvenir.

Bien que son parti soit arrivé en tête des élections d'octobre 1998 et de 2002, il ne parvient pas à former de coalition suite à ses échecs à l'international, et l'opposition conduite par Mikuláš Dzurinda accède deux fois au pouvoir.