Vladas Mikėnas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vladas Mikėnas

alt=Description de l'image Vladas-Mikenas-1931.png.
Naissance 17 avril 1910
Tallinn, Estonie
Décès 3 novembre 1992 (à 82 ans)
Vilnius, Lituanie
Nationalité Drapeau de l'Estonie Estonie
Drapeau de la Lituanie Lituanie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Profession
Joueur d'échecs

Vladas Mikėnas (17 avril 1910 à Tallinn - 3 novembre 1992 à Vilnius) est un maître international lituanien du jeu d'échecs, ainsi qu'un grand maître international honoraire et un journaliste[1] .

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Champion d'Estonie et de Lituanie[modifier | modifier le code]

En 1930, Mikénas remporte le 3e championnat d'Estonie à Tallinn. En 1931, il partage la 2e place au 1er championnat des pays baltes à Klaipėda, le championnat est remporté par Isakas Vistaneckis. La même année, Mikėnas émigre de l'Estonie vers la Lituanie. En 1934, il remporte un match contre Povilas Vaitonis (6-2). En 1935, il se classe 10e à Łódź (Xavier Tartakover remporte le tournoi), et domine Vistaneckis en match. En 1936, il remporte le championnat de Lituanie. En 1937, il prend le meilleur sur Vaitonis en match (5,5-4,5). En 1937, il se classe 10e à Kemeri. En 1938, il gagne un match contre Vaitronis (9-3). En 1939, il prend une 4e place à Kemeri/Rīga (tournoi que Salo Flohr remporte). En septembre 1939, il prend une 3e place à Rosario (remporté par Vladimirs Petrovs).

Olympiades d'échecs[modifier | modifier le code]

Vladas Mikėnas a joué pour l'équipe de Lituanie au premier échiquier à cinq olympiades officielles et une olympiade non officielle[2] :

Citoyen soviétique[modifier | modifier le code]

Vladas Mikėnas 2010 Lithuanian stamp.jpg

Le 28 septembre 1939, l'Union soviétique et l'Allemagne nazie modifient les accords secrets du Pacte germano-soviétique et placent la Lituanie dans la sphère d'influence soviétique[3]. La Lituanie est annexée par l'URSS le 3 août 1940.

En septembre-octobre 1939, Mikėnas est 13e-16e au 12e championnat d'URSS. En 1941, il se classe 3e (hors compétition) à Kutaisi au 4e championnat de la RSS de Géorgie. En 1942 : en février-mars, il est 3e-6e à Moscou ; en mars-avril, il est 4e-7e à Sverdlovsk, et, en juillet-août, il est 3e-5e à Kouïbychev.

En 1944 : il remporte le 5e championnat de la RSS de Géorgie (hors compétition) ; il gagne un match de qualification contre Lublinsky (8-6) et il finit 5e-6e au 13e championnat d'URSS. En 1945 : en juillet, il gagne à Kaunas le 13e championnat de Lituanie et, en octobre-novembre, il gagne à Rīga le championnat des pays baltes. En 1946 : en juin-juillet, il est 3e derrière Youri Averbakh et Vistaneckis à Vilnius (championnat de la république balte) et il est 2e (hors compétition) à Tbilissi au 7e championnat de la RSS de Géorgie. En 1947 : il est 2e (hors compétition) à Minsk au 13e championnat de la RSS de Biélorussie et il gagne le 14e championnat de Lituanie à Vilnius. En 1948 : il fait match nul contre Rachid Nejmetdinov (7-7) dans un match de qualification)[4].

Mikėnas se voit attribuer le titre de maître international en 1950 (au moment où le titre est instauré par la Fédération internationale des échecs) et celui de grand maître international honoraire en 1987.

Il a été l'arbitre du match du championnat du monde entre Anatoli Karpov et Garry Kasparov en 1985.

Principaux résultats en tournoi de 1954 à 1971[modifier | modifier le code]

  • En 1954, il remporte un tournoi quadrangulaire à Vilnius, devant Ratmir Kholmov, Vistaneckis et Viatcheslav Ragozine.
  • En 1955, il se classe 3e-6e à Pärnu, remporté par Paul Keres.
  • En 1959, il est deuxième derrière Boris Spassky à Riga.
  • En 1960, il est 10e à Pärnu au championnat des pays baltes.
  • En 1964, il est 2e-3e derrière Iivo Neï, au championnat des pays baltes.
  • En 1965, il remporte le tournoi de Palanga (championnat des pays baltes).
  • En 1971, il remporte le tournoi à Lublin.

Championnats de Lituanie après 1945[modifier | modifier le code]

Il participe également à plusieurs reprises au championnat de la RSS de Lituanie à Vilnius, finissant premier en 1947, 1961, 1964 et 1968 :

  • 1947 : vainqueur
  • 1949 : 3e
  • 1952 : 2e-4e
  • 1954 : 2e
  • 1955 : 3e
  • 1957 : 2e
  • 1958 : 2e-4e
  • 1959 : 3e
  • 1960 : 3e-4e
  • 1961 : 1er
  • 1963 : 2e
  • 1964 : 1er
  • 1967 : 2e-3e
  • 1968 : 1er-2e[5]

Contributions à la théorie des ouvertures[modifier | modifier le code]

La variante Mikenas de la défense Benoni moderne, une ligne tactique aigüe (1.d4 Cf6 2.c4 c5 3.d5 e6 4.Cc3 exd5 5.cxd5 d6 6.e4 g6 7.f4 Fg7 8.e5) porte son nom. Il a aussi développé la variante Flohr-Mikenas de l'ouverture anglaise (1.c4 Cf6 2.Cc3 e6 3.e4)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Vladas Mikėnas sur chess.lt
  2. OlimpBase
  3. Protocole Ribbentrop-Molotov Protocole additionnel secret du 28 septembre 1939 (...) « Le protocole additionnel secret signé le 23 août 1939 est amendé en 1), en ce sens que le territoire de l'État lithuanien est inclus dans la sphère d'influence de l'URSS, tandis que d'autre part la province de Lublin et certaines parties de la Province de Varsovie sont incluses dans la sphère d'influence de l'Allemagne. »
  4. (en) RUSBASE (part IV)
  5. (en) RUSBASE (part III)

Liens externes[modifier | modifier le code]