Vive la France (film, 2013)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vive la France.

Vive la France

Réalisation Michaël Youn
Scénario Michaël Youn
Dominique Gauriaud
Jurij Prette
Acteurs principaux
Sociétés de production Legende Films
Gaumont
Makayel
France 2 Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 98 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Vive la France est un film français réalisé par Michaël Youn, produit par Légende Film, et distribué par Gaumont[1] sorti au cinéma le [2]. Le film met en scène Michaël Youn et José Garcia incarnant les deux protagonistes du film Muzafar et Feruz[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Taboulistan est un minuscule pays fictif, prétendument enclavé entre l'Afghanistan, le Kirghizistan et le Tadjikistan, quasiment inconnu du reste du monde. Son seul atout de notoriété est d'avoir inventé le taboulé. Hélas, les Libanais leur ont volé la recette. Leur chef aimerait faire connaître son pays. Par conséquent, deux demi-frères taboulistanais, des bergers au look de Borat Sagdiyev nommés Muzafar et Feruz[1], sont envoyés en France par leur président pour faire la promotion de leur pays. La méthode retenue  : le « terrorisme publicitaire ». Leur objectif est de détruire la tour Eiffel à l'aide d'un avion. À la suite d'une grève à l'aéroport de Roissy, ils se posent en Corse. Ils rencontrent les nationalistes corses et embarquent sur un bateau en direction de Marseille. Malheureusement, un des deux est victime d'une attaque car il portait un maillot PSG, puis d’une erreur médicale. Une journaliste les aide à aller à Paris

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Michaël Youn reprend le rôle de Feruz[3].

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement du projet[modifier | modifier le code]

Michaël Youn, artiste et acteur français, décide de tourner son deuxième long-métrage Vive la France à Marseille[8]. De ses mots, le réalisateur décrit ce film comme « une comédie caricaturale, qui risque d'en faire rire plus d'un, et qui témoigne de [son] amour pour la France[8] ».

L'histoire de ses deux apprentis terroristes est inspiré d'une histoire réelle comme l'explique Michaël Youn : « Avec mes deux coscénaristes (Dominique Gauriaud et Jurij Prette), nous étions partis pour écrire un film sur le personnage de Christelle, la sœur de Fatal Bazooka (découverte dans le clip Parle à ma main). On est alors tombé sur un journal italien racontant que des membres d'Al-Qaïda qui se dirigeaient vers Milan dans le but de commettre un attentat avaient dû poser à Naples pour des raisons techniques et étaient morts au bout d'une semaine. Le premier avait été tué par la Camorra, qui avait appris qu'il était terroriste, et le second avait été poignardé dans un terrain vague par des gosses de 12 ans qui voulaient lui piquer ses affaires. Une version extrême de l'arroseur arrosé…»[9].

Distribution[modifier | modifier le code]

Le casting du film se déroule durant les 5 et 14 juillet 2012 entre Saint-Cirq-Lapopie, Monpazier et Villeneuve-sur-Lot[10]. Concernant les enfants, les candidatures devaient être envoyées par courriel avant le 28 mai[10]. Le 30 mai 2012, une longue file d'attente d'approximativement 800 personnes[11] est aperçue sous la halle Lakanal dont le tournage démarre par la suite en début juillet 2012[12]. À Tour-de-Faure, une quinzaine de rugbymen se sont regroupés pour effectuer un casting. La responsable Anne Barbier explique « en tant que responsable du département casting de Michaël Youn, je suis chargée de rechercher des figurants pour un film où le rugby sera omniprésent. Vive la France ! sera réalisé et interprété par Michaël, dans lequel jouera également José Garcia. Ce film se déroulera dans le Sud-Ouest, terre de rugby s'il en est, mais je ne peux pas vous en dire plus pour le moment[13] ». Le bureau d'accueil des tournages s'est installé dans les locaux du cinéma L'Utopie » à Sainte-Livrade[14].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du film a lieu entre le samedi 16 juin et le mercredi 5 septembre 2012.

Le 9 février 2013, Michaël Youn et José Garcia présentent le film en avant-première au Méga CGR de Pau[15]. La sortie officielle du film au cinéma est prévue le 20 février 2013[16].

Le 19 février, pour la dernière promotion du film, Cyril Hanouna décide d'organiser le plus grand Harlem shake en direct avec, les invités, les chroniqueurs en fin d’émission de Touche pas à mon poste ![17]

Références : Musicales, Cinéma et Secret de tournage[modifier | modifier le code]

Le film est truffé de références à des stars et événements récents. Cette rubrique en reprend quelques-unes, mais n'est pas exhaustive. Aussi, certaines scènes évoquent plusieurs références en même temps ; cette liste peut donc ne pas être précise[18].

  • La scène de préparation du taboulé commentée par Feruz fait référence aux pubs McDonald’s.
  • Arrivé au bar des Supporters de Olympique de Marseille tout le monde lève les verres et scande A la bien ! qui fait référence a une chanson du rappeur marseillais Soprano.
  • Les scénaristes ont choisi le prénom Marianne pour Isabelle Funaro afin d'évoquer le symbole de la République française, la célèbre Marianne coiffée du bonnet phrygien.
  • Par certains aspects (personnages venant d’un pays lointain affublés d’une moustache et parlant avec un fort accent), Vive la France rappelle les films de Sacha Baron Cohen et notamment le déjanté Borat, personnage irrévérencieux et vulgaire. Michaël Youn se défend toutefois : "Ça n'a rien à voir : Borat est journaliste alors qu'on est terroristes ; on est persécutés par les autochtones alors que dans Borat, c'était plutôt lui qui persécutait les Américains", affirme le comédien.


Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques globalement négatives de la part de la presse et des spectateurs[19]. Pour Écran Large, « Le constat est terrifiant puisqu'à part deux ou trois rires nerveux, l'encéphalogramme reste plat. » Pour Ouest-France, c’est « Une succession de péripéties répétitives. De grosses blagues de potache trop téléphonées pour vraiment faire rire. » Seul Le Parisien ne tarit pas d’éloges.

Box-office[modifier | modifier le code]

Vive la France a fait un bon démarrage en France avec environ 464 280 entrées la première semaine, puis enregistre finalement 1 103 659 entrées en France[20]. Le budget était de 15,8 M €. Le film a récolté 9 338 419 €[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Vive la France ! » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Premiere.fr. Consulté le 16 février 2013
  2. « Vive la France, fiche », sur Allociné (consulté le 16 février 2013)
  3. a et b « Vive la France. Casting », sur Allociné (consulté le 16 février 2013)
  4. Vive la France sur cbo-boxoffice.com, consulté le 16 février 2013
  5. « Marcilhac-sur-Célé .Dans les coulisses du tournage de Michaël Youn et José Garcia » sur La Dépêche du Midi, 11 juillet 2012
  6. Un casting pour « Vive la France » sur La Dépêche du Midi, 23 mai 2012
  7. Michaël Youn se prend pour Sacha Baron Cohen sur Première, 19 juin 2012
  8. a et b « Marseille : le cadeau de Michaël Youn aux mamans de la Timone »,‎ 12 mai 2012 (consulté le 16 février 2013)
  9. http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Vive-la-France-loin-de-Borat-le-nouveau-Michael-Youn-est-inspire-d-une-histoire-vraie-3613602
  10. a et b « Un casting pour «Vive la France» », sur La Dépêche,‎ 23 mai 2012 (consulté le 16 février 2013)
  11. « Villeneuve (47) : Casting pour un film avec Michaël Youn et José Garcia », sur Sud-Ouest (consulté le 16 février 2013)
  12. « Villeneuve-sur-Lot. Les figurants se bousculent au casting »,‎ 31 mai 2012 (consulté le 16 février 2013)
  13. « Tour-de-Faure. Casting de rugbymen pour Michaël Youn »,‎ 3 juillet 2012 (consulté le 16 février 2013)
  14. « Villeneuve-sur-Lot. Qui veut jouer avec José Garcia et Michaël Youn ? », sur La Dépêche,‎ 30 mai 2012 (consulté le 16 février 2013)
  15. « José Garcia et Michaël Youn font le show à Pau », sur La République des Pyrénées,‎ 9 février 2013 (consulté le 16 février 2013)
  16. « "Vive la France" : Michael Youn vous fait découvrir le Taboulistan ! », sur Allociné,‎ 19 mai 2012 (consulté le 16 février 2013)
  17. http://www.leblogtvnews.com/article-touche-pas-a-mon-poste-ce-mardi-youn-garcia-et-harlem-shake-en-direct-115486711.html
  18. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-196958/secrets-tournage/
  19. 1,8/5 et 2,5/ sur AlloCiné, et 5,2/10 sur l'IMDb.
  20. http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=196958.html
  21. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=13234

Liens externes[modifier | modifier le code]