Vittorio Veneto (cuirassé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vittorio Veneto (homonymie).
Vittorio Veneto
Image illustrative de l'article Vittorio Veneto (cuirassé)
Le Vittorio Veneto faisant feu sur des croiseurs britanniques un après-midi avant la bataille du cap Matapan près de l'île de Gavdos.

Histoire
A servi dans Pavillon de la Regia Marina Regia Marina
Commanditaire Flag of Italy (1861-1946).svg Italie
Commandé
Quille posée
Lancement
Statut Classe Littorio
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé
Longueur 237.76 mètres
Maître-bau 32.82 mètres
Tirant d'eau 9.6 mètres
Déplacement 35 000 t (à vide), 45 236 t (à pleine charge)
Propulsion turbines (128 000 ch)
Vitesse 31 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 9 × 381 mm montés en trois tourelles triples (2 à l'avant, 1 à l'arrière),

12 × 155 mm, 12 × 90 mm (AA), 20 × 37 mm et 30 × 20 mm

Rayon d'action 18 500 km à 15 nœuds
Autres caractéristiques
Électronique EC 3 Gufo Radar[1]
Équipage 1 800 hommes
Chantier naval Cantieri Riuniti dell'Adriatico - Trieste
Port d'attache Tarente

Le Vittorio Veneto est le second cuirassé italien de classe Littorio, il a servi dans la Regia Marina durant la Seconde Guerre mondiale. Sa quille est posée en octobre 1934 et le cuirassé est lancé en juillet 1937, dès août 1940 il est prêt pour servir la flotte italienne. Le cuirassé est nommé d'après la bataille de Vittorio Veneto de la Première Guerre mondiale où les italiens sont sortis vainqueurs. Le Vittorio Veneto a trois navires jumeaux de la même classe : le Littorio, le Roma et l'Impero, mais seuls le Littorio et le Roma ont été achevés au cours de la guerre. La quille du navire est armée d'une batterie principal de neuf (381-millimètres) canons dans trois tourelles triples, et peut aller à une vitesse 30 nœuds (56 km/h).

Le Vittorio Veneto a servi durant la Seconde Guerre mondiale et à participé à la bataille du cap Teulada en novembre 1940 et à la bataille du cap Matapan en mars 1941. Il a été endommagé par des torpilles à nombreuses reprises, notamment lors de la bataille du cap Matapan et en décembre 1941 par le sous-marin britannique HMS Urge, pourtant lors du raid britannique à Tarente en 1940, le cuirassé en est sorti intact. Le navire a passé l'année 1941 et le début de l'année 1942 a tenter d'attaquer les convois britanniques à Malte, mais les pénuries de carburant paralysant la flotte italienne ont réduit son activité. Le Vittorio Veneto fait partie des navires italiens qui ont été donnés aux Alliés en septembre 1943, lorsque l'Italie s'est retirée de la guerre, le navire a ensuite passé trois années en Égypte sous le contrôle britannique. Après la guerre, il est répertorié comme une prise de guerre britannique, il est ensuite envoyé la ferraille.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Classe Littorio.
Vue du dessin d'un cuirassé de face et du haut.
Dessin d'un cuirassé de la classe Littorio.

Le Vittorio Veneto avait une longueur hors-tout de 237,76 mètres, un maître-bau de 32,82 m et un tirant d'eau de 9,6 m. Il a été conçu pour avoir un déplacement de 41 377 tonnes, une violation des 36 000 t autorisé par le traité de naval de Washington, à pleine charge et durant le combat, le navire a déplacé jusqu'à 45 962 t.

Service historique[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

C'est le premier navire (avec le Littorio commencé le même jour) de 35 000 t en construction depuis le traité naval de Londres (1930) limitant le nombre et la taille des bâtiments. La construction du Vittorio Veneto a commencé en 1934 aux chantiers navals Cantieri Riuniti dell'Adriatico de Trieste. Le navire est lancé le 25 juillet 1937 mais sera modifié jusqu'à sa mise en service en 1940.

Le Vittorio Veneto à la bataille du cap Spartivento

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le cuirassé Vittorio Veneto est épargné lors du raid anglais sur Tarente en novembre 1940. Il participa en mars 1941 à la bataille du cap Matapan. Attaqué par les avions du HMS Formidable, il fut gravement endommagé par une torpille de 457 mm sur bâbord et fit route vers Tarente à vitesse réduite. Les croiseurs lourds Pola Fiume et Zara qui l'escortaient vers Tarente furent coulés par la flotte britannique lors de cette bataille.

En décembre 1941, il fut touché par une torpille lancée par le sous-marin britannique Urge neutralisant le bâtiment pour trois mois. Soumis aux constantes attaques aériennes sur Tarente, il fut endommagé une nouvelle fois en 1943 par un bombardement britannique. En septembre 1943, il rejoignit Malte pour l'armistice entre les Alliés et l'Italie.

Envoyé fin 1943 en Égypte, il est consigné dans le Grand Lac Amer où il restera jusqu'en 1948, année de son démantèlement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bagnasco & de Toro, p. 101-102

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Erminio Bagnasco et Augusto de Toro, The Littorio Class, S Yorkshire, Seaforth Publishing,‎ 2010 (ISBN 978-1-59114-445-8)
  • (hr) Dinko Čutura, Topovi - branitelji Šibenika, Ministry of Defence (Croatia),‎ June 2010 (ISSN 1333-9036, lire en ligne)
  • Luis de la Sierra, La guerra naval en el Mediterráneo 1940-1943, Barcelona, Juventud,‎ 1976 (ISBN 84-261-0264-6)
  • Conway's All the World's Fighting Ships, 1922–1946, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press,‎ 1980 (ISBN 0-87021-913-8)
  • William H. Garzke et Robert O. Dulin, Battleships: Axis and Neutral Battleships in World War II, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press,‎ 1985 (ISBN 0-87021-101-3)
  • (hr) Marijo Reljanović, Hrvatska ratna mornarica u obrani Jadrana, Ministry of Defence (Croatia),‎ November 2001 (ISSN 1333-9036, lire en ligne)
  • Rohwer, Jürgen, Chronology of the War at Sea, 1939–1945: The Naval History of World War Two, Annapolis, Maryland, US Naval Institute Press,‎ 2005 (ISBN 1-59114-119-2)
  • M.J. Whitley, Battleships of World War Two: An International Encyclopedia, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press,‎ 1998 (ISBN 1-55750-184-X)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]