Vitry-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vitry.
Vitry-sur-Loire
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Charolles
Canton Bourbon-Lancy
Intercommunalité Communauté de communes entre Somme et Loire
Maire
Mandat
Patrick Lhuilier
2014-2020
Code postal 71140
Code commune 71589
Démographie
Population
municipale
445 hab. (2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 40′ 56″ N 3° 42′ 30″ E / 46.6822222222, 3.7083333333346° 40′ 56″ Nord 3° 42′ 30″ Est / 46.6822222222, 3.70833333333  
Altitude Min. 199 m – Max. 271 m
Superficie 27,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vitry-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vitry-sur-Loire

Vitry-sur-Loire est une commune française, située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cronat Rose des vents
Saint-Martin-des-Lais
(Allier)
N Maltat
O    Vitry-sur-Loire    E
S
Lesme Bourbon-Lancy

La baronnie de Vitry[modifier | modifier le code]

Ci-après, les différents propriétaires connus du château :

  • 968: Ansender 1er de Bourbon.
  • 1055: Ansender II, fils d'Ansender 1er de Bourbon.
  • 1292: Jean de Bourbon, seigneur de Vitry.
  • 1307: Jeannet de Bourbon dit « Papillet », époux d'Agnès qui, devenue veuve, se remaria avec Hugues de Varigny, seigneur du Deffend, à Garnat.
  • 1347: Jean de Bourbon, seigneur de Vitry, époux d’Agnès, fille du seigneur d’Arcy en Brionnais.
  • 1360: Girard de Bourbon, né en 1332, il épousa en 1361 Alix de Bourbon, fille du seigneur de Montperoux, à Grury.
  • 1378: Partage de la seigneurie de Vitry entre Aulais de Bourbon, veuve de Girard de Bourbon, seigneur de Vitry, et Jean de Champagny, procureur de Guillaume de Marloux, seigneur de Chizeuil et de Givry, mari d’Isabeau de Bourbon et fille de Girard.
  • 1410: Louis de Lestinois, seigneur de Montaigu-sur-Billon et de Châteldon, baron de Vitry, fils de Girard de Bourbon et de Jeanne de Chatillon, dame de Larochemillay (peut-être sa première épouse).
  • 1412: Guillaume de Mello dit « de Marloux », seigneur d’Epoisse, Chigneuil et Givry en Chalonnais, beau-frère de Louis de Lestinois, époux de Isabeau de Bourbon.
  • 1416: Jean de Lestinois de Vienne.
  • 1420: Isabelle de Lestinois, dame de Vitry, veuve de Jean de Vienne.
  • 1437: Charles de Mello, seigneur de Saint-Bris, seigneur de Blaigny, baron de Vitry et seigneur de La Roche et Millay, époux d'Isabeau, dame de Montagu, de Listenois et de Châtel-Odon, fille de Louis Aycelin, seigneur de Listenois.
  • 1484: Jean de Vienne, seigneur de Lestinois, époux d'Anne.
  • 1520: François de Vienne, époux de Bénigne de Granson, maréchal et sénéchal du Nivernais.
  • 1524: Bénigne de Granson, baronne de la Ferté-Chaudron, Montaigu-sur-Billon, Chatelledon, Montgilbert, Le Boeil-au-Donjon, Vitry-sur-Loire, Arc-en-Barrois, veuve de François de Vienne, baron de Vitry et seigneur de Lestinois.
  • 1559: Louis, seigneur de La Fayette et de Monteilgelat, époux d'Anne de Vienne, fille de François de Vienne, seigneur de Listenois. Ils eurent deux enfants : François seigneur de La Fayette, tué en 1557 et Jacqueline, dame de La Fayette et de Pontgibault, qui épousa le 11 mars 1558 Gui, comte du Lude, mort en 1585.
  • 1571: Gaspard de Saulx, marquis de Tavannes, né en mars 1510. Il fut nommé maréchal de France le 28 novembre 1570, amiral des Galères du Levant, gouverneur de Bourgogne pendant les guerres de religion, conseiller militaire du duc d’Anjou. Il épousa le 16 décembre 1546 Françoise de La Baume, fille de Jean, comte de Montrevel. Il décéda en juin 1573. Il eut cinq enfants, Henri Charles, Guillaume II, Jean, Jeanne et Claude.
  • 1582: Françoise de La Baume, veuve de Gaspard de Saulx.
  • 1603: Jean de Saulx, fils de Gaspard de Saulx, chevalier des Ordres du Roy, conseiller en ses Conseils d’État et Privé, maréchal de camp, vicomte de Tavannes, marquis de Miribel, baron de Sully, d'Igornay, du Donjon et de Vitry. Il épousa le 14 janvier 1579 Catherine Chabot, dame de Lugny, fille de François Chabot, marquis de Mirebeau et seigneur de Brion, morte en 1587, dont il eut trois enfants Charles, Claude et Eléonore. Puis il épousa Gabrielle, fille de Melchior des Prez, seigneur de Montpezat, avec qui il eut huit enfants : Henri (mort le 11 octobre 1653), Jacques (tué en 1621), Melchior, Lazare-Gaspard, Guillaume-Léonor, Claude, Anne et Jeanne.
  • 1632: Lazare Gaspard de Saulx-Tavannes, chevalier de Malte, tué en 1637
  • 1646: Henri de Saulx, mort sans héritier en 1685, laissa à sa nièce Melchior de Bueil de Grimaldi la moitié de ses biens, parmi lesquels la baronnie de Vitry.
  • 1686: Melchior de Bueil de Grimaldi, dame du Donjon, épouse de Broccard de Gyannis, marquis de Sully et comte de Rispe. Elle fit don de la baronnie de Vitry à sa cousine issue de germaine Marguerite-Henriette de Saulx-Tavannes.
  • 1696: Marguerite-Henriette de Saulx-Tavannes, veuve de Louis Eustache de Montsaulnin, marquis de Montal.
  • 1714: Pierre Bruneau, chevalier d’honneur du Châtelet de Paris, seigneur de Champlevrier et autres lieux.
  • 1728: Marguerite de Jarsaillon, veuve de Pierre Bruneau, dame de Vitry.
  • 1737: Denis Robert Bruneau de Vitry, baron de Vitry.
  • 1773: Pierre Etienne Bruneau, chevalier, marquis de Vitry.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
septembre 1799 Août 1813 Jean Marie Cireaud    
Août 1813 Octobre 1813 Jean Pierre Gueugnaud    
Novembre 1813 Septembre 1830 François Racine    
Septembre 1830 Septembre 1861 Gilbert Carnat    
Octobre 1861 Juin 1863 François Prodon    
Juin 1863 Mars 1864 Charles Baladier    
Avril 1864 Octobre 1869 Etienne Rérolle    
Novembre 1869 Avril 1870 Jean Baptiste Caquet    
Mai 1870 Mai 1872 Louis Guillememin    
Mai 1872 Juillet 1872 Louis Beauprix    
Juillet 1872 février 1874 Pierre Menetier    
Mars 1874 Juin 1876 Jean Baptiste Caquet    
Juin 1876 Août 1882 Pierre Menetier    
Septembre 1882 Mars 1884 Jules Chopin    
Mai 1884 Mai 1896 Charles Menetier    
Juin 1896 Mai 1908 Louis Beauprix    
Juin 1908 Janvier 1935 Emile Chopin    
Mai 1935 Octobre 1941 Albert Husson    
Octobre 1941 Décembre 1943 Joseph Perraudin    
Décembre 1943 Juillet 1944 Jean Gateau    
Juillet 1944 Janvier 1945 Agnan Bergeret    
Janvier 1945 Mais 1964 Albert Husson    
Juin 1964 Février 1967 François Chaussin    
Avril 1967 Mars 1989 André Lamouche    
Mars 1989 Mars 2001 Henri Baladier    
Mars 2001   Patrick Lhuilier    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 445 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
697 716 696 770 751 757 736 772 777
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
819 882 868 920 931 957 960 964 1 000
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
972 975 868 750 749 658 673 689 633
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
585 577 520 515 489 460 441 437 456
2011 - - - - - - - -
445 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • GAUTHIER (Marthe) : « Au carrefour des trois provinces » Tome I, Éditions Sotty, 1966.
  • DESTRAY (Paul) : « Inventaire sommaire de la série F1 Fonds de Bruneau de Vitry », 1927.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011