Vitaly Halberstadt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Halberstadt (homonymie).
Vitaly Halberstadt

Vitaly Halberstadt (20 mars 1903, Odessa; 25 octobre 1967, Paris) était un joueur d’échecs français, problémiste et surtout un compositeur d’études de fins de partie reconnu[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vitaly Halberstadt émigra en France après la guerre civile russe et vécu à Paris jusqu'à sa mort. Sa femme mourut au début des années 1960 dans un accident de la circulation dans lequel son fils fut aussi grièvement blessé. Sa santé se détériora à tel point qu'il cessa la rédaction de problèmes et ne recommença à composer que durant les douze derniers mois de sa vie.

Halberstadt était très cultivé et avait de nombreux centres d'intérêts à côté des échecs, en particulier la philosophie, la littérature et la peinture. Il était en relation avec des personnalités des milieux intellectuels, artistiques et échiquéens français, entre autres André Chéron, Alfred Cortot, Xavier Tartakover, Eugène Znosko-Borovsky et son ami Marcel Duchamp.

Vitaly Halberstadt est enterré au cimetière de Passy.

En 1925, il partage la 1eplace du 1e Championnat d'échecs de Paris avec Abraham Baratz.

Compositions[modifier | modifier le code]

Depuis 1924, il a rédigé plus de deux cents études dont 19 ont été incluses dans l'Album FIDE. En 1957 Halberstadt devient arbitre international pour les compositions d'échecs[2]. En 1932 il publie avec Marcel Duchamp « L'opposition et les cases conjugées sont réconciliées », un manuel d'échecs consacré à plusieurs problèmes spéciaux de fin de partie, manuel dont Marcel Duchamp conçut la présentation et la couverture[3]. Halberstadt est aussi l'auteur des « Curiosités tactiques des finales » (1954).

Comme André Chéron, Halberstadt préférait les études analytiques et travailla rarement dans le style romantique. Il a été rédacteur de la rubrique des études dans le magazine Thèmes-64. En 1954 il publia à Paris un recueil de ses études.

Vitali Halberstadt
Magyar Sakkvilág 1938, 3e prix
Chess zhor 26.png
Chess zver 26.png
Case blanche a8 vide Case noire b8 vide Case blanche c8 vide Case noire d8 vide Case blanche e8 vide Case noire f8 vide Fou blanc sur case blanche g8 Case noire h8 vide
Case noire a7 vide Case blanche b7 vide Case noire c7 vide Case blanche d7 vide Roi blanc sur case noire e7 Case blanche f7 vide Roi noir sur case noire g7 Case blanche h7 vide
Case blanche a6 vide Case noire b6 vide Case blanche c6 vide Case noire d6 vide Case blanche e6 vide Case noire f6 vide Case blanche g6 vide Case noire h6 vide
Case noire a5 vide Case blanche b5 vide Case noire c5 vide Case blanche d5 vide Case noire e5 vide Pion blanc sur case blanche f5 Case noire g5 vide Case blanche h5 vide
Case blanche a4 vide Case noire b4 vide Case blanche c4 vide Case noire d4 vide Case blanche e4 vide Case noire f4 vide Case blanche g4 vide Case noire h4 vide
Case noire a3 vide Case blanche b3 vide Case noire c3 vide Case blanche d3 vide Case noire e3 vide Case blanche f3 vide Case noire g3 vide Case blanche h3 vide
Case blanche a2 vide Case noire b2 vide Case blanche c2 vide Case noire d2 vide Cavalier noir sur case blanche e2 Case noire f2 vide Case blanche g2 vide Cavalier noir sur case noire h2
Case noire a1 vide Case blanche b1 vide Case noire c1 vide Case blanche d1 vide Case noire e1 vide Case blanche f1 vide Case noire g1 vide Case blanche h1 vide
Chess zver 26.png
Chess zhor 26.png
Les blancs jouent et gagnent




Solution:

1.f5-f6+ Rg7-h8!
2.Fg8-d5! Ce2-d4
3.Fd5-e4 Ch2-g4
4.f6-f7 Ch4-f5+!
5.Fe4xf5 Cg4-h6
6.f7-f8T+! et gagnent
ou
2. ... Ce2-f4
3.Fd5-e4 Ch2-g4
4.f6-f7 Cf4-g6+!
5.Fe4xg6 Cg4-h6
6.f7-f8C!! et gagnent
6.f8D+? et Fg8+ mènent chacun au pat. Les variantes 6.f8T+? 6...Rg7 7.Fc2 Cg8+ 8.Re8 Cf6+ échouent et donnent échec perpétuel.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]