Vital du Four

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vital du Four
Image illustrative de l'article Vital du Four
Biographie
Naissance 1260
Bazas
Décès 1327
Avignon
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
13 décembre 1312 par le
pape Clément V
Titre cardinalice cardinal-prêtre au titre des saints Sylvestre et Martin au Mont
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales évêque d'Albano

Vital du Four[1] (Bazas, 1260-Avignon, 1327), cardinal au titre des saints Sylvestre et Martin au Mont, était un théologien franciscain et un philosophe scolastique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vital du Four

Vital du Four étudia d'abord la médecine à Montpellier en 1295, puis fut prieur d'Éauze et de Saint-Mont. Il rédigea, au cours de cette période, un ouvrage de médecine sur l'eau-de-vie d'Armagnac[2].

Il en énuméra les quarante « vertus et efficacités » lorsqu'elle était prise « médicalement et sobrement ». Il avait noté que cette aygue ardente conservait les viandes, extrayait les vertus des plantes, guérissait les maux et les blessures, aiguisait l'esprit, rendait l'homme joyeux, conservait la jeunesse et retardait la sénilité[2].

Il est devenu cardinal en 1312 et évêque d'Albano en 1321[3].

Dans la polémique sur la pauvreté évangélique, il était pour une pauvreté modérée du Christ et des apôtres : ceux-ci possédaient en commun sans posséder en propre[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vitalis de Furno, Joannes Vitalis, Vital du Fourca.
  2. a et b Histoire de l'Armagnac
  3. Register of the Grey Friars of London - De Ordine Sancti Francisci | British History Online
  4. Marsile de Padoue, Le Défenseur de la paix, traduction, introduction et notes par Jeannine Quillet, Paris, Vrin (L'Église et l'État au Moyen Âge XII), 1968, note 25 p. 289

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]