Vital Moreira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moreira.
Vital Moreira
Vital Moreira en 2014
Vital Moreira en 2014
Fonctions
Président de la Commission du commerce international
Député européen
Législature VIIe
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Anadia
Nationalité Drapeau du Portugal Portugal
Parti politique PS

Vital Moreira (né le 8 novembre 1944 à Anadia, au Portugal) est un homme politique membre du Parti socialiste portugais et député européen.

Carrière juridique[modifier | modifier le code]

Vital Moreira obtient une Maîtrise de droit puis un Doctorat sciences juridico-politiques à l'Université de Coïmbre, où il enseigne ensuite en tant que professeur associé. Il est juge à la Cour constitutionnelle portugaise entre 1983 et 1989[1].

Parcours en politique portugaise[modifier | modifier le code]

Vital Moreira est député à l'Assemblée constituante[1] (1975-1976) qui instaure la IIIe République après la Révolution des Œillets qui met fin à la dictature de Salazar. Il est ensuite élu à plusieurs reprises député à l'Assemblée de la République, de 1976 à 1982[1] et de 1996 à 1997[1].

Il est élu eurodéputé lors des élections européennes de 2009.

Parcours en tant que député européen[modifier | modifier le code]

Il siège au sein du Groupe de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen, dont fait partie le Parti socialiste européen. Il est d’ailleurs lui-même membre de ce parti, qui fédère les partis socialistes nationaux en un parti politique européen.

Lors de la septième mandature, de 2009 à 2014, il préside la Commission du commerce international[1] et à ce titre, il est membre de la Conférence des présidents des commissions. Vital Moreira est également membre de la délégation pour les relations avec le Parlement panafricain et de la délégation à l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE. Il est enfin suppléant à la Commission des affaires constitutionnelles[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Voir sa fiche sur le site du Parlement européen

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]