Virus du Sarcome de Rous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Virus du Sarcome de Rous est un rétrovirus qui cause des sarcomes chez le poulets. C'est le premier oncovirus découvert en 1911, par le chercheur américain Peyton Rous qui reçut le Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1966.

En 1953, au Caltech, Harry Rubin réussit à cultiver in vitro le virus du sarcome de Rous[1].

Impact sur la recherche médicale[modifier | modifier le code]

À partir de 1966, le virus de Rous devient un outil de recherche pour de nombreux laboratoires. C’est à partir de ce virus, suite aux travaux de Temin et Baltimore (Nature du 27 juin 1970), qu'est découverte la transcriptase inverse[2], et qui leur valut le Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1975.

C'est la détection de la transcriptase inverse dans des cultures de cellules infectées qui a permis la découverte du VIH en 1983 par Jean-claude Chermann et Françoise Barré-Sinoussi (Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2008).

Dans les années 1980, le gène src de ce virus a permis de comprendre le fonctionnement des oncogènes et de découvrir ces gènes src chez les humains (Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1989).

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/04/59/36/PDF/tel-00004194.pdf
  2. http://www.microbes-edu.org/ouvrage/pdf/CHAP7-histomicrobe.pdf