Virus de la méningo-encéphalite à tiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Virus de la
méningo-encéphalite
à tiques

Description de l'image  Defaut 2.svg.
Classification
Type Virus
Groupe Groupe IV
Famille Flaviviridae
Genre Flavivirus

Espèce

Virus de la méningo-encéphalite à tiques
ICTV

 

Le Virus de la méningo-encéphalite à tiques, VMET (en anglais : Tick Borne Encephalitis Virus, TBEV) est un virus appartenant à la famille des Flaviviridae et au genre des Flavivirus, principalement responsable de l'encéphalite à tiques. Dans la même famille on trouve également le virus de la fièvre hémorragique d'Omsk, celui de la fièvre de Kyasanur, le virus Alkhurma, le virus louping ill (responsable de l’encéphalite virale ovine[1]) et le virus de Langat.

Le VMET possède trois sous-types :

(a) Le sous-type d'Europe occidentale (anciennement virus de l'encéphalite d’Europe centrale. Principal tique vecteur : Ixodes ricinus) [2].

(b) Le sous-type sibérien (anciennement virus de l’ouest de la Sibérie. Tique vecteur principal : Ixodes persulcatus).

(c) Le sous-type d’extrême Orient (anciennement virus de l'encéphalite russe verno-estivale, ou ERVE. Tique vecteur principal : Ixodes persulcatus) [3].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Il s’agit d’un virus enveloppé à ARN simple brin non-segmenté de sens positif et de symétrie icosahédrique.

Il est sphérique, son diamètre est de 50 nm, soit 1/20e de micron, il est constitué d'une enveloppe qui protège un virion d'ARN associé à une protéine structurale « C ». L'enveloppe externe est porteuse de deux protéines, « M » et « E », la seconde étant impliquée dans l'immunogénicité et l'identification du virus.

L'ARN, séquencé depuis 1989, est traduit et dupliqué sur les membranes extracellulaires du réticulum endoplasmique et de l'appareil de Golgi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Louping ill » [PDF], Center for Food Security and Public Health, College of Veterinary Medicine, Iowa State University,‎ 5 août 2005
  2. Lindgren E, Tälleklint L, Polfeldt T, « Impact of climatic change on the northern latitude limit and population density of the disease-transmitting European tick Ixodes ricinus », Environ. Health Perspect., vol. 108, no 2,‎ 2000, p. 119–23 (PMID 10656851, DOI 10.2307/3454509)
  3. (en) Jesse L. Goodman, David T. Dennis et Daniel E. Sonenshine, Tick-Borne Diseases of Humans, Washington, DC, ASM Press,‎ 2005 (ISBN 978-1-55581-238-6, LCCN 2004022598), « Tick-Borne Encephalitis », p. 151

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le virus de l’encéphalite à tiques par Laurent Roux et Laurent Kaiser de la faculté de médecine de l'université de Genève