Virus Guanarito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le virus Guanarito est un virus de la famille des Arenavirus qui se transmet par l'urine et la salive et provoque malaise, fièvre, convulsions, faiblesse musculaire, vomissements, diarrhée, toux, douleurs abdominales et hémorragie.

Ce virus, qui incube pendant une à deux semaines est mortel[1] dans 23,1 % des cas[2]. Il se transmet peu[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) R Salas, N de Manzione, R B Tesh, R Rico-Hesse, R E Shope, A Betancourt, O Godoy, R Bruzual, M E Pacheco, B Ramos, « Venezuelan haemorrhagic fever », Lancet, vol. 338, no 8774,‎ 26 octobre 1991, p. 1033-1036 (ISSN 0140-6736, lien PubMed?)
  2. (en) Charles F. Fulhorst, Maria N.B. Cajimat, Mary Louise Milazzo, Hector Paredes, Nuris M. C. de Manzione, Rosa A. Salas, Pierre E. Rollin, Thomas G. Ksiazek, « Genetic diversity between and within the arenavirus species indigenous to western Venezuela », Virology, vol. 378, no 2,‎ 1er septembre 2008, p. 205-213 (ISSN 0042-6822, liens PubMed? et DOI?, lire en ligne)
  3. http://www.huffingtonpost.fr/2013/03/26/fiole-contenant-virus-mortel-guanarito-disparait-laboratoire-americain-sante-etats-unis_n_2955347.html

Liens externes[modifier | modifier le code]