Virginie Ancelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ancelot.

Virginie Ancelot

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Coll. privée personnelle

Activités Écrivain, dramaturge, mémorialiste, peintre
Naissance 15 mars 1792
Dijon
Décès 20 mars 1875
Paris
Langue d'écriture Français

Marguerite-Louise Virginie Ancelot, née Chardon à Dijon le 15 mars 1792 et morte à Paris le 20 mars 1875, est une romancière, auteur dramatique, mémorialiste et peintre française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayant commencé sa carrière en tant que peintre, Virginie Ancelot expose l’une de ses œuvres au Salon de 1827. Entrée en littérature, elle écrit une vingtaine de pièces pour la scène parisienne, ainsi qu'une quinzaine de romans et deux ouvrages sur les salons de peinture.

Le salon de l’hôtel de La Rochefoucauld, où elle a accueilli, de 1824 à sa mort, Pierre-Édouard Lémontey, Lacretelle, Alphonse Daudet, Baour-Lormian, Victor Hugo, Sophie Gay et sa fille Delphine de Girardin, Henri de Rochefort-Luçay, Mélanie Waldor, la comédienne Rachel, Jacques Babinet, Juliette Récamier, Anaïs Ségalas, François Guizot, Saint-Simon; Alfred de Musset, Stendhal, Chateaubriand, Alphonse de Lamartine, Alfred de Vigny, Prosper Mérimée, Eugène Delacroix, et qui était presque un passage obligé pour l’Académie française, dont fut son mari Jacques-François Ancelot en 1841, a été l'un des derniers grands salons littéraires de Paris.

Sa fille Louise Ancelot (1825-1887) épouse en 1844 Charles Lachaud (1817-1882), célèbre avocat bonapartiste qui défendra notamment Marie Lafarge. De cette dernière union, sont issus, leur petit-fils Marc Sangnier, journaliste, parlementaire et fondateur du Sillon, et leur arrière-petit-fils Jean Sangnier (1912-2011), patron de presse et Résistant.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Théâtre
  • Marie, ou Trois Époques, comédie en 3 actes, en prose, Paris, Théâtre-Français, 11 octobre 1836
  • Le Château de ma nièce, comédie en 1 acte, en prose, Paris, Théâtre-Français, 8 août 1837 Texte en ligne
  • Isabelle, ou Deux Jours d'expérience, comédie en 3 actes et en prose, Paris, Théâtre-Français, 14 mars 1838
  • Juana, ou le Projet de vengeance, comédie en 2 actes, mêlée de chant, Paris, Théâtre du Vaudeville, 4 juillet 1838
  • Clémence, ou la Fille de l'avocat, comédie en 2 actes, mêlée de chant, Paris, Gymnase-Dramatique, 26 novembre 1839
  • Les Honneurs et les Mœurs, ou le Même Homme, comédie en 2 actes, mêlée de chant, Paris, Gymnase-Dramatique, 7 mai 1840
  • Marguerite, comédie en 3 actes, mêlée de couplets, Paris, Théâtre du Vaudeville, 3 octobre 1840
  • Le Père Marcel, comédie mêlée de chant, en 2 actes, Paris, Théâtre des Variétés, 19 janvier 1841
  • Hermance, ou Un an trop tard, comédie en 3 actes, mêlée de chant, Paris, Théâtre du Vaudeville, 15 avril 1843
  • Loïsa, comédie en 2 actes, mêlée de chant, Paris, Théâtre du Vaudeville, 17 juin 1843
  • Les Deux Impératrices, ou Une petite guerre, comédie en 3 actes, en prose, Paris, Théâtre de l'Odéon, 4 novembre 1842
  • L'Hôtel de Rambouillet, comédie en 3 actes, mêlée de chant, Paris, Théâtre du Vaudeville, 19 novembre 1842
  • Une Femme à la mode, comédie en 1 acte, Paris, Théâtre du Vaudeville, 12 janvier 1843
  • Madame Roland, drame historique en 3 actes, mêlé de chant, Paris, Théâtre du Vaudeville, 28 octobre 1843 Texte en ligne
  • Pierre le millionnaire, comédie en 3 actes, mêlée de chant, Paris, Théâtre du Vaudeville, 2 mars 1844
  • Follette, comédie-vaudeville en un acte, Paris, Théâtre du Vaudeville, 8 octobre 1844
  • Un Jour de liberté, comédie en 3 actes, mêlée de chant, Paris, Théâtre du Vaudeville, 25 novembre 1844
  • Une Année à Paris, comédie en 3 actes, en prose, Paris, Second Théâtre-Français, 21 janvier 1847
  • Les Femmes de Paris, ou l'Homme de loisir, drame en 5 actes, en prose, précédé de Un duel sans témoins, prologue, Paris, Théâtre de la Gaîté, 5 octobre 1848
Pièces réunies
  • Théâtre de Mme Ancelot, 1841
  • Théâtre complet de Madame Ancelot, 4 vol., 1858 Texte en ligne 1 2 3-4
Romans
  • Gabrielle, 1840 Texte en ligne
  • Émerance, 2 vol., 1842
  • Médérine, 2 vol., 1843 Texte en ligne 1 2
  • La Nièce du banquier, 1853
  • Renée de Varville, 2 vol., 1853
  • Georgine, 1855
  • Une famille parisienne au XIXe siècle, 1857
  • Une route sans issue, 2 vol., 1857
  • La Fille d'une joueuse, 1858
  • Un nœud de ruban, 2 vol., 1858
  • Un drame de nos jours, 2 vol., 1860
  • Une faute irréparable, 2 vol., 1860
  • Le Baron de Frèsmoutiers, 2 vol., 1861
  • Les Deux Sœurs, 2e série de Georgine, 1866
  • Les Jeunes Filles pauvres, s. d.
Salons

Iconographie[modifier | modifier le code]

Alphonse Daudet, dans Quarante ans de Paris évoque Madame Ancelot et son salon, mais aussi son portrait peint par le baron Gérard, p. 60.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Édouard Noël et Edmond Stoulig, Les Annales du Théâtre et de la Musique, Paris, P. Ollendorff, 1918
  • Henri Martineau, Stendhal et le salon de Madame Ancelot, Paris, Le Divan, 1932
  • Sophie Marchal, Virginie Ancelot, femme de lettres au XIXe siècle, Lille, A.N.R.T, Université de Lille III, 1998