Virgin Suicides (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Virgin Suicides.
Virgin Suicides
Auteur Jeffrey Eugenides
Genre Roman
Version originale
Titre original The Virgin Suicides
Éditeur original Farrar, Straus and Giroux
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de parution originale 1993
Version française
Éditeur Plon, puis J'ai lu
Date de parution 1995, puis 2000

Virgin Suicides est le premier roman de l'auteur américain Jeffrey Eugenides, publié en 1993. Le roman est paru pour la première fois en français en 1995 sous le titre Les Vierges suicidées. Après le succès de l'adaptation cinématographique de Sofia Coppola, une nouvelle édition française est parue en 2000 sous le titre Virgin suicides.

L'histoire[modifier | modifier le code]

Le roman raconte l'histoire des sœurs Lisbon, issues d'une famille puritaine de Grosse Pointe, une banlieue aisée de Détroit, dans les années 1970. Ronnie, professeur de mathématiques, et sa femme ont cinq filles : Cecilia (13 ans), Lux (14 ans), Bonnie (15 ans), Mary (16 ans) et Therese (17 ans). La vie de ce foyer apparemment sans histoire est bouleversée lorsque Cecilia attente à sa vie en se coupant les veines, puis quelques semaines plus tard se suicide en se jetant de la fenêtre de sa chambre.

Tentant de reprendre en main la situation, la mère déscolarise ses filles pour les couper de l'influence d'un monde néfaste. Le roman raconte les tentatives des jeunes voisins des sœurs Lisbon pour entrer en communication avec elles, et surtout pour comprendre, des années plus tard, le mystère de ces êtres à peine connus.

Lien externe[modifier | modifier le code]