Virgil Hill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Virgil Hill
Fiche d’identité
Nom complet Virgil Eugene Hill
Surnom Quicksilver
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 18 janvier 1964
Lieu de naissance Clinton, Missouri
Taille 1,84 m (6 0)
Catégorie Poids moyens à lourds-légers
Palmarès
  Professionnel
Combats 57
Victoires 50
Victoires par KO 23
Défaites 7
Titres professionnels Champion du monde poids mi-lourds WBA (1987-1991, 1992-1997) et IBF (1996-1997)

Champion du monde poids lourds-légers WBA (2000-2002)
Titres amateurs Médaillé d'argent aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984 (poids moyens)

Vainqueur des Golden Gloves en 1984 (poids moyens)
Dernière mise à jour : 8 février 2014

Virgil Hill est un boxeur américain né le 18 janvier 1964 à Clinton, Missouri.

Carrière[modifier | modifier le code]

Médaillé d'argent aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984 dans la catégorie poids moyens et vainqueur des Golden Gloves[1], il passe professionnel la même année et devient champion du monde des mi-lourds WBA le 5 septembre 1987 en battant par arrêt de l'arbitre au 4e round Leslie Stewart.

Hill conserve 10 fois sa ceinture avant de perdre aux points face à Thomas Hearns le 3 juin 1991. Il remporte à nouveau cette ceinture le 29 septembre 1992 aux dépens de Frank Tate puis unifie les titres WBA & IBF en battant l'Allemand Henry Maske le 23 novembre 1996. Il échoue en revanche dans sa tentative de récupérer la ceinture WBO en s'inclinant aux points contre Dariusz Michalczewski[2].

Après une nouvelle défaite contre Roy Jones Jr. l'année suivante[3], cette fois par KO, il décide de boxer en lourds-légers et s'empare du titre WBA le 9 décembre 2000 contre le français Fabrice Tiozzo avant que son compatriote Jean-Marc Mormeck ne le venge le 23 février 2002.

Distinction[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]