Virgil Fox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Virgil Keel Fox, né à Princeton (Illinois) le et mort à Palm Beach (Floride) le , est un organiste concertiste américain, connu notamment pour ses tournées Heavy Organ, son style d'interpétation flamboyant et son sens du spectacle[réf. nécessaire].

Naissance et études[modifier | modifier le code]

Fils de Miles et Birdie Fox, Virgil fait preuve d'aptitudes musicales exceptionnelles dès le plus jeune âge. Il est organiste liturgique dès l'âge de dix ans et fait ses débuts en concert à l'âge de quatorze ans.

De 1926 à 1930, il étudie l'orgue à Chicago avec Wilhelm Middelschulte. Ses autres professeurs sont Hugh Price, Louis Robert; il se perfectionne à Paris avec Marcel Dupré.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1936, Fox est organiste à l'église presbytérienne du Brown Memorial à Baltimore. Durant la Seconde Guerre mondiale, il s'engage dans l'Armée de l'Air mais parvient donner un certain nombre de récitals. Il est libéré de ses obligations militaires avec le grade de sergent en 1946. De 1946 à 1965, il est titulaire à l'église de Riverside de New York et participe largement à l'agrandissement de l'instrument. Devant le succès rencontré par ses interprétations, il décide en 1965 de se consacrer à plein temps aux concerts.

Dans un style très particulier (tempos rapides, registrations inhabituelles, jouant de mémoire, portant des costumes flamboyants, s'adressant aux auditeurs, etc.), il effectue ses tournées intitulées Heavy Organ à travers les États-Unis, utilisant un orgue électronique pour pouvoir jouer dans tous types d'endroits : auditorium, salles de spectacles ou de concert, etc. Il se fait un champion de la musique de Johann Sebastian Bach.

Il est également apparu dans de nombreuses émissions télévisées durant les années 1960 et 70 (Ed Sullivan Show, Camera Three...) qui ont contribué à populariser l'orgue de concert auprès du public.

En 1962, avec Catharine Crozier et E. Power Biggs, il participe à l’inauguration de l’orgue (aujourd’hui disparu) du Philharmonic Hall de New York.

Son dernier enregistrement, réalisé à l'église de Riverside (New York), date de 1979.

Il meurt d'un cancer de la prostate en 1980.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Virgil Fox Legacy Site consacré à Virgil Fox. En anglais.
  • YouTube 48 vidéos démontrant les nombreuses facettes de l'art de Virgil Fox.