Vipère de la mort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Acanthophis antarcticus

Description de cette image, également commentée ci-après

Vipère de la mort

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Elapidae
Genre Acanthophis

Nom binominal

Acanthophis antarcticus
(Shaw, 1794)

Synonymes

  • Boa antarctica Shaw, 1794
  • Acanthophis cerastinus Daudin, 1803
  • Acanthophis brownii Leach, 1814
  • Ophryas acanthophis Merrem, 1820
  • Vipera acanthophis Schlegel, 1837
  • Vipera sorda Salvado, 1851
  • Acanthophis schistos Wells & Wellington, 1985
  • Acanthophis antarcticus cliffrosswellingtoni Hoser, 2002

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Acanthophis antarcticus, la Vipère de la mort, est une espèce de serpents de la famille des Elapidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution en Australie
Nouvelle-Guinée non représentée

Cette espèce se rencontre en Australie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée[1] :

Description[modifier | modifier le code]

tête
Planche zoologique

Bien que qualifié de vipère ce serpent n'en est pas une. Il appartient à la famille des Elapidae, qui inclut les cobras, mambas, kraits, najas, serpents de mer et serpents corail.

Il est considéré comme l’un des reptiles les plus venimeux au monde. C'est probablement sa ressemblance partielle avec certaines vipères, et son fort venin, qui sont à l'origine de leur nom.

Ce serpent reste caché sous des feuillages en décomposition pendant la journée et au crépuscule, elle sort pour chasser des lézards, des rongeurs et des oiseaux.

C'est un serpent vivipare.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (22 janvier 2014)[2] :

  • Acanthophis antarcticus antarcticus (Shaw, 1794)
  • Acanthophis antarcticus schistos Wells & Wellington, 1985

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Deux sous-espèces ont été élevées au rang d'espèce :

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Shaw, 1794 : The Zoology of New Holland. London, p. 1-33.
  • Wells & Wellington, 1985 : A classification of the Amphibia and Reptilia of Australia. Australian Journal of Herpetology, Supplemental Series, vol. 1, p. 1-61 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]