Violin Phase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Violin Phase
Image décrite ci-après
Violin Phase pour quatre violons

Genre Musique contemporaine
Musique de phase
Musique Steve Reich
Durée approximative 15-18 minutes
Dates de composition
Création
The New School, New York

Violin Phase est une des premières œuvres du compositeur américain Steve Reich écrite en octobre 1967[1] dans le style de la musique de phase pour quatre violons ou un violon et bande magnétique.

Historique[modifier | modifier le code]

Composé en , Violin Phase fait suite à Piano Phase qui fut sa première composition répétitive pour instrument utilisant le phasage/déphasage. Steve Reich considère que Violin Phase est « une expansion et un raffinement de Piano Phase [2]. Toutefois Violin Phase représente une évolution par rapport à la pièce fondatrice de la série puisqu'elle rend plus perceptible pour l'auditeur les « motifs résultants » générés par le principe de phasing des quatre voix, bien que non écrits sur la partition[3]. La pièce est composée pour un violon solo et trois violons enregistrés sur bande magnétique mais doit être préférablement jouée par quatre violons en direct afin de renforcer la densité de la texture et du contrepoint[2]. Violin Phase fut adapté en 2000 pour une guitare électrique, pour Electric Guitar Phase, qui est cependant transposé en ré mineur.

En 1982, la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker crée le deuxième mouvement de Fase sur Violin Phase en dansant le seul solo de l'œuvre où elle posera les bases de son langage chorégraphique notamment avec l'utilisation de la spirale. L'ensemble Fase constituant depuis une pièce majeure de la danse contemporaine.

Structure[modifier | modifier le code]

Violin Phase est écrit dans la tonalité de fa# mineur. L'œuvre commence par la répétition d'un court thème au violon, à laquelle s'ajoute le même motif décalé d'une note en avant, joué soit par un second puis un troisième violon, soit par une bande magnétique pré-enregistrée. Reich développe et enrichi ses compositions en produisant de nouvelles chimères sonores, « sous-produits psycho-acoustiques de la répétition », dépendants de l'attention de l'auditeur[3] et issues de son principe de phasage/déphasage appliqué à quatre voix. Le principe de ces « motifs résultants » déjà abordé dans Come Out et Piano Phase est avec cette composition clarifié et complètement exploité et maitrisé par Steve Reich[2]. La perception de ces motifs résultants est cependant différente d'un auditeur à l'autre selon son attention sur une ligne mélodique dédiée ou sa focalisation acoustique sur un plan sonore donné à la manière des perceptions visuelles des jeux d'illusions optiques[4].

L'exécution de l'œuvre dure environ 15 minutes.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. D'après le livret du disque Music for a Large Ensemble/Violin Phase/Octet, par Steve Reich and Musicians, ECM New Series, 1980.
  2. a, b et c Potter (2000), p.189
  3. a et b Le Langage de Steve Reich : l'exemple de « Music for 18 Musicians (1976) », Jérôme Bodon-Clair, éditions L'Harmattan, 2008, p.21, (ISBN 978-2-296-05754-8).
  4. Potter (2000), p.190