Violetta Villas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Violetta Villas

alt=Description de l'image Violetta Villas-Garderoba.jpg.
Informations générales
Naissance 10 juin 1938
Drapeau de la Belgique Liège, Belgique
Décès 5 décembre 2011
Lewin Kłodzki
Années actives 1959 -

Violetta Villas, de son vrai nom Czesława Maria Cieślak (née le 10 juin 1938 à Liège, Belgique, morte le 5 décembre 2011), est une chanteuse, actrice, auteur et compositrice polonaise. Sa voix de soprano couvre cinq octaves.

Elle est connue pour son extravagance et ses nombreux succès dans la chanson. C'est aussi une personne très controversée.

Les débuts[modifier | modifier le code]

En 1948 elle retourne en Pologne avec ses parents, qui s'installent à Lewin Kłodzki (pl), où elle commence à apprendre la musique. Elle continue son éducation artistique à Szczecin et à Wrocław. En 1959 elle commence à étudier le chant lyrique à Varsovie avec Eugenia Falkowska. Son timbre et ses quatre octaves la prédestinent à une carrière de chanteuse classique, mais elle décide de se lancer dans la musique plus contemporaine, en se produisant sur scène à travers toute la Pologne. Très vite, son premier succès est diffusé sur les ondes de Polskie Radio, son premier album suivra. Elle reçoit son premier prix au festival de Sopot en 1961.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Au début des années 1960 Violetta Villas est en tournée dans différents pays d'Europe. En 1965 elle reçoit le Grand Prix International d'Interprétation au 3e festival International des Variétés et Music Hall de Rennes. Puis elle est en tournée en URSS, Tchécoslovaquie, Bulgarie et en Roumanie.

En 1966, à Paris, elle est remarquée par Frederic Apcar (pl) qui lui propose d'aller à Las Vegas. Il était prévu qu'elle chante sur scène dans la revue Casino de Paris au casino Dunes aux côtés de Line Renaud, mais elle est éclipsée par la personnalité de Line Renaud après quelques semaines. Elle chante avec Frank Sinatra, Paul Anka, et Charles Aznavour et reçoit une ovation au Carnegie Hall à New York.

Elle apparaît dans deux films, et aurait été en discussion avec les studios Paramount Pictures pour un contrat de huit ans, mais n'a jamais signé.

Carrière[modifier | modifier le code]

Violetta Villas, Poznań 2006

Plus tard, dans les années 1970, Violetta Villas retourne en Pologne, au chevet de sa mère mourante. Les autorités du régime communiste confisquent son passeport, et elle se voit obligée de rester en Pologne, pour un peu plus de dix ans. Elle n'est cependant pas bannie des médias, et poursuit sa carrière nationale, non sans un certain sentiment d'isolement.

En 1985, elle revient sur le devant de la scène, à la faveur de l'assouplissement du régime. Le public est au rendez-vous, et elle multiplie les concerts. Son passeport lui est rendu, et avec celui-ci, la possibilité pour elle de reprendre sa carrière internationale.

Elle part en tournée aux États-Unis et en Australie. À Las Vegas elle épouse Ted Kowalczyk, un de ses admirateurs et millionnaire d'origine polonaise. Il lui offre un théâtre à l'occasion du mariage, un bâtiment spécialement conçu et construit pour elle.

Le mariage prend fin au bout d'un an, et elle retourne en Pologne, où elle devient une icône télévisuelle aux côtés d'Irena Santor, Jerzy Połomski et Mieczysław Fogg.

Isolement et controverse[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, elle commence à s'isoler du public, et dilapide sa fortune. Elle se consacre aux œuvres de charité, et à la cause animale.

Elle vivait dans une grande propriété à Lewin Kłodzki avec une centaine d'animaux qu'elle a recueillis. Malgré son succès passé, et ses millions de disques vendus, elle vivait dans le dénuement, sans toucher les pensions ou les droits d'auteur qui lui seraient dus, pour cause de mauvaise gestion de ses finances par le passé. Elle vivait de la bienveillance d'amis proches et de voisins. Quelques artistes polonais comme Michał Wiśniewski et Edyta Górniak ont essayé d'organiser des concerts de charité dans le but de lever des fonds pour son abri d'animaux abandonnés, mais sans réel succès.

Les autorités avaient ordonné que les animaux lui soient retirés, en raison de son incapacité financière à s'en occuper, et des conditions d'hygiène douteuses dans lesquelles ils vivaient. Elle restait donc « seule » avec 60 chiens.

À la fin de sa vie, Violetta Villas donnait quelques concerts occasionnels dans des petites villes provinciales, comme Kłodzko.

Discographie[modifier | modifier le code]

LP albums[modifier | modifier le code]

Year Title
1962
Rendez-vous with Violetta Villas
1966
Violetta Villas
1967
Violetta Villas
1967
For you my darling
1968
About Love...
1977
There is no love without jealousy
1980
Old hits
1986
Violetta Villas
1987
The greatest hits

CD albums[modifier | modifier le code]

Year Title
1992
For you beloved
1992
The most beautiful christmas carols
1994
Dolly
1995
VV - gold hits, part 1
1995
VV - gold hits, part 2
1996
Golden hits
1997
Jestem taka a nie inna
1997
Christmas carols
1998
Dolly
1999
Platinum collection
1999
V. Villas sings the most beautiful christmas carols
2000
Kiss of fire
2000
Golden hits
2001
When Jesus Christ was born...
2001
Violetta Villas
2001
For you my darling
2001
There is no love without jealousy
2003
Valentine hits
2003
To you, mother
2004
Christmas carol of hearts
2006
I am what I am
2007
To comfort the heart and warmth the soul
2009
From archive of the Polish Radio, vol. 11
2009
When Jesus Christ was born... - reedition

MC[modifier | modifier le code]

Year Title
1969
Las Vegas
1977
There is no love without jealousy
1987
The greatest hits
1992
For you beloved, part 1
1992
For you beloved, part 2
1992
The best of
1992
The best of, part 1
1992
The best of, part 2
1992
The best of, part 3
1994
Doll
1994
I am what I am
1995
Only to you
1996
Golden hits
1997
Christmas carols
1997
Jestem taka a nie inna
1998
Golden hits
1999
Platunim collection
2000
Violetta Villas
2000
Kiss of fire

Singles[modifier | modifier le code]

Rok Tytuł
1961
Ja ci nie wierzę
1961
Taki mróz
1961
Nie zdążyłam
1961
Dla ciebie miły
1961
Marianna ruda
1961
Sekret
1961
Dla ciebie miły
1961
Kiedy Allach szedł
1962
Ożeń się Johny
1962
To mówią marakasy
1962
Duety z Tadeuszem Woźniakowskim
1963
Szesnaście lat
1963
Zorro
1963
Kiedy Allach szedł
1964
Muzyka taneczna
1964
Błękitna tarantella
1964
Opole - stolica polskiej piosenki
1964
Uśmiechem miłość się zaczyna
1965
Jak nie to nie
1965
Nic nikomu nie mów
1965
Józek
1966
Do ciebie mamo
1966
Dla ciebie miły
1966
Nie jestem taka zła
1969
Do ciebie mamo
1986
Mundial'86
1987
Sosna z mego snu
1987
Wszedzie gdzie ty

Cardboard records[modifier | modifier le code]

Year Title
1964
Przyjdzie na to czas
1964
Czterdzieści kasztanów
1965
Mamma
1965
Do ciebie, mamo
1967
W Zakopanem pada deszcz
1970
Znowu ciebie mam
1977
Nie ma miłości bez zazdrości

Compilation albums[modifier | modifier le code]

Title Album
Przyjdzie na to czas Powracające melodyjki
Wszędzie, gdzie ty Przeboje gwiazd
Czterdzieści kasztanów Piosenki J. Gałkowskiego
Wszędzie, gdzie ty Przeboje'78
Sosna z mego snu Niebo z moich stron
Do ciebie mamo Gdzie ten świat młodych lat
Wszędzie, gdzie ty Succurrens
Przyjdzie na to czas Przeboje 40-lecia
Całuj gorąco Andrzej Jastrzębiec-Kozłowski
Ave Maria no morro Stefan Rachoń przypomina
Granada Z melodią i piosenką dookoła świata
Maria la O Z melodią i piosenką dookoła świata
Do ciebie mamo XX-lecie PP Polskie Nagrania
Mazurskie wspomnienia Mimozami jesień się zaczyna
Wszędzie, gdzie ty Andrzej Januszko i jego piosenki
Jesteś mi potrzebny L. Bogdanowicz i jego piosenki
Spójrz prosto w oczy
Przyjdzie na to czas
Tych lat nie odda nikt
Do ciebie mamo Piosenki dla mojej matki
Dla ciebie miły
Szesnaście lat
Przeboje R. Siedleckiego
Dla ciebie miły Z melodią i piosenką dookoła świata
Szesnaście lat Z melodią i piosenką dookoła świata
Szesnaście lat
Zegar z kukułką
Czy lubi pani tańczyc twista
Spójrz prosto w oczy
Daj mi zachować wspomnienia
Przyjdzie na to czas Rytmy młodych
Dla ciebie miły Piosenki lat 50-tych vol. 2
Wachlarz Z archiwum Veritonu
Ali alo Z archiwum Veritonu
Kiedy Allach szedł Z archiwum Veritonu
Dla ciebie miły Konkurs Piosenki Polskiej '61
Czy pani tańczy twista Radiowe piosenki miesiąca
Marianna ruda Kalejdoskop piosenek nr 3
Salomon Czarny Alibaba i inne piosenki
Józek Złote Przeboje vol.5
Dla ciebie miły Naj z Naj
Taki mróz Komu piosenkę
Rudy rydz Złote Przeboje 50-60
Dla ciebie miły Klasyka Polskiej Piosenki cz. 3
Spójrz prosto w oczy Piosenki Wojciecha Piętowskiego
Salomon
Czy pani tańczy twista
T. Woźniakowski - największe przeboje
Kochaj mnie, a będę twoją Tata 2
Do ciebie mamo Piosenki dla mamy
Złota maska
Szczęścia nie szukaj daleko
Wasowski da się lubić
Szesnaście lat Miłość ze szkolnej ławki
Mazurskie wspomnienia Lato, ty i ja
Do ciebie mamo Piosenki dla mojej matki

Sur les autres projets Wikimedia :