Violence Jack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Violence Jack

バイオレンスジャック
(Baiorensu Jakku)
Genre horreur
Manga
Cible
éditoriale
Shōnen
Auteur Go Nagai
Éditeur Drapeau du Japon Kodansha
Chuokoron-Shinsha (Complete Edition)
Shogakukan
ebookjapan
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shōnen Magazine
Sortie initiale 22 juillet 1973 – 29 septembre 1974
Volumes 7
Manga
Cible
éditoriale
Shōnen
Auteur Go Nagai
Éditeur Drapeau du Japon Kodansha
Chuokoron-Shinsha (Complete Edition)
Shogakukan
ebookjapan
Prépublication Drapeau du Japon Monthly Shōnen Magazine
Sortie initiale janvier 1977 – décembre 1978
Volumes 7
Manga
Cible
éditoriale
Seinen
Auteur Go Nagai
Éditeur Drapeau du Japon Nihonbungeisha
Chuokoron-Shinsha (Complete Edition)
Shogakukan
ebookjapan
Drapeau de l'Italie d/visual
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Manga Goraku
Sortie initiale 5 aout 1983 – 23 mars 1990
Volumes 31
OAV japonais : Violence Jack: Harem Bomber
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Studio d’animation Soei Shinsha, Ashi Production
Licence Drapeau de la France Manga Entertainment
Drapeau de la France Fox Pathé Europa
Durée 40 minutes
Sortie

juin 1986

Light novel
Genre Seinen
Auteur Yasutaka Nagai
Illustrateur Go Nagai
Éditeur Drapeau du Japon Kadokawa Shoten
Sortie initiale aout 1986 – avril 1987
Volumes 2
OAV japonais : Violence Jack: Evil Town
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Studio d’animation Soei Shinsha, Japan Home Video, Studio88 (animation), D.A.S.T (animation assistance)
Compositeur
Licence Drapeau de la France Manga Entertainment
Drapeau de la France Fox Pathé Europa
Durée 60 minutes
Sortie

21 décembre 1988

OAV japonais : Violence Jack: Hell's Wind Hen
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Takuya Wada
Studio d’animation Soei Shinsha, Japan Home Video, Studio88 (animation)
Compositeur
Licence Drapeau de la France Manga Entertainment
Drapeau de la France Fox Pathé Europa
Durée 55 minutes
Sortie

9 novembre 1990

Manga : Violence Jack Mao Korin Hen
Cible
éditoriale
Seinen
Auteur Go Nagai
Éditeur Drapeau du Japon Nihonbungeisha
Chuokoron-Shinsha (Complete Edition)
Shogakukan
ebookjapan
Sortie initiale 1 novembre 1993 – 1 novembre 1993
Volumes 1
Light novel : Violence Jack: Ogon Toshi Hen
Auteur Tatsuhiko Dan
Illustrateur Go Nagai
Éditeur Drapeau du Japon Kodansha
Sortie juillet 1995
Manga : Violence Jack Sengoku Majinden
Cible
éditoriale
Seinen
Auteur Go Nagai
Éditeur Drapeau du Japon Shueisha
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Young Jump Special
Sortie initiale 10 décembre 2001 – 10 décembre 2001
Manga : Shin Violence Jack
Cible
éditoriale
Seinen
Auteur Go Nagai
Éditeur Drapeau du Japon Coamix
Prépublication Drapeau du Japon Comic Bunch
Sortie initiale 13 mai 2005 – 11 avril 2008
Volumes 2

Violence Jack (バイオレンス ジャック, Baiorensu Jakku?) est un manga créé par Gō Nagai ( 永井 豪, Nagai Gō ) en 1973. Plusieurs séries et one-shot sont parus jusqu'en 2008. La plupart des histoires ont été reliées en 45 tankōbon, quelques-unes en recueils spéciaux.

Une partie de l'œuvre fut adaptée en trois OAV indépendantes sorties en 1986, 1988 et 1990 au Japon. Elles ont été également éditées aux États-Unis, en Italie, en France, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande. Parmi ces pays, elles subirent des coupes, la deuxième fut même interdite en Australie.

Intrigue[modifier | modifier le code]

En l’an 197X, la civilisation s’effondre à la suite d'une série de catastrophes aux causes inexpliquées. Libérés des lois, les hommes montrent leurs vrais visages. La vie devient rythmée par les viols et les meurtres. Dans ce nouvel enfer, apparaît le Slum King, un géant portant une armure de samouraï et un masque cachant un visage que personne n’a jamais vu. Un jour, l’espoir revient sous les traits d’un monstre, Violence Jack.

Si certaines histoires sont avant tout divertissantes, d'autres s'inscrivent plutôt dans la philosophie ou le fantastique.

Psychologie[modifier | modifier le code]

Jack est un personnage mystérieux dont on ne découvre les origines que dans le dernier volume. Il est peu expressif et parle très rarement. Sa férocité frôle souvent le sadisme vu le plaisir qu'il semble éprouver en massacrant les pilleurs. Il ne semble jamais éprouver de désir sexuel ou amoureux malgré le nombre de femmes qu'il croise. Les OAV furent mal reçues par les fans car elles ne se concentrent que sur l'aspect gore et macabre, laissant ainsi de côté le caractère initial de l'œuvre. Les mangas ne furent traduits qu'en Italie, où la série est populaire, et en anglais dans une édition pirate.

OAV[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Evil Town

6 mois après un cataclysme ayant dévasté la ville de Tokyo, les derniers survivants, regroupés dans trois secteurs, A, B et C, tentent de rejoindre la surface. Les habitants du A découvrent un géant nommé Violence Jack. Ce dernier accepte de les protéger contre une bande de fous sans foi ni loi, demeurant dans le C. Un groupe de femmes, venu du B, demande également à Jack de leur porter secours. Les hommes du A ont abusé de ces dernières et commis les pires atrocités. Elles sont délivrées par Violence Jack qui leur ouvre un passage vers l'extérieur. C'est alors que les occupants des zones A et C décident d'abuser à nouveau d'elles. Jack les en empêchera.

Épisode 2 : Hell's Wind

Un groupe de motards sème la terreur et la désolation sur leur sillage. Une de leurs victimes parvient cependant à survivre et jure de se venger. Ce même groupe attaque un paisible village et enlève la maîtresse d'école. Après une bataille contre leur ancienne proie, beaucoup de motards périssent. Toutefois, certains d'entre eux parviennent quand même à regagner leur quartier général. Violence Jack, laissé pour mort par la bande de malfrats, parvient à rejoindre le quartier général et attaque les motards. Il ne restera aucun survivant.

Épisode 3 : Slum King

Dernier épisode de cette série sanglante où Violence Jack tente de venir en aide aux opprimés. Une bande de pilleurs à la solde de Harlem Bomber capture des jeunes filles pour en faire des esclaves sexuelles. Un des fidèles lieutenants de Harlem reconnaît son ancienne fiancée parmi elles et afin de partir libre tous les deux, il devra tuer Jack. Celui-ci prend d'assaut le repaire des brigands et, lors d'une confrontation avec un sbire du Mandarin, laisse percevoir sa vraie nature...