Vinzenz Lachner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vinzenz Lachner

Naissance
Rain-am-Lech, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (à 81 ans)
Karlsruhe, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur, chef d'orchestre
Famille Ignaz Lachner, Theodor Lachner, Franz Lachner

Vinzenz Lachner est un compositeur et chef d'orchestre allemand, né à Rain-am-Lech le et mort à Karlsruhe le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Vinzenz Lachner est né à Rain-am-Lech dans une famille de musiciens. Son père Anton Lachner était organiste municipal et ses frères Ignaz, Theodor et Franz sont aussi devenus musiciens. Il a commencé ses études avec son père, puis a étudié à Vienne avec ses frères. Il a pris la succession de son frère Ignaz comme organiste de l'église luthérienne, puis celle de son frère Franz comme chef d'orchestre d'abord au Theater am Kärntnertor à Vienne (1834) puis à la cour de Mannheim (1836). En 1842 il dirige à Londres. Il devient chef d'orchestre à l'Opéra de Francfort en 1848. En 1872, il se retire à Karsruhe et enseigne au conservatoire en 1884.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Lachner a composé des symphonies, des ouvertures, des marches, des compositions pour orchestre à vent; une messe en ré mineur, des œuvres chorales; de la musique de scène pour le Turandot de Schiller; un poème symphonique intitulé Lagerleben; un quatuor avec piano, un trio à cordes, deux quatuors à cordes, 42 Variations sur la gamme d'ut majeur pour piano ou quatuor à cordes; Deutsche Tanzweisen pour violoncelle et piano; un ensemble de Ländler pour deux pianos (dédiés à Brahms); et de nombreux lieder dont le cycle Scherz im Ernst und Ernst im Scherz qui a été populaire à son époque.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 2, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-06787-8)