Vinnie Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jones.
Vinnie Jones
VinnieJonesCCJuly07.jpg
Vinnie Jones lors du Comic-Con 2007.
Biographie
Nom Vincent Peter Jones
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Naissance 5 janvier 1965 (49 ans)
Lieu Watford (Royaume-Uni)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 1986 - 1999
Poste Milieu défensif
Parcours junior
Saisons Club
1981-1983 Drapeau : Angleterre Wealdstone FC
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1983-1986 Drapeau : Angleterre Wealdstone FC
1986-1989 Drapeau : Angleterre Wimbledon FC 77 (9)
1989-1990 Drapeau : Angleterre Leeds United 46 (5)
1990-1991 Drapeau : Angleterre Sheffield United 35 (2)
1991-1992 Drapeau : Angleterre Chelsea 42 (4)
1992-1998 Drapeau : Angleterre Wimbledon FC 177 (12)
1998-1999 Drapeau : Angleterre Queens Park Rangers 9 (1)
Total 386 (33)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1994-1997 Drapeau : Pays de Galles Pays de Galles 9 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Vincent Peter « Vinnie » Jones est un ancien footballeur britannique, reconverti en acteur, né le 5 janvier 1965 à Watford (Royaume-Uni).

International gallois, il joue 386 matchs dans le football professionnel, passant par Wimbledon FC, Queens Park Rangers, Leeds United, Sheffield United et Chelsea FC. Il est surtout connu pour ses tacles et ses actes de violence. Il s'impose comme le bad boy le plus médiatique du football anglais des années 1990. Sa carrière est pauvre en titre : elle ne compte que deux lignes de palmarès, dont une majeure : la FA Cup remportée en 1988 avec le Wimbledon FC face au grand Liverpool FC 1-0.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vinnie Jones, de son vrai nom Vincent Peter Jones, quitte le domicile de ses parents à l'âge de 16 ans pour devenir footballeur. Il s'entraîne chez les amateurs du Wealdstone FC où il effectue une montée avant de rejoindre en 1986, le Wimbledon FC, club de son cœur.

En 1988, avec le Wimbledon FC, il réussit à remporter la FA Cup en battant en finale le Liverpool FC un but à zéro.

Son principal fait d'armes sur le gazon reste son fameux marquage « à la culotte » de la star Paul Gascoigne, en 1988. Gascoigne raconte : « Il s'est approché de moi pour me dire : « Je m'appelle Vinnie Jones, je suis un gitan, je gagne beaucoup de fric et je vais t'arracher l'oreille avec les dents puis tout recracher dans l'herbe. Tu es seul mon gros, tout seul avec moi ! » Tout le temps, j'ai senti son souffle derrière moi, comme un dragon. Je ne me suis jamais plaint d'être taclé, mais il s'agissait à chaque fois de pures agressions ! À un moment, il m'a craché au visage en me disant : « Je vais juste tirer le corner mais ne t'inquiète pas, mon gros, je reviens ! ». »[1]

Mais sa véritable éclosion à la une des Tabloïds, Vinnie la doit à la Fédération anglaise, qui sanctionne le footballeur-acteur pour avoir sorti un film documentaire en vidéo, prônant l'apologie du jeu dur en 1992 : Soccer's Hard Men. La vidéo se vend comme des petits pains et l'amende infligée semble dérisoire (30 000 euros) au vu des gains réalisés avec le document, sa carrière d'acteur est désormais lancée.

En 1998, il met quasiment fin à sa carrière à 33 ans en quittant Wimbledon FC en proie à une crise qui fait plonger le club dans les méandres de l'anonymat, sort son autobiographie Confessions d'un Bad Boy, campe le personnage de Big Chris dans Arnaques, Crimes et Botanique (gros succès du cinéma anglais qui fait connaître un jeune réalisateur talentueux : Guy Ritchie) et connaît ses premiers déboires avec la justice. En effet, en plein tournage d'Arnaques, crimes et botanique, il est condamné à cent heures de travaux d'intérêt général à cause d'une violente querelle de voisinage. Cinq ans plus tard, il se bagarre dans un avion de ligne, provoquant la résiliation de son contrat publicitaire avec l'un de ses sponsors (une marque de rhum).

Sa mauvaise réputation, créée sur le gazon, lui taille un costume parfait pour incarner des gros bras dans des séries ou des films (60 secondes chrono, Opération Espadon…). Puis son style s'affine et, au fur et à mesure, il se voit confier des premiers rôles dans des petites productions britanniques (Mean Machine) ou des seconds rôles dans des superproductions hollywoodiennes (X-Men : L'Affrontement final).

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi :

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Vinnie Jones est le recordman du carton jaune le plus rapide de la Première Ligue anglaise. Il s'est fait avertir après 3 secondes de jeu. ( 104 cartons jaunes dont 12 étaient rouges )
  • Il a été expulsé à 12 reprises dans sa carrière (en 2e position derrière Roy Keane).
  • Il est aussi connu pour avoir empoigné les testicules de Paul Gascoigne lors d'un match.
  • Guy Ritchie (cinéaste) dit de lui : « Ce qui se passerait, s'il y avait l'apocalypse, c'est qu'un certain nombre de choses survivraient... dont Vinnie Jones ! »
  • Il a été l'invité spécial du show Capital Carnage de la WWE en 1999, où il se fait exclure d'un carton rouge par l'arbitre après avoir poussé le Big Bossman hors du ring et repart en coulisse sous les rires de Shane et Vince Mcmahon. Il interviendra plus tard dans le match du Big Bossman contre Stone Cold Steve Austin, provoquant la victoire de ce dernier.
  • Invité de l'émission Top Gear, il participa à la séquence Star dans une voiture petit budget. Il fit un score de 1 min 53 s 0 ce qui le classa à la 42e place. L'épisode, saison 2 épisode 1, où figure sa course a été diffusé le 11 mai 2003.
  • Vinnie Jones apparait dans la bande-annonce de la 84e cérémonie des Oscars, prouvant une réputation grandissante en tant qu'acteur.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Vinnie Jones, Completement Foutballeur, www.toutlemondesenfoot.fr, 1er avril 2014.
  2. « Comédiens ayant doublé Vinnie Jones en France » sur RS Doublage, consulté le 9 mars 2014
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées rsdoublage.