Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (homonymie).
Vingt-quatre heures de la vie d'une femme
Publication
Auteur Stefan Zweig
Titre d'origine Vierundzwanzig Stunden aus dem Leben einer Frau
Langue Allemand
Parution 1927
Recueil La Confusion des sentiments
(recueil incluant trois nouvelles)

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme (Vierundzwanzig Stunden aus dem Leben einer Frau) est le titre d'une nouvelle de l'écrivain autrichien Stefan Zweig, publiée pour la première fois en 1927 dans le recueil La Confusion des sentiments (Verwirrung der Gefühle) avec cette nouvelle éponyme et Destruction d’un cœur (Untergang eines Herzens). L'idée du récit d'une femme en une journée a été inspirée à l'auteur par le roman épistolaire de la Princesse de Salm, Vingt quatre heures de la vie d'une femme sensible.

Résumé[modifier | modifier le code]

Au début du siècle, une petite pension sur la Riviera. Grand émoi chez les clients de l'établissement : l'épouse d'un des pensionnaires, Mme Henriette, est partie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée. Seul le narrateur prend la défense de cette créature sans moralité. Et il ne trouvera comme alliée qu'une vieille dame anglaise sèche et distinguée. C'est elle qui, au cours d'une longue conversation, lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez elle.

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Éditions imprimés[modifier | modifier le code]

  • Traduction d'Olivier Bournac et Alzir Hella, Paris/Neuchâtel, V. Attinger, 1927
  • Traduction d'Olivier Bournac et Alzir Hella, édition (fr+de) Bilingue : Paris, LGF - Livre de Poche ; Collection : Bilingue ; avec la contribution de Brigitte Vergne-Cain, Préface de Gérard Rudent, 1er octobre 1993 ; 223 pages (ISBN 2253064262)
  • Traduction de Brigitte Vergne-Cain et Gérard Rudent, Paris, Stock ; tr. révisée (1980) ; collection : La cosmopolite ; 30 novembre 2002 ; 139 pages (ISBN 2234052351)
  • Traduction d'Olivier Bournac et Alzir Hella ; Le Livre de Poche , tr. révisée (1980) par Brigitte Vergne-Cain ; 1er mars 2003 ; 128 pages (ISBN 2253060224)
  • Traduction d'Anaïs Ngo, Les éditions de l'Ebook malin :, édition enrichie ; Collection : La Caverne des introuvables ; 11 juin 2013 (ISBN 9782367882253)
  • Traduction d'Aline Weill, préface de Yannick Ripa, Payot, Petite Bibliothèque Payot, 2013 (ISBN 9782228908351)
  • Traduction supervisée par Pierre Deshusses, dans La Confusion des sentiments et autres récits, Paris, Éditions Robert Laffont, coll. Bouquins, 2013 (ISBN 978-2-221-11662-3)
  • Traduction d'Olivier Le Lay, dans Romans, nouvelles et récits, Paris, Éditions Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade no 587, 2013 (ISBN 2-253-14057-0)

Livres-audio[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Au théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme, adaptation et mise en scène de Marion Bierry, avec Philippe Noël et Catherine Rich, Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris
  • 2012 : Vingt-quatre heures de la vie d'une femme, adaptation et mise en scène Diden Berramdane, avec Marie Guyonnet, Théâtre Sainte-Marie-d'en-Bas, Grenoble